21/08/2017

Dernière mise à jour10:34:34 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Politique LA CRISE CONGOLAISE - NEUTRALITÉ OU SILENCE COUPABLE DES ÉGLISES ?

Flash information

***** Le Congo dans le rouge : Le pays s’est ré-endetté à hauteur de 2.700 milliards FCFA en 2015 . *******

LA CRISE CONGOLAISE - NEUTRALITÉ OU SILENCE COUPABLE DES ÉGLISES ?

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L'inspiration pour l'écriture de cet article nous vient du message que voici, adressé aux congolais.

 

"MESSAGE IMPORTANT POUR LES CONGOLAIS"

"Chers compatriotes, je m'appelle Henri, mon cousin est haut gradé de la franc maçonnerie du Congo Brazzaville. Voici ce qu'il m'a dit avant hier :

"Cousin, le pouvoir de Brazzaville passe à la vitesse supérieure dans le sacrifice d'êtres humains. Le week-end dernier nous étions convoqués à la loge. Les Maitres nous ont fait prêter serment de ramener à chacun 2 à 3 têtes (sacrifier mystiquement nos proches pour sauver le pouvoir chancelant). Donc, Henri retient ceci,

1- n'accepte pas d'argent ou de cadeaux d'un franc maçon quelques soient les liens qui peuvent vous unir

2- ne rentre pas dans la même voiture avec lui, risque d'accident où toi seul risquerais de perdre la vie

3- pas de séjours dans nos maisons, risque d'incendie et ce jusqu'à nouvel ordre.

Car la franc maçonnerie nous ravie ceux des faibles qui peuvent nous approcher quand nous même ne voulons pas sacrifier nos proches d'où certaines maisons de proches du pouvoir qui brûlent. Même si nous ne sacrifions pas nous même, la loge peut nous contourner et prendre sur notre dos. On nous remet des millions à distribuer et c'est là le principal piège.

Je ne veux pas te perdre, si je viens en France ce mois, j'éviterai ta voiture".

Chers compatriotes, je vous ai dévoilé ce que mon cousin m'a relaté, à chacun de croire ou de ne pas croire. J'ai fait mon devoir d'alerter. Bonne compréhension".

Info ou intox ?

Tout est-il que les congolais sont devenus les otages d'un système dirigé par des occultistes au pouvoir.

LA LUTTE N’EST-ELLE PAS AUSSI SPIRITUELLE ? QUE FAIT DONC L'ÉGLISE DE DIEU ?

“La neutralité aide l'oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté”, dixit Elie WIESEL.

“La politique abaisse tout ce qu'elle touche, l'Eglise comme le reste” dixit Julien Green

Voilà deux citations qui devraient interpeller toutes ces institutions congolaises qui observent un mutisme inconcevable devant les absurdités du pouvoir sanguinaire et moribond des Nguesso. En effet, la justice, la presse et l'Église, font fi des fréquentes transgressions des lois de la République et des lois universelles par ces usurpateurs éhontés et sadiques. Est-ce par lâcheté ou par complicité qu’elles arborent cette attitude qui n’honore aucunement leurs professions et qui ternit l’image que la société moderne a d’elles ? Ou peut- être ont-elles volontiers accepté de se trainer en laisse ; car lorsque l'on se retrouve empêtré au banquet de la corruption où l'argent et le mercantilisme valent continuellement plus que l’honneur, la foi et les souffrances du peuple, “on devient muet et coi comme des cailloux, et la passivité se transforme en un mode d’action” dixit Jean-Paul Sartre.

Il est difficile de comprendre l’indifférence notoire de ces institutions devant les souffrances et les injustices que subissent les populations de la région du pool. De même, qu'il est triste et révoltant de constater leur désintéressement sur le sort de tous les opposants politiques qui croupissent arbitrairement dans les geôles du pouvoir. Ces institutions demeurent insensibles à la misère du peuple et imperturbables face aux fréquents assassinats perpétrés par les criminels machiavéliques au pouvoir.

