27/09/2016

Dernière mise à jour05:17:41 AM GMT

Vous êtes ici >> Accueil

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

La convention de l’opposition élargie : Entre conviction et realpolitik

La convention de l’opposition élargie : Entre conviction et realpolitik

Plus d’un congolais serait tenté de tirer des conclusions radicales qui iraient renforcer le côté obscur de GUY BRICE PARFAIT KOLEL...

IMPITOYABLE DÉTOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE FRANCS DE FONDS DE PENSION A LA MAIRIE DE BRAZZAVILLE.

IMPITOYABLE DÉTOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE FRANCS DE FONDS DE PENSION A LA MAIRIE DE BRAZZAVILLE.

Depuis que Sassou Nguesso avait confié la gestion de la mairie de Brazzaville « domestiquement » à sa fille et à son gendre, le co...

Nouveautés

Actualité en continu

La convention de l’opposition élargie : Entre conviction et realpolitik

Jean Claude BERI

Plus d’un congolais serait tenté de tirer des conclusions radicales qui iraient renforcer le côté obscur de GUY BRICE PARFAIT KOLELAS, déjà victime de l’image d’un père accusé de traîtrise. La politique contorsionniste du père KOLELAS n’améliore guère la position du fils KOLELAS qui tant bien que mal essaie de nettoyer une image de politicien tribal qui lui colle à la peau à travers le nom qu’il porte.

(291)
Lire la suite...

PARFAIT KOLELAS A DIT CONVENTION ET NON ALLIANCE

Henri Blaise NZONZA
Décidément peu des congolais qui commentent tous les temps sur face book font de la politique. Lors de la conférence de presse tenue le 29 juillet 2016 au siège de la CODEHA Parfait KOLELAS avait lancé l’idée d’aller vers une convention nationale de l’opposition. Tout dernièrement, le 18 septembre il publiait un message aux compagnons de lutte pour expliquer ce qu’il attendait de cette convention. Pour lui cette convention devrait regrouper tous ceux qui se réclament de l’opposition

IMPITOYABLE DÉTOURNEMENT DE 13 MILLIARDS DE FRANCS DE FONDS DE PENSION A LA MAIRIE DE BRAZZAVILLE.

Sylvain SENDA,

Depuis que Sassou Nguesso avait confié la gestion de la mairie de Brazzaville « domestiquement » à sa fille et à son gendre, le comble des détournements de fonds publics est arrivé. Il s'agit tenez-vous bien des fonds de pension de retraite. Quelle malédiction!!! Et pourtant le maire de la ville de Brazzaville se sert déjà à satiété des fruits des taxes et impôts fiscaux suivants: (350)
Lire la suite...

Le printemps Bantou aura-t-il lieu ?

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

L’autodétermination des peuples africains à choisir ses dirigeants devient un casse tête chinois pour nos amis occidentaux. "De la démocratie est un luxe pour les africains" de Jacques Chirac, à "l'Homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire" de Nicolas Sarkozy, et "Sur le Congo, le président Sassou peut consulter son peuple; cela fait partie de son droit, et le peuple doit répondre. Une fois que le peuple aura été consulté, et cela vaut pour tous les chefs d’états de la planète, il faut veiller à rassembler, à respecter et à apaiser" de François Hollande, l’Afrique centrale sombre dans l’oubli de la démocratie, ce concept de gouvernance bien qu’imparfait, mais cher à tous les démocrates du monde.

(305)
Lire la suite...

Congo-Brazzaville : intimidations et répression contre l'opposition au président

leparisien.fr

Un climat d'intimidation et de répression règne au Congo-Brazzaville.

C'est en tout cas ce que dénonce le rapport d'un groupe d'organisations politiques et de la société civile congolaise, adressé au Conseil de l'ONU aux droits de l'Homme et à la Cour pénale internationale (CPI), Celui-ci recense «plus de 100 cas d'exécutions extrajudiciaires, d'arrestations et de détentions arbitraires, d'entraves à la liberté d'expression et de presse.» (376)
Lire la suite...