24/10/2014

Dernière mise à jour08:23:45 AM GMT

Vous êtes ici >> Actualités A la une Société Plus de 32 millions CFA de la France pour un projet de lutte contre la corruption au Congo

Flash information

*** Congo : la justice française confirme la mise en examen du général Norbert Dabira !!! *** Décès ce matin à 1h à l’hôpital d’Orléans en France de l'honnorable PANDOU WILFRID alias WILLY MATSANGA****

Plus de 32 millions CFA de la France pour un projet de lutte contre la corruption au Congo

Envoyer Imprimer PDF
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

 

APA-Brazzaville (Congo) L'ambassade de France au Congo, l'Association des femmes juristes du Congo et le Comptoir juridique junior vont signer le 21 juillet à Brazzaville, un accord de financement de 32,6 millions FCFA pour le " Projet de lutte contre la corruption en République du Congo ".

Ce projet a pour objet de renforcer, en matière de prévention et de lutte contre la corruption, les capacités de l'administration, de la société civile et des citoyens pour leur inculquer le sens des responsabilités, de l'intérêt général et de l'éthique dans la gestion des biens publics, rapporte un communiqué de presse de l'ambassade de France au Congo.

De même, ce plan va également favoriser l'accès des citoyens à la justice s'agissant de la répression contre les auteurs d'actes de corruption, grâce notamment à la mise en place d'un service d'assistance juridique gratuit pour épauler les personnes victimes d'actes de corruption.

Signé pour une durée de deux ans, ce projet va s'appuyer sur les Cliniques juridiques déjà mises en place par l'Association des femmes juristes du Congo et celle du Comptoir juridique junior dans les villes de Brazzaville, Pointe-Noire, et Ouesso, précise le communiqué.

Le projet a été mis en place dans le but d'accompagner la société civile dans ses efforts pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et les objectifs du Document de Stratégie pour la Réduction de la Pauvreté (DSRP), en particulier la lutte contre la corruption.

Après la ratification en juillet 2005 de la Convention des Nations Unies contre la corruption, ou Convention de Mérida, et l'adoption en février 2008 de la
" Position de la France en matière de lutte contre la corruption dans le cadre de son action de coopération ", Paris souhaite faire de la lutte contre la corruption une thématique dominante dans le cadre du prochain G20 dont elle assure la présidence, indique-t-on.


Source:  Afrique Avenir