Quand la justice et la presse réagissent, c’est souvent pour étouffer la vérité, pour transposer les victimes en agresseurs ou encore pour créer un spectacle sans intermission, qui a pour but de divertir la communauté internationale et de frustrer les congolais qui restent décidés à en découdre avec ces politiciens aux méninges d’un autre âge.

Quant à la plupart des soi-disant “Hommes de Dieu”, puisque c'est d'eux qu'il s'agit dans cet article, il y a de quoi être médusé par leur attitude passive et imperturbable ; et c'est là que le bât blesse.  Comment osent- ils interpréter à tort le verset biblique de Romains 13, 1  : “…car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu”, tout en éludant sciemment celui de 1 Jean 3 : 10 qui stipulent que: “quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, ni celui qui n’aime pas son frère”. Or le mot “ justice”, venant du grec “dikaiosune”, signifie “intégrité, pureté de vie, pensées et actions correctes, tout ce qui est droit, équitable, conforme, honorable”. La justice fait allusion à la sainteté, la sanctification, la crainte de Dieu. Les lois sont faites pour que le royaume ou l’état fonctionne et prospère. Tous les citoyens, sans exception, sont appelés à les respecter. Même Jésus le fils de Dieu avait fait preuve de respect de la loi. S’agissant de l’impôt, il a affirmé sans ambiguïté qu’il fallait “ rendre à César, ce qui est à César ”.

PAR CONSÉQUENT, ACCORDONS-NOUS SUR LE FAIT QU'UNE AUTORITÉ QUI NE RESPECTE PAS LA JUSTICE, DONC LES PRINCIPES, LES LOIS ET LES RÈGLES ÉTABLIS, NE PEUT VENIR DE DIEU.

LE PASTEUR NTOUMI ET SASSOU SONT-ILS LES RÉINCARNATIONS DU JEUNE ROI

DAVID ET DE SAÜL, LE VIEUX ROI DÉCHU PAR DIEU ?

D’aucuns se rappellent de l’histoire biblique du Roi David. Ce dernier a dû prier, jeûner et s’humilier devant Dieu et les hommes pour se racheter de son péché d'adultère commis avec la femme de son officier. Or l'adultère et le meurtre comptent parmi les vices interdits par les lois divines et même les lois humaines. S’agissant de la perversité de Sassou Nguesso et de ses sbires, elle n’est plus à démontrer. Les congolais autant que les “Hommes de Dieu” savent pertinemment que Sassou Nguesso incarne toutes les antivaleurs. Malheureusement, certains responsables des églises, prétendants être des serviteurs de Dieu continuent à le soutenir en se réfugiant maladroitement sur ce fameux verset biblique. Cela ne fait l’objet d’aucun doute; les facilités, les mallettes truffées de bank-notes avilissantes venant du pouvoir, ont fait non seulement oublier à ces hypothétiques serviteurs de Dieu dépravés, les fondements de la morale chrétienne et les paroles prophétiques du Roi David dans le Psaumes 52: 3 - 9, mais surtout rendu aveugle au point de ne pas être en mesure de lire, d’interpréter correctement les versets bibliques et de discerner les signes des temps. Sinon, comment expliquer l’incapacité de ces derniers à déceler l’étrange analogie entre le tumulte indescriptible organisé par le seigneur de guerre congolais pour traquer le pasteur Ntoumi, et l’épopée biblique qui a fait la gloire du jeune Roi David, pourchassé par l'armée du vieux Saül, un Roi déchu par la force Divine. Ne dit-on pas que " la voix du peuple est celle de Dieu" ?

