Vous êtes ici >> Actualités A la une Education L’essentiel est le bien être des congolais : Faire de l’éducation une priorité.

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

L’essentiel est le bien être des congolais : Faire de l’éducation une priorité.

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

« Si la bêtise est au pouvoir, pourquoi la vertu, la bonne gestion, les grandes idées seront-ils ravalés au rang de l’exclusion ? »

 

Nous ne faisons pas que critiquer, nous savons aussi proposer pour le bien du peuple.

Mise en place d’un programme social et pédagogique.

• Création d’un Carnet d’évaluation et de suivi de compétences (CESC). Le cycle primaire doit être la priorité éducative de notre combat. Ce qui implique que des moyens doivent être associé à cette démarche afin de réussir l’orientation de tout jeune en fin de cycle. Un enfant qui sort du système scolaire sans une qualification est un échec politique et déficit pour l’avenir.


• Création d’une prime d’allocation logement étudiant (PALE)
Augmentation de la bourse des étudiants de 30.000 f Cfa à 50.000 f Cfa
• Création d’une allocation santé étudiant (ASE) .Prise en charge d’une partie des frais de santé par l’éducation nationale.
• Création des salles Cyber-Solidarité multimédia pour tous. Sorte de centre culturel multimédia ou le ministère des Télécoms en association avec le ministère de la Culture mettront à la disposition des congolais des ordinateurs connectés au réseau, à un prix adapté pour permettre à l’étudiant congolais de mener à bien ses recherches et au citoyen de s’ouvrir davantage au monde. Cette solution s’inscrit dans la tradition culturelle congolaise ou la communication apaisée se passe autour du « Mbongui ». Ces centres Cyber-solidarité favorisera la solidarité entre les congolais mises trop souvent à mal. L’intégration des NTIC dans les programmes de l’enseignement primaire et secondaire
• Création des pôles régionaux universitaires : Chaque Pôle Universitaire régional sera doté d'infrastructures pédagogiques exceptionnelles qui obligent à l'ambition; et les étudiants y bénéficieront d'un encadrement humain permanent dans la pédagogie comme dans les activités extrascolaires;
• Pluridisciplinarité et transversalité des connaissances : Le pôle universitaire régional développera, sous une même gouvernance et dans un même lieu, plusieurs écoles très différentes (management, ingénieurs et multimédia …) tout en assurant un socle commun transversal : culture générale, langues, sport ;
• Proximité avec les entreprises : Basés au cœur ou à proximité des zones urbaines, les pôles universitaires régionaux auront avant tout une vocation professionnalisant, et leur objectif prioritaire est celui de l'insertion professionnelle réussie des étudiants.
• Réhabiliter l’école publique. L’Etat encourage la multiplication des écoles privées, dont les actionnaires ne sont autres que les mêmes décideurs qui crucifient l’école publique. Cet état de fait favorise la désertion des talents dans l’enseignement publique au profit de l’enseignement privé. Certains enseignants découragés par l'irrégularité des salaires quittent le secteur pour d’autres horizons plus prometteurs. En redonnant à l’école publique sa véritable place républicaine par une réelle politique de l’enseignement publique, une politique de réinsertion des cadres, des jeunes diplômés peut se mettre en place pour favoriser un retour à l’emploi dans le secteur

Mise en place d’un programme d’infrastructures universitaires.


• Introduction d’un quota logement étudiant dans les constructions locatives sociales.
• Construction des nouveaux bâtiments CAMPUS, logements étudiant sur les terrains Universitaires
• Incitation des particuliers par l’Etat à louer aux étudiants contre réduction facture d’eau ou d’électricité sous la forme D’aide personnalisée au logement étudiant. APLE soumise sous conditions

Moraliser notre jeunesse


• Renforcer la loi contre la prostitution infantile : il sera intéressant d’appliquer la loi qui interdit l'achat d'actes sexuels, et donc pénaliser le client de la prostitution. Le Congo de demain que chaque citoyen rêve est une nation où les jeunes évolueront dans un pays qui annonce aussi clairement ses valeurs de dignité, de responsabilité, de respect, et surtout d’éducation. L’arme pour atténuer ce phénomène existe et c’est la loi. Seulement faudrait-il qu’elle soit respectée par l’autorité elle-même qui en somme affiche un comportement de délinquant s’estimant au-dessus de la loi. L’avenir de toute une jeunesse ne peut être mis en balance avec les préoccupations mercantiles, c’est un délit politique inexcusable. De même montrer a notre jeunesse que les vraies valeurs de réussite sont dans l’effort au travail, dans l’implication des travaux généraux qui élève la nation. Pour nous, il est approprié de dire qu’un jeune doit d’abord s’aimer en adoptant un comportement social exemplaire avant de pouvoir offrir cet amour pour son pays.
• Il faut aller chercher le souffle de notre jeunesse dans ce qu’elle a de meilleur. Leur parler du Congo de nos ancêtres, de notre histoire commune qui a fait du Congo, cette nation une et indivisible.

Tout reste discutable car nous n'avons pas l'ambition de sauver le Congo tout seul

Jean-Claude BERI


 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir