Politique

Congo-Brazzaville: Mort programmée des Généraux des FAC !

Par:: Guy MAFIMBA

Appel à la théologie de la libération.

Mort programmée des généraux ! Nombreux sont ceux qui ont été séduits par l’annonce faite par SASSOU NGUESSO convoquer au premier trimestre 2018, le procès du général Jean Marie MOKOKO et André OKOMBI SALISSA lors de son adresse devant le parlement réuni en congrès ! C’est mal connaître l’homme. Il a tout planifié. Il sait que les procès n’auront pas lieu, et le général Jean Marie MOKOKO ne répondra debout devant ses juges, alors qu’il sait pertinemment que le dossier est vide et Saint Cyrien aguerri, le risque de ridiculiser le tribunal et par conséquent, son pouvoir, peut réduire à néant toute la stratégie mise en place pour éliminer le plus coriace de ses adversaires. Quant à André OKOMBI SALISSA le dossier est vide. L’homme est ancien cacique du pouvoir, un tribun, détient les secrets les mieux gardés lors de la conquête armée du pouvoir ainsi que d’autres dossiers sensibles.
L’opinion ne doit pas être surprise de ce qui pourrait arrivé de malencontreux aux vainqueurs potentiels de la dernière élection présidentielle de mars 2016. Sassou et ses jusqu’au-boutistes n’accepteront pas pareille humiliation. Ou le Jean Marie MOKOKO et André OKOMBI SALISSA sortent les pieds devant ou, le compromis historique est trouvé pour relever le pays autour d’une mise à plat de la situation politique, socio-économique et sécuritaire du pays en organisant un dialogue sans exclusif des filles et fils du pays.
Du côté de la grande muette, le général Jean Marie MOKOKO n’est pas le seul sur la liste. Près de cinq généraux, comme par hasard, tous, originaires du Nord du Congo, sont dans le collimateur.

L’histoire qui va suivre, au-delà d’être un hasard heureux, a le mérite de venir donner une substance à toute l’agitation qu’il y a tout autour des prisonniers politiques dont les plus célèbres d’entre eux sont général Jean Marie MOKOKO, André OKOMBI SALISSA et Paulin MAKAYA. Il s’agit d’un coup de bol et d’un miracle comme Dieu seul sait le faire.
Elle se passe à l’hôtel Radisson Blu. Et l’histoire se passe lors du dernier convent des frères Maçons qui avaient eu lieu à Brazzaville l’année dernière. Après la tenue, comme ils aiment bien le qualifier, certains se sont retrouvés dans un salle attenante et en aparté, ont indiqué que le TRGM, en langage Maçon veut dire le ‘’Très Respectable Grand Maître’’ n’était pas content du Chef d’Etat-Major General, le général Guy Blanchard OKOI, parce qu’il ne jouait pas le jeu dans le sens de ce que la fraternité recommandait et qu’il fallait en tirer les conséquences et qu’en 2018, lui et quatre autres généraux allaient avoir leur sort scellé. Et d’ajouter que le sort de certains des généraux notamment de la Likouala ont été traités et ne se douteraient de rien.
Il en est de même pour Norbert DABIRA qui n’a pas été très coopératif et Jean Marie MOKOKO qui a voulu défier le TRGM !

Aujourd’hui, ces témoignages mis à nu viennent dévoiler l’étendu du complot que le pouvoir organise pour liquider un certain nombre de généraux qui ont traîné les pieds ou qui n’ont pas été assez coopératifs pour soutenir Sassou dans le sens de la conservation musclée du pouvoir.

Le peuple est averti et informé du bal masqué que certains Frères – Maçons de la loge sorcière du Congo comptent faire contre tous ceux qui n’ont pas prêté serment selon le rituel ‘’Andzimbiste’’ dans les cimetières sur la tombe de leurs ancêtres.
L’année 2018, verra de nombreux « tombés » dans les rangs des hauts gradés des Forces Armées Congolaises.
Certains des généraux qui n’ont pas vu leurs noms cités, qu’ils ne dorment que sur un seul oeil. Ils peuvent être surpris dans leur sommeil.

Affaire à suivre!

Guy MAFIMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*