Vous êtes ici >> Accueil

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

Congo-Brazzaville : Qui sommes-nous pour donner des leçons au peuple congolais ? Privilégions l'essentiel.

 Congo-Brazzaville : Qui sommes-nous pour donner des leçons au peuple congolais ? Privilégions l'essentiel.

Lorsqu’on trahit la mémoire des pères de notre indépendance on peut tout trahir. Lorsqu’on trahit ses propres morts par des tracta...

Franc CFA : Hollande renvoie la balle dans le camp des chefs d’Etat africains

Franc CFA : Hollande renvoie la balle dans le camp des chefs d’Etat africains

Le président français sortant François Hollande a dernièrement déclaré que son pays reste ouvert à toutes les propositions des Eta...

Nouveautés

Actualité en continu

En souvenir des Combattants du 23 mars 1970

Edgard Kiganga Siroko

Au Congo, le mois de mars donne lieu à une succession de commémorations de situations tragiques. (112)
Lire la suite...

DEVOIR DE MÉMOIRE :Capitaine Kimbouala-Nkaya victime des événements de mars 1977.

Parfait BIHANI

DEVOIR DE MÉMOIRE :Capitaine Kimbouala-Nkaya victime des événements de mars 1977. (143)
Lire la suite...

Congo-Brazzaville : Qui sommes-nous pour donner des leçons au peuple congolais ? Privilégions l'essentiel.

Jean Claude BERI

Lorsqu’on trahit la mémoire des pères de notre indépendance on peut tout trahir. Lorsqu’on trahit ses propres morts par des tractations égoïstes  on ne peut reculer devant rien pour ses intérêts personnels. Ceux qui ont honte de nos ancêtres et de nos morts sont une indication de ceux sur qui nous ne pouvons baser l’espoir de la renaissance d’un Congo uni.

(309)
Lire la suite...

Franc CFA : Hollande renvoie la balle dans le camp des chefs d’Etat africains

Aboubacar Yacouba Barma

Le président français sortant François Hollande a dernièrement déclaré que son pays reste ouvert à toutes les propositions des Etats membres de la « zone franc » relativement à l’avenir du franc CFA. La balle est donc désormais dans le camp des dirigeants des pays ayant en commun cette monnaie héritée de l’époque coloniale. Il reste à savoir si les chefs d’Etat concernés par la question oseront franchir le pas comme vient de le plaider le président burkinabé Roch Marc Christian Kaboré pour qui, le retrait du FCFA pour une monnaie commune permettrait, par exemple, aux pays de la CEDEAO de réaffirmer leur indépendance.

(543)
Lire la suite...

Hervé Mahicka écrit au FMI

Hervé MAHICKA

A  Madame la directrice générale du Fond Monétaire International

(340)
Lire la suite...