International

Centrafrique : Cuisant échec du plan machiavélique de la France porté par le ministre Le Drian contre le pouvoir de Bangui

Par   Herman THEMONA

Bangui, le 02 novembre 18

Le Ministre centrafricain en charge des Affaires Etrangères Armel DOUBANE a réservé un non-recevoir catégorique aux propositions de son homologue français Jean Yves Le Drian qui est en arrivé à Bangui le jeudi 1er Novembre 2018 dans le cadre d’une visite de travail d’une durée de 48 heures. Entre temps les centrafricains considèrent déjà la présence du ministre français comme un non-événement et niet à une opération « Sangaris2 ».    
Face à la rigide position du Patron de la diplomatie centrafricaine Jean Yves le Drian n’a pas hésité de brandir comme il est de son habitude des menaces en déclarant ceci : « Si vous n’acceptez pas nos propositions, nous allons dire que vous refusez le dialogue de l’Union Africaine et le DDRR alors la France demandera l’appui des États unis et sollicitera le soutien de l’ONU pour le retrait de la MUNISCA ».

Ce qui est très important à tout le monde de savoir c’est la position du peuple centrafricain qui ne veut plus de la France qui reconnue comme étant le principal instigateur des multiples crises que la RCA a connues depuis son accession à l’indépendance.

Pour preuve, dès l’arrivée jeudi soir à Bangui de Jean Yves Le Drian une station radio de la place a organisé une émission en direct avec les auditeurs pour recueillir leurs impressions sur la venue du ministre français à Bangui. Et le constat qui s’est dégagé, c’est un rejet général de la France car sur les 19 citoyens centrafricains de différentes tranches d’âge et couches sociales qui ont intervenu, ceux-ci ont déclaré tout simplement que la RCA n’avait plus besoin de la France et donc il faudrait que Le Drian rentre chez lui. Aussi, les centrafricains s’opposent catégoriquement à une seconde opération « Sangaris 2 » en Centrafrique.

Tout ceci prouve à suffisance que les temps sont de la dictature française en République centrafricaine est révolu car même le plan machiavélique de la France qui visait à déstabiliser le régime du Président Touadéra pour permettre à l’ex-président de l’Assemblée Nationale Meckassoua de s’accaparer des pouvoirs de l’Etat, a lamentablement échoué.

Heureusement que certaines organisations des panafricanistes sont aux côtés du peuple centrafricain dans cette lutte de libération du joug colonial de la France. Ceci dit, la Coalition Afrique Engagée et la Béafrica Engagée lancent un appel au peuple Centrafricain qui doit prendre ses responsabilités. «  Nous demandons aux autorités Centrafricaines d’exiger et de rendre effectif le retrait des forces françaises de la MUNISCA avant qu’ils ne mettent à exécution leur satané plan ».

Ce qui est sûr c’est cette farouche détermination du peuple centrafricain qui connait déjà ses ennemis dont l’on retrouve en tête de peloton la France suivi du Tchad et que ce peuple les attend d’un pied ferme pour leur faire comprendre le moment venu, que la RCA appartient aux seuls centrafricains.

A suivre…

Herman THEMONA,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*