Nous ne rappellerons pas aux serviteurs de Dieu, qu'il est démontré dans la Bible que : « la liberté ne se donne pas, mais qu'elle s’arrache ». Il est donc utopique de croire que Sassou Nguesso concédera au peuple ses libertés et une vie meilleure à travers un pouvoir démocratiquement élu; simplement parce que ce peuple l'aura supplié et larmoyé sur son sort, jusqu'à susciter sa compassion. Non, Hommes de Dieu ! Sassou-Nguesso ne sera jamais fatigué d'exploiter, de voler, d'assujettir et d'avilir le peuple congolais. Croyez-vous que Satan personnifié par Pharaon, après avoir exploité le peuple d'Israël pendant 430 ans était fatigué de continuer à le faire ? Sinon pourquoi l’aurait-il poursuivi dans le désert ? Or on remarque que les actes et les modi operandi de Sassou Nguesso s'apparentent étrangement à ceux du pharaon. Par analogie, tant que Sassou Nguesso et ses sbires ne rencontreront aucune violence qui les mettra en déroute, ils continueront à oppresser le peuple de Dieu, en le réduisant continuellement à l'état d'esclave.

"Sassoufit"! Il faut que cela change !

Véritables "Hommes de Dieu", comprenez que ce combat est aussi spirituel et que vous devez vous impliquer comme l'avaient fait à leur époque Desmond TUTU, Simon, KIMBANGU, André Grenard MATSOUA, Serigne TOUBA, à ne citer que ceux-là. De nos jours, le pasteur NTUMI et d'autres authentiques Hommes de Dieu courageux et inspirés par l'Esprit-Saint accomplissent ce devoir selon la parole de Dieu écrite dans Éphésiens 6.13-18. Elle décrit clairement les armes spirituelles que Dieu a mises à leur disposition. Il est évident que Dieu ne demandera certainement pas à des imposteurs de résister à Satan, puisqu'il n'a doté de ses capacités qu'à ses oints ; en d'autres termes aux bergers qu'il a établis pour protéger, défendre et rassurer ses brebis.  HOMMES DE DIEU, UNISSEZ VOS FORCES DANS LA PRIÈRE ET LA MOBILISATION DU PEUPLE POUR L'ULTIME COMBAT : « car les armes avec lesquelles vous combattez, ne sont pas charnelles certes, mais elles sont très puissantes par la vertu de Dieu, pour renverser les forteresses » (2 corinthiens 10 ; 4).

LES ÉGLISE SONT - ELLES DEVENUES L’OPIUM DU PEUPLE CONGOLAIS ?

Il y a de quoi se poser la question de savoir à quoi nous servent toutes ces églises et ces sectes qui foisonnent au Congo. La majeure partie d’entre elles, ne se soucie guère de vrais problèmes de la société moderne congolaise. Au lieu de combattre l’exploitation du pauvre par le riche, de réconcilier l’oppresseur et l’oppressé, de veiller à l'équité et à la fraternité, de semer dans les cœurs des dirigeants politiques l’amour du prochain et l’honnêteté ; paradoxalement elles exploitent et divisent les hommes et les familles. Là où il y a l'amour, elles mettent la haine, là où il y a entente, elles apportent la discorde, là où il y a la certitude, elles apposent le doute, là où il y a l'action elles cultivent la résignation et là où il faut donner, elles prennent sans remords. La triste remarque réside sur le fait que, toutes ces assemblées qui appartiennent d'ailleurs à la communauté chrétienne se targuent chacune de détenir la vérité. De ce fait, elles deviennent inhabiles de chercher ensemble une interprétation universelle des paroles bibliques. Ce qui évidemment rend délicat l'œcuménisme, qui est une tendance idéale à vouloir l'union en une seule et grande Église du Christ. L'union fait la force dit-on. Alors, est-ce par ignorance - Ose 4: 6 - ou simplement par pure autolâtrie qu'elles s'obstinent dans cette dynamique de chrétiens divisés en diverses fractions qui s'entre-déchirent tout en se dénigrant mutuellement, démontrant ainsi qu'elles ne sont pas des exemples de perfection morale. Cette dissonance est autant énigmatique qu'aberrante, puisque le plus délicat est de faire la différence entre les divergences dans le débat de l'interprétation des écritures et les divergences de fond qui peuvent s'avérer être un désaccord lié à des intérêts égoïstes. Dans ces cas, comment peuvent elles transmettre correctement les enseignements du Christ ?

