21/04/2014

Dernière mise à jour08:33:09 PM GMT

Vous êtes ici >> Actualités Régions Pointe-Noire Pointe-Noire , la capitale économique en effervescence

Flash information

*** Recensement de la honte: Likouala = 121.881 électeurs; Cuvette = 121.213 électeurs; Plateaux =116.913 électeurs Bouenza = 112.894 électeurs ; Niari = 96.231 électeurs ; Pool =92.824 électeurs; Sangha =60.622 électeurs Kouilou = 30.217 électeurs; Cuvette-Ouest =44.412 électeurs*** Le règne du tripatouillage, de la tricherie, de la falsification au sommet de l’Etat***

Pointe-Noire , la capitale économique en effervescence

Envoyer Imprimer PDF

Le dynamisme économique souffle sur la ville de Pointe-Noire au Congo Brazzaville. Les bonnes perspectives dans le domaine des hydrocarbures et les travaux d’extension et de modernisation du terminal à conteneurs dopent l’activité économique de la ville. Conséquence: la croissance urbaine s’accélère et le secteur du BTP est en pleine croissance, stimulé par l’explosion de la demande en bâtiments industriels, bureaux, hôtels  et, surtout, en logements. Cette intense activité génère l’éclosion de nouveaux projets et de nombreuses sociétés viennent aujourd’hui investir autour de la cité océane.

Investissement dans tous les secteurs économique

Les prospections minières engagées au Congo Brazzaville amène de plus en plus d’opérateurs du système minier à s’implanter à Pointe-Noire. Une usine de Potasse implantée dans la province de Kouilou à 25 kilomètres de Pointe-Noire devrait voir le jour en 2012. Avec une production estimée à 1,2 millions de tonnes par an, cette usine permettra au pays de se hisser au rang de premier producteur africain de potasse. Autre projet d’importance: le développement du gisement de fer de Zanaga, situé à 300 kilomètres de Pointe-Noire, va inciter la compagnie minière Mining Project Development (MPD-Congo) à construire une voie ferrée vers la capitale économique congolaise pour transporter le minerai à partir de 2016.

Autre projet industriel de poids pour la ville?: l’implantation d’une usine de transformation d’aluminium par le grec Isakos Soft, un leader mondial du secteur. Opérationnelle en 2013, l’unité disposera, dans un premier temps, d’une capacité de production de 4?000 t et devrait générer au moins 200 emplois directs.

La filière bois, secouée par la crise mondiale en 2008 et 2009 retrouve également des couleurs.. L’usine d’Eucalyptus Fibre Congo, située dans le port de Pointe-Noire, a plus que doublé sa production de copeaux de bois sec, qui est passée de 162?300 tonnes en 2008 à près de 388?000 tonnes en 2009.

Création d’infrastructures pour connecter Port-Noire au reste du pays

Conséquence immédiate de l’activité économique, les pouvoirs publics locaux et nationaux ont entrepris de gros travaux pour relier Brazzaville à Pointe-Noire. Objectif: fluidifier et accroître les échanges de marchandises entre le port et l’intérieur du pays. Une nouvelle route nationale reliant les deux villes est ainsi en construction. Son premier tronçon, reliant Pointe-Noire à Dolisie – le plus ardu à construire en raison de la traversée du massif forestier du Mayombe –, sera opérationnel en novembre. Lancé officiellement fin octobre 2007, ce chantier de 186 km est exécuté par la China State Construction and Equipment Corporation pour 172,45 milliards de Francs CFA.

Côté énergie: l’Etat congolais tente de subvenir aux besoins croissants en électricité en investissant dans la création de nouvelles centrales électriques. Avec l’aide du pétrolier italien ENI, le pays achève la construction d’une centrale électrique au sud de Pointe-Noire: un investissement de 340 millions d’euros qui sera la propriété de l’État congolais à 80 %.

Dans le secteur des technologies de l’information, indispensables aux entreprises, on attend là aussi l’arrivée de la fibre optique du projet West Africa Cable System (WACS). La réception et la mise en service commercial de la station d’atterrage de Pointe-Noire est prévue pour le mois de juin. Elle permettra en outre de relier tout le pays à la fibre optique.


Ajouter un Commentaire

Vous vous engagez à ce que vos contributions (1) soient dénuées de :
• propos à caractère tribal, ethnique, raciste, xénophobe, révisionniste ou pédo-pornographique;
• toute instigation, dérivés sécessionnistes ou séparatistes du CONGO-BRAZZAVILLE ;
• propos injurieux, diffamatoires, ou portant atteinte à la vie privée, au droit à l'image, ou aux droits de la personnalité de quiconque;
• propos portant atteinte à la dignité humaine;
• provocation à la violence, au suicide, au terrorisme et à l'utilisation, la fabrication ou la distribution de substances illégales ou illicites;
• provocation, apologie ou incitation à commettre des crimes ou des délits et plus particulièrement des crimes contre l'humanité;
• contenu à des fins de réclame, de propagande, de prosélytisme.
En outre, invectives, attaques personnelles et harcèlement n'ont pas leur place sur le site DAC-PRESSE, dont l'objectif est de permettre un débat libre et de qualité.
Cette liste est non exhaustive et le respect des textes en vigueur, même non spécifiquement mentionnés ici, est requis.


Code de sécurité
Rafraîchir