DIASPORA, Economie, Politique, Société, Tribune libre

Budget de l’État congolais 2021 Budget prévisionnel du projet de loi de finances 2021

Les prévisions de notre spécialiste Verlin Richard BEKA BEKA

Budget de l’État congolais 2021

Budget prévisionnel du projet de loi de finances 2021

Par

Verlin RICHARD

Focus sur le budget général

Graphique 1 : recettes de l’Etat

Commentaires : les recettes pétrolières représentent 59% du budget de l’Etat, et les impôts et taxes 32% (ce qui montre bien que les congolais paient bien les impôts et taxes). De quoi sont constituées ces impôts et taxes ? Malheureusement au Congo, les lois de finances ne précisent pas le détail des impôts et taxes ainsi prévues. Difficile donc de savoir la part de l’IRPP, de la TVA, de l’IS et de diverses taxes (patente, droits d’accises, taxes sur les salaires, etc.…).

Graphique 2 : dépenses de l’Etat

Commentaires : les dépenses de fonctionnement de l’Etat représentent 79% des dépenses totales de l’Etat. En effet, les dépenses de fonctionnement de l’Etat, dont notamment, les dépenses de transfert (32%) et les dépenses de personnel (25%) sont supérieures aux dépenses d’investissement (21%). Or, ce sont des dépenses d’investissement qui ont un effet positif sur la croissance économique. L’un des problèmes économiques du Congo réside dans ses politiques budgétaires, notamment sur le poids des dépenses de fonctionnement sans effet positif sur la croissance.  L’avenir du Congo passe par une programmation de la réduction des dépenses de fonctionnement de l’Etat. Il va falloir dégraisser le mammouth étatique !

Focus sur le budget de trésorerie

La charge budgétaire de la dette est prévue à 105,827 milliards de francs CFA, contre 100,339 milliards dans la loi de finances rectificative 2020, soit une augmentation de 5,488 milliards de francs CFA.

Comment l’Etat compte financer son Gap de financement ?Commentaires : les besoins de financement de l’Etat sont de 789,100 milliards de francs CFA. Les ressources de financement de l’Etat sont de 129 milliards de francs CFA. Ce qui dégage donc un déficit de trésorerie ou gap de financement de 660,100 milliards de francs CFA.

L’article vingtième de la LF 2021 indique que l’Etat financera ce gap de financement par :

  • L’excédent budgétaire de 229,392 milliards FCFA
  • Financement extérieur (bailleurs de fonds) de 430,708 milliards de francs CFA.

Focus sur le financement du Gap de financement

Le Choix du Gouvernement congolais de financer son gap de financement par l’excédent budgétaire, et par les bailleurs fonds (ce qui ne réussit pas trop au Congo), laisse supposer que le Ministre des finances et du budget n’a pas établi un programme indicatif de financement de l’Etat pour 2021. Et, si ce programme existe, le Gouvernement y gagnerait en transparence en le publiant tout comme tous les annexes et rapports relatifs à la LF 2021.

Faire dépendre le financement de l’Etat par les bailleurs de fonds est un risque que le Gouvernement fait courir à l’Etat, si l’on se souvient des difficultés concernant l’accord du FMI sur la FEC (facilité élargie de crédit) en 2019. Or, l’Etat dispose d’un moyen pour financer son Gap de financement en émettant à moyen et long terme des obligations assimilables de trésor (OAT) et à court terme des bons de trésor assimilables (BTA). Le ministre des finances et du budget devrait pour cela établirr un programme indicatif de financement de l’Etat pour 2021, précisant, notamment, les méthodes et calendrier des adjudications.

@14/01/2021 par Verlin Richard

Laisser un commentaire