À ce sujet, Dieu a pourtant été clair. À travers Paul, il a exhorté Timothée sur le profil de l'homme idéal à la tête d'une Église ; comment doit-il se comporter et ce qu’il lui faut enseigner. Paul prévient Timothée que pour deux options :  entre ceux qui sont au service de la foi, afin de vivre avec Dieu pour toujours, et ceux qui ne pensent qu’à l’argent, aux biens matériels, aux délices du monde et au pouvoir, le choix est on ne peut plus clair.  C'est là aussi le piège vicieux qui s’est refermé sur le peuple de Dieu, déjà martyrisé par la mal gouvernance et l'égocentrisme de ses dirigeants politiques. Les populations se voient obligées de se tourner vers ces églises appelées de réveil, à la recherche de présumées délivrances et libérations spirituelles et physiques, qui donnent accès à des conditions de vie meilleure.

Qu'à cela ne tienne, car la vie est truffée de mystères.

Nous nous réservons donc le droit de ne porter aucun jugement, ni des commentaires sur cette question, tant les expériences et les témoignages des uns et des autres, peuvent se révéler des évidences, des miracles inexplicables, ou peuvent aussi être des fantasmes pour des raisons de prosélytisme.  Si les voies de Dieu sont impénétrables, n’empêche lorsqu’on observe attentivement le sacerdoce de chacune de ces “églises de réveil”, on constate que bon nombre d'elles, sont devenues des organisations à but lucratif sous l'œil indulgent d'un gouvernement léthargique. Tout cela laisse entrevoir une dérive de la mission d’apostolat, comme assignée par le Christ dans le livre de Matthieu 28:18-20 et Matthieu 10: 5-20.

La Bible apporte pourtant des réponses aux questions dont se pose l'humanité. Si elle est une source d’informations sur les civilisations anciennes et l'évolution de la société, elle reste malgré tout un livre essentiellement prophétique car elle annonce le dessein de Dieu vis-à-vis de son peuple et de l'humanité. La prophétie, c'est l'annonce d'un événement futur, donc l'histoire du futur. Par exemple, les prophéties bibliques ont non seulement prédit l’ascension et la chute des nations, mais elles annoncent et expliquent également les significations réelles de ces événements qui aiment se répéter dans l'espace et le temps, ceci pour que soit confirmé la véracité historique des Écritures. Hier, Gédéon a détruit les autels de Baal pour délivrer le peuple de Dieu. Moises et Aaron ont humilié le pharaon dans son orgueil de petit dieu sur terre. David a vaincu Goliath et Saül. Aujourd’hui, les " Hommes de Dieu " devraient se substituer en véritable Gédéon, Moises, Aaron et David pour libérer le peuple de Dieu de l'asservissement et de l'envoûtement. Cela est possible par une lutte appuyée par des prières nourries et assidues capables de détruire les autels maléfiques du clan d'Oyo et défaire leur pouvoir maléfique. Ce n'est un secret pour personne, car c'est bien de là d'où viennent tout le mal du Congo et la misère du peuple. Or la délivrance consiste à libérer un homme, une âme de l'emprise du mal. Il est inutile de parler de "délivrance" sans au demeurant combattre les causes, les responsables de ces afflictions ?  La vérité est qu'il faille d'abord commencer par combattre ces philistins modernes qui représentent les véritables esprits de blocages et de stagnation qui empêchent les congolais de s'épanouir. Si Dieu ne vous avait pas au demeurant préparé à cette mission, il ne vous aurait pas choisi et chargé de la remplir pour le service de l’Eglise. Évidemment, le problème se pose si le diable est de connivence avec les représentants de l'Église; alors cela change tout. (2 corinthiens 11: 13 - 15).

De toutes les façons, quelles que soient les trahisons, les Hommes de Dieu dévots, s'il en reste encore, doivent s'inspirer de MOISES, DAVID et GEDEON... Il est grand temps qu'ils se lèvent  pour relever le défi des populations, de toutes ces familles et de toute une nation qui ploient sous ce pouvoir maléfique qui a détruit et déchiré plusieurs foyers, plusieurs familles et endommagé des vies entières.

