Economie, Politique, Société

Congo-Brazzaville –FMI : «   Tel est pris qui croyait prendre ».

NOTE DE  DAC e NEWS.   En parcourant les différentes publications sur réseaux sociaux, je suis tombé sur celle-ci dont le contenu a aiguisé ma curiosité. Comment peut-on se réjouir d’un endettement qui vous étrangle plus qu’il vous sauve Avec ce nouvel accord avec le FMI, les « oyocratiens » sont assurés que le dossier reviendra un jour ou l’autre à l’ordre du jour. Mais leur priorité n’est pas là.  ils peuvent certes  se réjouir et annoncer, comme d’habitude, la fin des malheurs du pouvoir clanique, le retour du « LEDZA LENUA…  le «titanique est sauvé». Pendant que d’autres pays se démarque du FMI( le GHANA, le RWANDA…) le Congo s’engouffre encore plus dans la gueule du loup  Pauvres Congolais .  Rira bien qui rira le dernier


Par Henri DERIEN

FÉLICITATION AU TANDEM GAGNANT: FMI- ACTIVISTES CONGOLAIS.

Oui chers compatriotes,

Hier 11 juillet à la lueur vespérale, les ouailles du pouvoir dictatorial sans avoir lu le contenu du deal ou de l’accord avaient festoyé en pavoisant toute la nuit, mais dont curieusement le réveil s’est avéré lourd ,triste , morose et douloureux ; car ils sont arrivés à voir à l’évidence que, le ciel venait de s’assombrir de plus belle en préparant dans un avenir très proche, une tempête sociale.

Aux activistes congolais de tous les bords, toutes vos prières, toutes vos initiatives et entreprises n’étaient pas tombées sur une terre aride ou sur les oreilles des sourds,

mais au contraire les échos de façon sournoise dans ce nouveau monde numérisé avaient effectivement atteint correctement leurs cibles, et un bon usage avait été fait de la somme de toutes les informations que vous aviez distillées au FMI, qui on a tenu compte et en faire bon usage, en ayant toujours son tableau de bord déontologique comme boussole.

Bravos au FMI qui pour se débarrasser de cet encombrant dossier du Congo Brazzaville, vient d’assommer un coup fatal à cette dictature congolaise où la fuite des frères PIGASSES et du truculent DSK étaient déjà promontoire, et le ciel vient de s’assombrir de nouveau sur le territoire congolais laissant dans le désarroi les thuriféraires de l’oyocratie qui craignent dans les jours à venir d’une tempête sociale.

Car que représente 262 milliards soit 87 milliards/an versable en 3 ans pour un pays qui:

1)-5300 milliards de dette extérieure?

2)- 3479 milliards de dette intérieure ?

3)-  1434 milliards de dette gagée ?

4)-202 milliards à verser annuellement à la Chine en termes de l’accord de rééchelonnement de la dette?

5)-  56 milliards à payer chaque mois pour les salaires ?

6)-  à peine 118 milliards annuels de gains fiscaux!!!

7)-  tous les ressources rentières et pétrolières hypothéquées ?

Mais qui curieusement en faillite totale depuis des lustres, avec des recettes fiscales estimées à 4 milliards/ mois mais qui arrive à payer les salaires par noyau!!!

Et le FMI n’est pas né de la dernière pluie, et la malice et la roublardise dans la finance n’est pas une exclusivité du PCT, d’où tel est pris qui croyait prendre en se voyant recevoir à la figure ce clash qui a raisonné comme un vrai fiasco.

Alors félicitation au tandem FMI- activistes-congolais.

WAIT AND SEE IN GOD WE BELIEVE B’SE THE PEOPLE ALWAYS WIN.

Par  HENRI DERIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*