DIASPORA, Justice, Politique, Société

A qui profite ce jet de boule puante?

 

Par     Jean-Claude BERI

 

 » C’est vrai,  le mal du pool , c’est le pool lui même.  »

Au Congo-Brazzaville, les élections du 20 mars 2016 ont engendré une crise post-électorale où règnent l’incertitude sur l’avenir , une crise socio-économique , la peur, les arrestations arbitraires, ou toute forme d’intimidation que les mauvais perdants font subir à la majorité populaire. Du terrorisme d’état au génocide du pool , le pouvoir de Brazzaville vit très mal le réveil du peuple du pool. Il a tenté de le museler, le corrompre , de semer la zizanie entre ses fils…mais rien n’est fait le pool reste debout et marchera la tête haute en se débarrassant de ses fils perdus qui vendent la dignité, l’honneur du pool. Pourquoi faut-il toujours un fils du Pool pour trahir, déshonorer un autre fils pool?

Il ne s’agit pas de caresser dans le sens du poil Guy Brice Parfait KOLELAS dont les turpitudes et les contradictions ont semé le doute chez beaucoup de congolis  mais il sied de révéler des incongruités dans les accusations de Me MASSENGO TIASSE à l’endroit de Guy Brice Parfait KOLELAS. Qui,ignore que Me MASSENGO TIASSE est un fervent soutien de JMM MOKOKO. Son seul souhait serait d’anéantir tout autre adversaire dont en particulier le parton du YUKI. Mais faites le dans les règles. Cela n’honore ni ton champion ni encore moins ta profession.

Me MASSENGO TIASSE en citant même le montant de la corruption avait-il été présent pour affirmer une telle chose?  Comment a t-il eu l’information de la traitrise de KOLELAS, peut-il donner des noms et lieu ou apporter les preuves ou ce délit a été commis? Sans être juriste on voit bien les élucubrations poussées à l’extrême affabulation  de ce juriste aux abois . C’est vrai,  le mal du pool , c’est le pool lui même.

Afin de s’arc-bouter au pouvoir, SASSOU a lâché tous ses loups dans la bergerie de l’opposition. Cette fourberie qui se distingue par des injures, des affabulations, des peaux de banane, des boules puantes dans le but de discréditer tous les leaders ou toutes personnes contestant le statut quo.

Après être baigné dans la duperie électorale ou certains de ceux qui s’époumonaient à dénoncer le pouvoir dictatorial ont rangé leur discours dans le tiroir de la manipulation pour épouser celui de l’accompagnateur de celui-là même qu’ils combattaient il y a un peu. On est passé de la dénonciation d’un pouvoir immonde au viol électoral en passant l‘imposition d’une constitution largement contestée à la diffamation fortuite pour nuire.
Les champions, toutes catégories de la duperie, de la manipulation et de la diffamation entraînent le peuple vers l’acceptation des vérités issues du sang des congolais .

Que dire de ce qui devrait être un combat unitaire et qui s’est avéré n être qu’une grosse escroquerie politique fomentée sur le dos du peuple. Pendant que certains croupissent dans la misère la plus insoutenable d’autres jubilant de voir les populations de la LIKOUALA plongée dans les inondations.  Sommes-nous dans un pays des aveugles nés dans l’idiotie la plus abjecte ou quoi ? Ou est l’intérêt de Me MASSENGO TIASSE de diffamer Guy Brice Parfait KOLELAS ????
Ces gens ont fomenté plusieurs scénarios dans leurs officines macabres. Ils les distillent au fur et à mesure que la situation évolue en leur faveur ou pas. Ne nous laissons pas distraire pas ces fausses affaires ni encore mins par des pamphlets diffamatoires . Pour l’heure gardons-nous d’introduire le loup dans la bergerie. N’avons-nous pas suffisamment perdu de brebis avec cette manière de faire ?

Aujourd’hui sur les réseaux sociaux certains affabulateurs en manque de reconnaissance tentent odieusement de salir le combat de l’opposition bien que disparate, mais ça reste notre opposition, en l’accusant sans aucune preuve d’avoir succombé aux sirènes de l’argent sale. C’est une opération de déstabilisation nauséabonde initiée par ceux-là même qui ont usé de la torture comme mode de gouvernance. Ce ne sont que des boules puantes et nous savons d’où ça vient.  Souvenez-vous qu’a la fin de chaque
SASSOU NGUESSO et tous ses affidés surfent sur une probable dislocation de l’opposition en attisant les clivages ethniques, en sacrifiant les enfants des autres, en favorisant le désarroi et la misère des congolais, en balançant des boules puantes a tout va. Certains esprits fragiles ou égarés font le jeu du pouvoir en relayant ces boules puantes et tout en soufflant sur les braises.

Que sommes-nous devenus ? Des objets malléables ou des papiers Kleenex ? Comment peut-on être aussi manipulable à merci de la sorte? Depuis la fin de la campagne électorale, il ne se passe pas un jour sans qu’une rumeur fondée ou pas ne vienne envahir notre quotidien. Nous nous sommes détournés de notre objectif principal qui était de soulager le peuple congolais devant cette dictature qui l’étouffe pour se laisser prendre à ce spectacle de la chasse aux sorcières des membres de l’opposition. Un spectacle dont les acteurs restent tapis dans l’ombre. Mais pourtant bien connus et cernés (suivez mon regard)

Plus personne ne prend la peine de vérifier quoi que ce soit. On prend comme argent comptant toute information discrétisant ou pas un des membres de l’opposition. On devient friand de savoir sur qui la boule puante va tomber.

Notre adversaire n’est pas KOLELAS, mais l’horrible monstre d’Alima  SASSOU. Sachant faire la distinction ou notre combat sera toujours voué à l’échec.

 

Jean-Claude BERI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*