POURQUOI LES ÉGLISES SONT-ELLES INCAPABLES DE RÉALISER LEUR MISSION D'APOSTOLAT ?

Si la mission de l'Église est d'apporter l’amour ; celle de l'État devrait être entre autre de veiller à la justice. Défendre la vie est l'une des missions sacrées de l'Eglise. Cependant, il est difficile de comprendre que l'Église s'évertue à combattre l'euthanasie et l'avortement tout en restant silencieux devant les assassinats arbitraires et crapuleux d'un pouvoir aux abois, donnant ainsi lieu à un génocide planifié. Il y a de quoi remettre en question la mission de l'Église du Congo.

À propos de cette mission de l’Église dérogée par certains soi-disant “ Hommes de Dieu”. Des paroles du sermon sur la Montagne, il ressort deux volets principaux bien résumés par les deux images que le Seigneur utilise dans Matthieu 5.13-16 :

“ Vous êtes le sel de la terre “, “ Vous êtes la lumière du monde. “

- Le sel donne du goût aux aliments. À l'époque, il avait aussi pour rôle la purification des endroits malsains et la conservation des aliments pour éviter leur pourrissement. D'emblée, nous savons tous, que la dégradation des aliments peut avoir non seulement des conséquences néfastes pour des organismes sains, mais aussi être un vecteur capable de polluer un milieu salubre qui deviendra un danger pour la société. Par analogie “Vous êtes le sel de la terre” voulait peut-être dire : “ mêlés à cette pâte qu’est la diversité humaine, vous aurez pour rôle de freiner le processus de perversité qui gangrène le monde, d’empêcher la progression de la corruption, de lutter contre le mal et l'arbitraire, et de promouvoir le bien.

- “ Quant au concept de “ lumière du monde ”, il démontre que la mission de l’Église est aussi d’être le flambeau portant dans le monde un évangile qui rétablit la justice et palie à la souffrance des hommes.

Mais pour prétendre être ce flambeau, il faut être “ ...irréprochable et pur, irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue...” (Philippiens 2:15).

Au regard de toutes ces illustrations, on constate que toutes les actions de majeure partie de ces églises et de ces sectes ne profitent étrangement qu'à la dictature. Il y a de quoi insinuer qu’elles servent de paravent aux activités délictueuses du tyran et de son clan. Soutenir une thèse qui présente un Dieu qui agit en dépit de l’inertie humaine et de surcroît confortée par des promesses d’un monde meilleur dans l’au-delà, n’est qu’une forme d’aliénation des populations. Ainsi, sciemment ou peut-être pas, ces églises et ces sectes diffèrent les révoltes et les luttes pour l’affranchissement des populations. Un scénario déjà exploité par les colonisateurs, et qui de nos jours aide à affermir le pouvoir du dictateur. Voilà ce qui explique certainement ce laisser-aller et cette indulgence à leur égard.

Pourtant, une remarque pertinente devrait interpeller plus d'un intellectuel africain. Ce sont les pays de l'Afrique Subsaharienne à obédience chrétienne qui, connaissant déjà une fracture sociale patente, continuent à s'enfoncer dans le sous développement et le chaos. Ce sont les populations croyantes de ces mêmes pays, pourtant riches de par leurs sols et leurs sous-sols, qui sont malheureusement confrontées à la misère et à l'asservissement. Pas étonnant, puisque l'héritage de la colonisation se résume par le développement des activités liées aux plaisances, à la dépravation des mœurs et par le maintien au pouvoir d'hommes sans foi, rebut de leur peuple. De nos jours, la musique joue un rôle prépondérant même dans les églises de réveil. Rien d'étonnant car une population plongée dans une telle misère, à besoin de cette musique qui l'aide probablement à se construire une vie spirituelle, à l'apaiser, à le consoler, à lui redonner un semblant de joie, à le rendre allègre et à faire chanter et danser son âme et son corps. Dieu siège au milieu des louanges et des adorations dit-on. Cependant, un proverbe suédois stipule “ qu'il n'y a pas de danse sans que le diable y mette sa queue” ; il est évident que pour aliéner et enchaîner un peuple, on commence par le distraire pour mieux l'endormir.

