Armée, ASSOCIATION LOI 1901, DIASPORA, Editorial, People, Politique, Société, Tribune libre

Ce Congo-là n’est pas celui que le peuple veut

Ce Congo-là n’est pas celui que le peuple veut

 

Par    Jean-Claude BERI

 

 

Jean-Claude BERI, communicant, activiste et libre penseur Lyon

 Les Congolais ont en marre des bruits de bottes et rangers à chaque contestation légitime

Les troupes de du clan qui se disputent le pouvoir avec le duo infernal se font de plus en plus en entendre dans la capitale Congolaise. Les manœuvres d’intimidations des éléments de la garde présidentielle, transformé pour la circonstance en armée de protection et de reconduction du pouvoir MBOCHI, n’hésite plus à manifester leur suprématie illusoire

Des violences policières s’accumulent et se transforment en bavures ou des jeunes sont froidement assassinés, les étudiants qui réclament juste l’obtention d’un passeport sont accueillis comme des malfaisants et traités comme des truands et cerise sur le gâteau certains viennent de rater le vol pour étude a l’étranger. Alors même la semaine précédente des millions de fr CFA ( 270 millions de fr cfa) ont aurait été détournés du trésor par une prédatrice financière en robe d’état, la nomme Brigitte ICKONGA,  DAAF au conseil économique et social est toujours libre et pas inquiétée.

L’Etat congolais, est un Etat totalitaire, ethnicisé ou le sujet MBOCHI doit être valorisé et porté partout comme une référence (je ne fais pas ici allusion aux vrais MBOCHI) qui partagent les mêmes valeurs que le autres ethnies du Congo). Nous allons mettre KIKI sur le fauteuil scandent ouvertement ces milices qui se prennent pour des militaires congolais

Là ou le père n’a enseigne a son fils que le vol, le sectarisme, le corporatisme ethnique, le pillage systématique, la violence comme moyen de résoudre un différends, l’absence du débat contradictoire, l’emprisonnement tout azimut   de toute voix contradictoire, le mensonge d’état, le banditisme politique et le culte indigeste de la personnalité, que pouvez-vous attendre d’un État aux mains d’un tel personnage dont les déficits d’homme d’état sont multiples.

Le clan sassou et certains MBOCHI d’OYO  sont  un groupuscule ethnique constitué en bande d’empêcheurs d’innovation et de progrès pour solidifier leur système monarchique de pérennisation du pouvoir . On se demande qu’attendent ses adhérents et sympathisants, quelle que soit leur nationalité, pour proclamer le CONGO -BRAZZAVILE, PAYS   totalitaire, ethnique, monarchique MBOCHI » selon leur idéologie clairement. Ne leur en déplaise, ils ne sont en rien représentative des Congolais du Congo profond.

L’idéologie nauséabonde traversé par le clan sectaire ethnique d’OYO est un mouvement assis sur du sable mouvant. Au prétexte de réclamer la conception d’un Congo émergent vomit sa haine sur les autres ethnies en voulant imposer un Congo Mbochisé. C’est idée totalement rejetée par tous est une tare largement partagée sur notre planète, depuis toujours. Penser qu’inonder certains cercles du clan de millions de fr CFA créera de l’intelligence et de la compétence démontre que la bêtise et la méchanceté peuvent aller de pair. Les conséquences de ces agissements sont graves : de même que le clan d’OYO se trompent en pensant que constituer une armée monolithique les protégeraient indéfiniment, malheureusement tous les Mbochis de l’armée ne se sont pas nourries de la même façon.  Heureusement, que les Congolais ne sont ni aussi bêtes, ni aussi tribales que les le membres du Clan au pouvoir.

Il est urgent d’empêcher ces idéologies, aussi nauséabondes que celles de vouloir raviver une guerre civile pour la conservation d’un pouvoir inique noyé dans les formes d’anti-valeurs les plus immondes juste pour faire prospérer un clan.  Seulement un clan ne fait pas une nation.

Que veut le clan des barbares d’Oyo , transformer le Congo en un somalie ,un Rwanda Personne ne veut d’un Congo ou l’impunité est la règle et le MBOCHI roi  Allons-nous subir un Ku Klux Klan à la congolaise ? Si nous ne l empêchons pas, préparons-nous pire  car le flot d’informations alarmantes se font de plus en plus précise

Jean-Claude BERI

Laisser un commentaire