DIASPORA, Politique, Tribune libre

Congo : Une escroquerie montée de toute pièce par les escrocs de la République

Congo : Une escroquerie montée de toute pièce par les escrocs de la République

Tribune libre

Par :  Auguste MOULERI

 

Ceci semble être la plus grosse escroquerie que le Congo n’ait jamais connue ! Voici pourquoi.

Est-ce que la famille et les avocats de Mokoko peuvent-ils donner des preuves que le général Mokoko que l’on présente « comme le général du peuple » et même comme « l’Envoyé de Dieu » (Jésus-Christ ?) qui a servi longtemps Sassou et qui est sa propre créature est en prison ? En effet, selon de nombreux témoignages concordants, personne, jamais personne ni aucun membre de sa famille ni aucun de ses avocats, ne l’a rendu visite dans sa cellule de 80 m2… Même la Croix-Rouge et l’OCDH ou d’autres organisations de défense des droits de l’homme n’ont eu accès « au général du peuple » dans sa cellule de 80 m2. Alors, où est-il ?

Rappelons que dans les maisons d’arrêts du Congo, il n’y a aucune cellule de 80 m2 qui correspond à un appartement de 2 à 3 pièces. Que les avocats qui font des conférences à Paris nous donnent les preuves visuelles du « général du peuple », « l’Envoyé de Dieu » (Jésus-Christ ?) dans sa cellule…

En fait, tout cela est une STRATEGIE MONTEE DE TOUTE PIECE PAR SASSOU pour conserver le pouvoir au nord par le biais de son fils Christel Sassou, ami de Marc Mapingou… pour faire de Mokoko un prisonnier mais en lui donnant un confort sans que nul n’aille vérifier s’il vit ou non dans l’opulence ou s’il est maltraité. Le général Mokoko qui se dit être « guerrier » en qualifiant les populations du sud de « tribalistes et revanchards » joue le jeu de Sassou en refusant de coopérer avec la justice sous de fallacieux prétexte que lui Mokoko est un officier de grande valeur ayant des décorations de mérites (sic !)… Belle escroquerie.

Pour canaliser la diaspora d’aller dans le sens de la stratégie mise en place par Sassou, les Maléckat, Otta, Madzimba, Lekandza, Mabilémono, Mapingou, etc., bref tout ceux qui sont derrière Mokoko et qui disent que le pouvoir doit rester au nord sont mis à contribution. Chacun dans son régistre pour tirer sur tous ceux qui seraient susceptibles de mettre en péril le danger de conservation du pouvoir dans la partie nord du Congo et mettre en danger les accords PCT-UPADS… pour gouverner ensemble et pour ne pas juger les crimes commis ensemble entre 1992 et 1997 voire aujourd’hui.

Alors on active l’artillerie lourde de « TOUT SAUF… » en ciblant en réalité Modeste BOUKADIA. Argument des MALECKAT, OTTA, etc : « Nous aimons bien Boukadia mais il y a Moudilou qui a vendu Mokoko sinon notre carrière politique est finie alors nous ne pouvons pas être avec Boukadia tant que le traître Moudilou est à ses côtés ! » Parce que Moudilou a assisté à des réunions publiques organisées par Boukadia, voilà le prétexte. Un scénario tracé depuis Mpila qui fonctionne… Depuis, Moudilou a disparu dans le sillage de Boukadia, mais pas de MALECKAT, OTTA, LEKANDZA au loin… Escroquerie que l’on dit !

Depuis, plus personne ne critique Sassou qui a détruit le pays et qui mène l’épuration dans le Pool. Toutes les attaques sont concentrées sur Boukadia sous le prétexte qu’il a aidé Sassou à chasser Lissouba alors que ceux qui ont aidé à chasser Lissouba pour le compte de Sassou sont connus : les MBERI, MUNARI sont là et personne ne tirent dessus. Leur objectif : faire feu de tout bois afin que le projet de Sassou de mettre sur satellite Denis Kiki à la manette du pays fonctionne pour maintenir le pouvoir dans la partie nord du Congo.

LES DIFFERENTS RÔLES

  • Marc Mapingou qui est reçu régulièrement vers Porte Maillot par Denis Christel Sassou et Denis Gokana a pour mission de brouiller le message de Modeste Boukadia sur la conférence internationale ;
  • Les MALECKAT, OTTA, MABILEMONO, MADZIMBA, LEKANDZA, etc. mettent l’accent sur le prisonnier fantôme « le général du peuple » avec la participation ignorante de la diaspora qui croit à la démocratie avec des marches sur la Place de Paris sans effet. Mais, il faut faire pour donner l’impression… ;
  • Pendant le lancement du « tel père tel fils » aucune voix discordante de ceux de la partie nord du Congo : vous n’entendrez jamais les cris d’orfraie des MALECKAT, OTTA, MABILEMONO, MANDZIMBA, LEKANDZA. Mot d’ordre reçu : silence, c’est pour conserver le pouvoir au nord ;
  • On met en scène des conférences de presse bidon avec des avocats en acteurs ;
  • Des faux-procès en cascade : Mokoko le 7 mai, Dabira le 17 mai… ;
  • Fausse arrestation de Nianga Bouala et bientôt encore quoi ;
  • Calomnie que Boukadia aurait reçu de l’argent de Sassou pour détourner l’attention !

Une grande escroquerie on vous dit. Que ceux qui osent prétendre le contraire nous avance le contraire.

Auguste MOULERI

source: http://la-lettre-du-congo-mfoa.over-blog.com/2018/05/congo-une-escroquerie-montee-de-toute-piece-par-les-escrocs-de-la-republique.html

 

Un commentaire

  1. pauvre CONGO, le pays est malade de ses citoyens pouvoir , opposition, société civile, pas de cohérence ni de cohésion. Plus grave , quelque soit son camp ou son positionnement, le Congolais se trompe toujours et toujours d’adversaire et vous Mouleri ( un faux nom) bien sûr, vous n’échappez pas à la règle , vous êtes même aveuglé par votre fanatisme tribal. Apportez les preuves de vos accusations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*