À l'inverse, les pays d'Asie sous l'influence des religions musulmanes et/ou Bouddhistes connaissent un essor remarquable...

Du moment que Dieu dans son universalité n'est pas un Dieu de misère ; alors il y a de quoi se demander où se trouve l'erreur ?

N'est ce pas là, une preuve que le problème semble ne pas être une question de religion ou de croyance. Mais apparemment un problème de "serviteur de Dieu", car bon nombre de ces assemblées sont dirigées par des personnes professant des doctrines visant au final à assouvir leurs caprices ( 2 Pierre 2: 1-3).

En conclusion, il s'agit éventuellement de l'Homme, de son caractère, de ses ambitions, de son environnement lié à sa culture et à ses valeurs humaines et morales. Voilà où se trouve peut-être le problème de l'Afrique Subsaharienne...

AIDE-TOI ET LE CIEL T’AIDERA, SIGNIFIE QUE LA LUTTE DOIT ÊTRE PHYSIQUE ET SPIRITUELLE

Quel conseil donner à un peuple qui a perdu ses repères et qui ne sait plus à quel saint se vouer ? Quelle recommandation transmettre à ce peuple, victime d’un tyran couvert d’ignominie et d'opprobre, et qui de surcroît méprise tout. Quelles consigne et inspiration inoculer à ce peuple trahi et abandonné à son propre sort ?

Une citation de Pascal SALIN stipule que, “lorsque la loi est arbitraire, ceux qui se placent dans l'illégalité sont les courageux dénonciateurs de l'oppression étatique”. Fortes de cette citation empirique, l'Église, la justice et la presse, doivent jouer un rôle prépondérant dans la mobilisation et la conscientisation des populations sur la nécessité de combattre par tous les moyens, l'autoritarisme. Elles devront chacune s'investir dans son champ d'action car "l'heure est au devoir" dixit Jean-Marie Michel MOKOKO. Bien entendu que nous rajouterons modestement à cela : peuple congolais, “aide-toi et le ciel t’aidera”. C’est là une phrase qui invite tout commun de mortel à la prise en charge de sa vie à devenir acteur de son existence. Autrement dit, la providence n’accorde son appui qu’à ceux qui savent s’en rendre dignes par leur bonne volonté et leurs efforts. Elle confirme qu’avant d'en appeler à Dieu, il faut d’abord savoir fournir les efforts nécessaires. Elle exhorte donc les populations congolaises à prendre leurs destinées entre leurs mains tout en invoquant l’aide Divine qui, il est vrai, sert à les affermir dans leur détermination à ne jamais abdiquer.

Il est écrit dans Ésaïe 9:14-16 : ”aussi l'Éternel arrachera d'Israël, la tête et la queue..., le magistrat et les dignitaires, c'est la tête, et les prophètes qui enseignent le mensonge, c'est la queue. Ceux qui conduisent ce peuple l'égarent, et ceux qui se laissent conduire ont pris le mauvais chemin...”

” Les sentiments de désespérance, d’abdication et de résignation qui animent les populations viennent surtout de vains discours du magistrat et de ses dignitaires, aussi bien que des paroles apathiques assaisonnées de pratiques superstitieuses des faux prophètes - référence - Jérémie 27: 14.

Puisque le magistrat et ses dignitaires t'accablent de misère et d'ignorance et que les faux prophètes t’abreuvent de fatalisme et de soumission, alors " la violence à tes mains n’est plus la violence, mais plutôt la justice, " une citation d'Eva Perón qui s'était probablement inspirée de Matthieu 11:12.

