Politique, Société

COVID OPPORTUNITY

COVID OPPORTUNITY

Par Patrick Eric MAMPOUYA

 

Lors d’un voyage en Afrique Du Sud à Johannesburg et à Cap Town j’avais constaté que ce pays avait profité de l’embargo dû à l’apartheid pour booster sa production locale de produits de première nécessité.
Ainsi, les produits locaux avaient non seulement gagné des parts de marché mais aussi booster l’économie locale.

Et si notre pays pouvait profiter de la fermeture des frontières dû au covid pour développer la production et la consommation des produits locaux.
Il y a deux méthodes pour rehausser le niveau de vie des congolais. Le salaire moyen d’un congolais s’apparente à la bourse d’un étudiant de première année et il ne permet pas beaucoup de fantaisies. Ainsi, un salarié congolais peut travailler toute sa vie sans avoir les moyens de se construire une maison.
On peut augmenter les salaires de tous les congolais, sauf que l’État n’en n’a pas les moyens surtout dans cette période de crises multidimensionnelles.
On peut aussi augmenter le niveau de vie des congolais en baissant le coût de la vie au Congo.

Dans une économie de marché comme la nôtre, l’État a deux outils pour augmenter le niveau de vie des populations.
Le premier outil est la baisse des taxes et des impôts. Cet outil va entraîner dans un premier temps une diminution des moyens financiers de l’État mais, l’État peut retrouver rapidement ses moyens s’il augmente la base fiscale en intégrant les milliers d’entrepreneurs qui croupissent dans l’informel
Le second outil est bien sûr la production locale, l’État a un rôle moteur dans la diversification de l’économie. Cette diversification se fait à travers une volonté politique affirmée et affichée par la création de fonds d’investissements ou des banques dédiées dans les secteurs qu’on veut booster
Au cours des années 70, la Chine ne faisait que copier les produits des autres pour les vendre à bon marché, aujourd’hui, la Chine produit des machines outils, elle est même devenue leader dans certains secteurs industriels.

Si le made in Congo ne trouve pas l’assentiment des consommateurs congolais dans un premier temps, avec le temps, les produits locaux vont s’améliorer.
Le covid peut donc nous ouvrir des opportunités insoupçonnées et insoupçonnables.

Une chose est certaine, le covid va changer nos modes de vie et une nouvelle économie va germer, tous les spécialistes sont d’accord là-dessus et d’ailleurs les décisions de relocaliser certaines production dans certains pays le prouve déjà. La mondialisation d’après covid ne sera plus comme avant.
Un Etat qui ne fait pas de prospective est voué à la disparition.


L’avenir c’est l’alimentation et la production locale, c’était déjà vrai hier et ça l’est encore plus aujourd’hui

Patrick Eric MAMPOUYA

Laisser un commentaire