Au Congo, l’Éternel des Armées a déjà réuni tous les ingrédients pour que sa prophétie soit accomplie. Il appartient dorénavant au peuple de se mobiliser et d'agir, au lieu de continuer à “demander au Bon Dieu sa barbe”.  S’il est vrai que le salut du peuple est entre les mains de Dieu, il n’en demeure pas moins vrai qu’il est surtout entre ses propres mains.  Si sa délivrance dépend de l’Éternel ; cependant, force est de reconnaître qu’elle proviendra d’abord du peuple lui-même, “car un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi ” dixit François MITTERRAND.

Toutefois, les vrais "Hommes de Dieu", et leurs églises doivent s'impliquer d'avantage dans le processus de libération des populations congolaises - du peuple de Dieu - des jougs de la servitude et de l'autoritarisme "Sassoufiste". Cela fait aussi partie de la mission que le Christ leurs avait léguée. Ils ont un rôle déterminant à jouer dans ce combat car la prière compte parmi les armes redoutables nécessaires pour briser les liens de la misère, de l'ilotisme et de la soumission à Sassou Nguesso et son clan.

"Que celui qui a des oreilles, entende ce que l'Esprit dit aux Églises !" Apocalypse 3: 22.

Peuple congolais, le temps est arrivé pour toi, de te lever comme un seul homme, afin de lutter contre l'absolutisme. Combattre l'oppresseur est un devoir du chrétien qui veut au final chanter un chant nouveau à l'Eternel des Armée comme dans Ésaïe 14: 3-8.

Par : B. Odile Kowaye Tchinguembo

------------------------------------------------------------------

QUI SUIS-JE ?

Je ne suis ni un pasteur ni un prophète et encore moins un prêtre ou un évêque.  Je suis simplement une personne qui est persuadée que LA LUTTE EST AUSSI SPIRITUELLE.

Chaque intellectuel, mieux, chaque homme politique doit avoir lu la Bible. La Bible est plus qu’un livre. C’est une histoire, ce sont des textes, c'est une Parole révélée, transmise, inspirée, interprétée et vivante. Elle nous enseigne et nous inspire sur la manière de conduire notre vie, si nous voulons mériter le paradis. C'est malheureusement au niveau de son interprétation et de sa vie qu'elle divise le monde.

il est vrai que la compréhension, l'interprétation et la vie de la parole de Dieu ne sont pas à la portée de tout commun de mortels. Ce ne sont ni les diplômes, ni la position sociale qui définissent l'esprit de connaissance, de sagesse et de discernement. C'est plutôt un don que Dieu a accordé à ces oints. Cependant, tout pasteur, tout prophète, prêtre ou évêque, n'est pas automatiquement un oint de Dieu... Parmi eux se cachent beaucoup d'imposteurs (Matthieu 7: 15-20).

Pour écrire cet article, j'ai dû me baser sur la lecture des écritures saintes, sur les enseignements

Bibliques de différents "Hommes de Dieu", pris dans le web et sur YouTube. J'ai aussi reçu de certains pasteurs, quelques enseignements bibliques par téléphone.

Je tiens à remercier les pasteurs A. A. K. K. de Lubumbashi et C. N. de France pour leur disponibilité et leur opiniâtreté à m'éclairer sur certains sujets. Je dois signaler qu'ils ignoraient totalement à quelles fins serviraient leurs enseignements.

Que Dieu les bénisse ainsi que tous ceux qui ont lu cet article, ceci indépendamment de leur point de vue...

B. Odile Kowaye Tchinguembo


 

Commentaires  

 
0 #1 mandelo 14-04-2017 13:51
Que des inepties que vous étalez là. Personne ne peut croire que votre cousin est Franc-maçon. Ne parlez pas des choses qui échappent à vos petites connaissances. Cherchez à apprendre vous verrez que l'obscurité ne vous aveugle pas seulement, ça vous rend aussi dangereux envers votre prochain. Si les Congolais avait conscience des valeurs que pröne et perpétue la Franc-maçonnerie, le CONGO porterai très bien.
Citer
 

Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir