Politique

Denis Sassou-Nguesso humilié par le FMI et le Congo avec … Non le Congo ne mérite pas ça !

Par   Jean-Claude BERI

Denis Sassou-Nguesso humilié par le FMI et le Congo avec … Non le Congo ne mérite pas ça !

En observateur aguerri depuis 19 ans, il est de mon devoir de vous dire que le pouvoir en place à Brazzaville représenté par son chef féticheur SASSOU NGUESSO sort humilier de son séjour parisien tant face aux autorités françaises et face au FMI.

C’est la queue entre les jambes qu’il a avalé toutes les couleuvres qu’on lui a imposées sans demander son avis. Lui qui pensait pouvoir faire boire de l’eau infectée par les navires à MACRON s’est retrouvé face à la férocité des lobbys françafricians.

C’est eux qui décident et non SASSOU. En vigile aguerri des intérêts français en Afrique et particulièrement au Congo, elle s’est montrée très persuasive et surtout prête à ne pas faire des cadeaux au pouvoir en place. Après les missions d’évaluation conduites par les délégations du FMI, le couperet est tombé. Le pouvoir de Mpila doit se soumettre à plusieurs audits dont les dignitaires du pouvoir savent qu’ils seront pour beaucoup épinglés pour une mauvaise gouvernance qui est une pathologie récurrente, un sport national au Congo-Brazzaville : vols, détournements de fonds, concussion, prédation sauvage, corruption, enrichissement illicite, impunité …

Mais nous savons aussi qu’accepter cela c’est se faire harakiri pour SASSOU car son pouvoir s’exposera à un affaiblissement total puisqu’il ne repose que sur la corruption.

De mon point de vue, tout cela pose la question de la mauvaise gouvernance, d’un manque de priorités chez les NGUESSO, qui « font, chaque jour davantage, la preuve que leurs préoccupations étaient de s’enrichir et d’enrichir leurs comparses, sans foi ni loi, sans l’ombre de la moindre compassion pour un peuple mille fois meurtri ! », faisant du Congo aujourd’hui « la risée du monde ».

Avions-nous vraiment besoin de recevoir de l’extérieur des leçons de morale publique?

Du genre : « Quand la mer est haute, on ne voit rien de particulier. Quand elle est basse, on s’aperçoit de ceux qui ont un maillot et ceux qui n’en ont pas ». En clair, elle veut dire que Sassou, c’est comme ces mauvais élèves qui se cachent toujours derrière les autres pour ne pas être interrogés.

Une fois, cela peut s’entendre. Mais lorsque cela devient récurrent, c’est une pathologie grave et qui nécessite de grands remèdes.

Avions-nous vraiment besoin que le FMI nous fasse la leçon sur la meilleure manière de gérer nos maigres deniers publics ? C’est pourtant ce qui est arrivé. Où est l’honneur du Congo tant clamé par les dignitaires autoproclamés ?

Franchement, nous sommes humiliés et ce constat est un véritable camouflet pour Sassou et tous ses acolytes.

Symboliquement, c’est une perte de souveraineté et une humiliation pour le Congo. Notre budget sera sous tutelle du FMI et de la France pendant des années. Le FMI arrive traditionnellement quand les choses vont mal et apporte de mauvaises nouvelles. Il conditionne son aide au fait que le pays se serre la ceinture. Alors que les fossoyeurs de la République sont bien identifiés mais pas inquiétés.

Que valent les audits sans s’attaquer aux causes du problème et faire de la chirurgie sans s’attaquer à l’origine du mal, dit-il ?.

Autrement dit, les coupables identifiés remboursent ou arrêtés. Ces gens doivent savoir que ces « mises en scènes » ne peuvent plus marcher. Et que si le peuple ne réagit pas à leurs mensonges, c’est, tout bonnement, parce qu’il sombre dans une dépression sévère qui le paralyse et l’inhibe. Le peuple ne voit plus d’horizon possible, ni d’issue de secours.

Et le vrai risque est, qu’en désespoir de cause, il ne s’en aménage, une, de sortie de secours, tout seul. La REVOLTE.

Si nous conservons les mêmes au pouvoir, ce sera comme un mendiant qui demande l’aumône à une riche dame, et que celle-ci se permet de lui faire la morale, et de l’apostropher pour le fait qu’il est mauvais gestionnaire de ses ressources, en plus n’ose pas travailler et qu’il ne tente rien pour remédier à sa situation.

Qu’il devrait regarder ses semblables qui travaillent et préservent leur dignité, et qu’il n’aurait pas dû se laisser endetter, pour, enfin, lui jeter quelques menues pièces de monnaie. Et encore, après tout ce sermon, elle lui jette beaucoup moins que ce qu’il n’espérait, ou demandait, pour faire à dîner à ses enfants, ne serait-ce qu’un soir.

Non. Le Congo-Brazzaville n’est pas une Oyocratie ad vitam æternam et qu’au bout du compte, ne mérite pas ça !

Jean-Claude BERI

 

3 commentaires

  1. Est ce que sassou lui meme ne peut pas comprendre que la chose le depasse,lui un petit instituteur comment peut il gerer ces choses hautement economique?

  2. Alain Serge N'GOMA

    #EXCLUSIF : Les dessous de l’escapade parisienne de Sassou Nguesso. Un ‘’#Finiama dans la délégation’’ qui se transforme en honte planétaire à la suite de l’escapade Trump il y a plus d’une année.
    Sassou, le recalé du sommet sur le climat de Paris : #diplomatie #strip-#tease
    Nos sources à l’Elysée ne se remettent toujours pas du spectacle affligeant du dictateur congolais.
    Incroyable mais vraie. Les congolais et une grande majorité des décideurs de ce monde se sont indignés de l’attitude cavalière adoptée par Sassou-Nguesso, le tyran congolais, lors du sommet sur le climat qui vient de se tenir à Paris, le 12 décembre dernier.
    Le harcèlement dont a été l’objet le président francais, Emmanuel Macron par Sassou Nguesso pour avoir un entretien avec lui, voir un aparté, a surpris plus d’un observateur. De mémoire de diplomate, nous confie un observateur avisé, jamais pareil harcèlement digne d’un strip-tease n’a été observé lors des sommets internationaux. Le tyran congolais a bousculé tous les codes protocolaires pour se faire un face-à-face avec Macron !
    Mais que cache cette insistance à se montrer en compagnie de Macron pour un ‘’président ‘’dont le nom ne figurait même pas parmi les chefs d’Etats qui devaient prendre part au sommet de Paris sur le climat ?
    L’entourage de Nicolas Hulot rapporte quelques bribes de confidences pour dire que Sassou a été rattrapé in – extremis pour prendre part au sommet sur le climat grâce à l’intervention d’un ancien Ministre en charge des questions d’environnement et de climat au Congo, qui aurait pesé de tout son poids pour que le Congo soit présent au dit sommet et représenté par son Chef de l’Etat.
    En réalité, le président Emmanuel Macron n’en voulait pas et la France ne souhaitait pas avoir un hôte encombrant sur son territoire. En effet, Macron veut du concret, des experts en la matière, nullement des hôtes encombrants, tel Sassou Nguesso qui viendront pour rappeler juste les grands principes, auquel cas comme le lui avait signalé ses conseillers Afrique, une énième tentative de Sassou Nguesso en quête de légitimité, de respectabilité et de soutien de Paris face à la faillite programmée du Congo. Par ailleurs, les assurances de ces derniers soutiens français dont l’ancien Premier ministre Dominique De Villepin de forcer certaines portes hermétiquement fermées à ce jour.
    A ce titre, le staff du ministre Nicolas Hulot en observant les emphases de Sassou face à Macron, comprends très vite que son objectif était de montrer à son opinion publique que l’on ne pouvait pas l’enterrer aussi vite et qu’il devait, quelqu’un soit le prix, avoir sa poignée de main avec Macron.
    Plus loin ce spectacle ahurissant, qui a gêné certains Chefs d’Etat africains, lorsque en ce journée du mardi 12décembre 2015, Sassou Nguesso dossier en main (photos) se précipita auprès de Macron pour le suppléer de prendre en compte ses préoccupations.
    Les dessous des cartes de cet activisme sont liés au fait que Sassou avait été blacklisté au sommet de Paris sur le climat. Mais pouvait-on, parler du Bassin du Congo, de la préservation de l’environnement, de la gestion rationnelle des ressources forestières dans ce Bassin du Congo, sans tenir compte du leadership du Congo ? C’est l’argumentaire défendu par Brazzaville pour remettre Sassou en selle. Mais, trop tard ! C’est Ali Bongo soutenu et introduit par le roi du Maroc qui a eu droit à la tribune et Sassou aux selfies forcées ! Il y a des signes qui ne trompent pas !
    Arlette Soudan-Nonault résume bien la situation lorsqu’elle déclare ‘’ne plus supporter les sommets internationaux’’ (http://www.entrecongolais.com/ca-y-est-arlette-soudan-nonau…).
    Autrement dit ‘’blacklisté’’ partout dans le monde, ce n’est ni les statuts fabriqués de ‘’président du haut comité de machin…’’ encore moins son ‘’fond bleu’’ qui donneront une quelconque légitimité, respectabilité au statut de VRP à Sassou Nguesso.
    Game Over…Faut dégager le plancher monsieur.
    #SASSOUFIT

  3. Congolais! Redoublons l’effort de mobilisation contre le génocide, la terreur et pour notre liberté et nos droits, pour la restauration de la démocratie au Congo. Ne faiblissons pas dans notre lutte contre la tyranie, la dictature, l’épuration éthnique, les emprisonnements illégaux. Degageons par tous les moyens, les détenteurs illégaux, illégitimes du pouvoir au Congo B,aux attitudes barbares qui ont mis à genoux le pays par leurs crimes monstreux, gouvernance calamiteuse. Nous allons incessamment vaincre ce clan d’ ultra criminels d’assassins, génocidaires Sassou Nguesso, érigé en monarchie républicaine, qui de surcroit se livre à une 2eme épuration éthnique, depuis déjà, 20 mois dans la région du Pool, sans que cela mobilise la communauté internationale et n’use son devoir d’ingérence à un peuple en danger. Sassou Nguesso président criminel autoproclamé, génocidaire, illégal ,illégitime et sa clique détruisent le Congo; pays riche en ressources naturelles et se sont lancés une fois encore dans le génocide dans la région du Pool avec le seul motif, la capture du pasteur Ntumi. Sassou Nguesso avec sa sale politique a condamné près des 3/4 de la population du riche pays pétrolier ; la république du Congo, sous le seuil de pauvreté. La crise financière est venue s’accentuer à cause de cette absurde guerre du Pool et de nombreuses dépenses pour l’achat des armes de guerre, l’achat des consciences, la malversation financière, biens mal acquis. La gouvernance de Sassou Nguesso, depuis particulièrement les 20 dernières années de son retour très sanglants au pouvoir, est marqué par une folie destructive. Elle est une gouvernance très catastrophique dominée par le trafic, la corruption, le vol organisé, les biens mal acquis, les assassinnats, les génocides, les arrestations arbitraires et la liquidation physique des opposants, activistes, manifestants. Par un lobbying à outrance qui approvie le Congo pareil aux détournement de l’argent public, à la gérance opaque familiale de l’Etat etc, Sassou Nguesso bénéficie encore d’un traitement particulier françafricain. Qu’elle est bornée, et ne voit que le court terme, cette France officielle qui pour préserver les intérêts les plus chèrs, se laisser aller dans le très dangereux piège de protéger la dictature à la place de la démocratie, la coopération équitable. Dans quel monde vivons nous? Comment la France, la communauté internationale peuvet’ elle se permettre de manquer de fermeté à l’ égard d’ un criminel, génocidaire président illégal et régime semblable à celui d’ Hitler ? L’opération militaire dans le Pool que Sassou Nguesso et sa clique mènent contre les populations Lari -Bacongo est une vaste une répression à huis clos, un 2eme génocide après celui de 1998- 2003, déguisée en traque du pasteur Ntumi accusé à tord d’avoir attaqué Brazzaville avec ses hommes. En dehors de cette politique de la terre brûlée, ce véritable Holocaust dans la région du Pool depuis le 4 avril 2016; bien avant la soit disant attaque de Ntoumi, Sassou Nguesso et sa clique ne cessent de procéder aux arrestations, liquidation physique d’opposants, de manifestants, activistes, journalistes, avocats.Pendant que les bombardements, répression militaire à huis clos se poursuivent dans le Pool, chaque petite manifestation est reprimée au Congo par l’ «usage d’armes de guerre et des gaz lacrymogènes sur les manifestants, et le tir à balles réelles par les forces soit disant de l’ordre du président criminel, génocidaire, illégal ,illégitme Sassou Nguesso.Sassou Nguesso, sa clique et son gouvernement qui n’ont pas hésité à fermer le grand centre hospitalier du pays: le CHU de Brazzaville, au prix de centaines de morts gratuits chaque semaine au Congo et n’arrivent pas à payer les salaires depuis des mois, mais achètent massivement les armes de repression ne tiennent qu’ à sauvegarder à tous les prix leur pouvoir illégal,illégitme. Le Congo menacé par la « Crise dite du Pool », le non respect total des droits de l’homme, la terreur, la crise financière avec son lot licencements, de non paiement des salaires, bourses, pension de retraite, par fermeture d’entreprises, de centres hospitaliers, d’université, a besoin de coup d’une véritable révolution apte à mettre une véritable fin à tout le système ultra criminel, génocidaire de Sassou Nguesso. Sassou Nguesso dépense aussi énormement d’argent du trésor public congolais pour payer des gens à l’ONU, auprès des médias intenationaux, institutions pour qu’on ne relate pas de ses crimes, génocides, des actions atroces que lui et son clan mènent contre la liberté et les droits du peuple Congolais.contre lla restauration de la démocratie au Congo.Quelque soit le soutien de la françafrique, en un mot de la France officielle qui a rendu ,“la communauté internationale insensible et la placer complètement à ses ordres d’une logique protectionniste dictée par elle,“ tout cela n’est qu’une question de temps. Le peuple Congolais déterminé arrivera à briser les chaines et mettre en déroute la dictateur clanique, familiale et sanguinaire,ultra-criminelle Sassou Nguesso. Congolais, particulièrement ceux de la diaspora congolaise de France, des USA, GB, Europe, maintenez la mobilisation contre la dictature mafieuse, sanguinaire Sassou Nguesso jusqu’au bout. La malhonnêteté de l’élite politique,économique de la France qui continue à mener au nom de cette dernière, une politique du pillage de l’Afrique, une politique pour destruire les Africains aux répercussions très destructives et qui sans aucune raison d’être, si ce n’est que celle de cette élite, de vouloir s’enrichir personnellement en soutenant les dictatures est à denoncer haut et fort.Les autorités de France, des pays occidentaux, de l’ONU, de l’UA sont longtemps au courant de la traite des esclaves qui se passe réellement en libyen, au Kowait et ailleurs. Il faut leur faire une pression sans relâche. pour « les pousser à aller beaucoup plus loin et démanteler les réseaux » Citez sans cesse les noms des membres de ces lobbyistes français, de cette nébuleuse organisation qui est la françafrique. Le peuple Français dont un certain nombreux de dirigeants sont de mauvaise foi et sont plus aptes de maintenir des criminels de guerre, un dictatateur ultra criminel, génocidaire, un président illégal au pouvoir qui est Sassou Nguesso ont le droit de savoir à quel dégrés ces élus qui sont artisants de la politique qui impose l’impunité,contribuent de baffouer les droits des peuples africains et a pour conséquence, la rupture brutale des relations, amitié entre les peuples. En un mot, ce comportement irresponsable des dirigeants corrompus de la France en particulier, du monde occidental en géneral ne va contribuer pour la démocratie, la justice sociale, la paix, le developpement dont le Congo, l’Afrique, le monde ont tant besoin. La France elle mêmes et ses alliés occidentaux ne sortiront non plus à la longue pas renforcés de ces pratiques sordides, de cette l’hypocrésie manifeste pratiquée au sommet de la hierarchie. Appuyer les dictateurs, les terroristes au pouvoir pour l’intérêt particuliers, et pour faire vivre la France, l’Europe , les pays occidentaux est vraiment une stratégie malsaine aux conséquences néfastes terribles. Le génocide du Pool, le non respect total des droits de l’homme par Sasso Nguesso au Congo , pareil à la traite d’esclavage des migrants africains dans certains pays en Libye , Kowait et certains pays de l’Asie sont des problèmes récurrents que des gens avertis connaissent depuis déjà fort longtemps en Afrique et dans le monde. La communauté internationale ne peut pas continuer à ignorer ses responsabilité, tourner le dos sur les atrocités endurées par les la population Lari Bacongo du Pool, la terreur au quotidien du peuple Congolais et par voie de conséquence par les migrants africains en Libye, au Kowait et ailleurs, sans user de autorité de son devoir d’ingérence.Pour le cas du Congo, et comme l’ a déjà écrit BISHIKANDA DIA POOL; « La dégradation du tissu social congolais, depuis le changement de la constitution par Sassou-Nguesso, avec la complicité de François Hollande, pèse sur l’avenir de chaque Congolais. On ne peut pas prétendre être l’ami de l’Afrique et fermer les yeux sur les crimes contre l’humanité en cours dans le Pool. On ne peut pas prétendre défendre la démocratie et l’Etat de droit dans le monde, et en même temps affirmer devant la presse: « le Président Sassou-nguesso a le droit de consulter son peuple » Congolais! Il y a un point commun dans l’existence humaine.Congolais!Il est temps de vous organiser de mieux en mieux pour la lutte de libération. Il faut former un front uni. La victoire appartient au peuple qui lutte avec détermination et en ordre soudé pour sa libération, son indépendance. Diasporas africaines! Faites cause commune afin de mettre de vaincre une par une ces dictatures africaines qui poussent de nombreux Africains dans un exil où ils se retrouvent réduits en état d’esclave en Libye, Kowait et ailleurs, telle que celle de l’ Hitler Sassou Nguesso. La victoire appartient toujours à l’Éternel. Elle appartient aux peuples conscients de leurs devoirs et responsabilités et luttent pour le changement positifs de leurs conditions de notre existence. Le monde est plein d’exemples là dessus:Le cas du triomphe de Toussaint Louverture, du Haïti qui chasse les Français le 18 novembre 1803 est un exemple parmi tant d’autres, anciens et bien récents. Le tyran Sassou Nguesso et sa clique qui ont véhiculé au sein du peuple congolais la tendance pour le vol, la corruption, le sentiment profond de la haine tribale qui s’enrassinent dans la société et qui fait que malgré le cas des disparus du Beach, le cas de Ntsourou et celui de la 2e épuration éthnique des Lari-Bacongo dans le Pool, il se trouvent encore des Congolais, surtout les ressortissants du nord à trouver en cette barberie de Sassou Nguesso et son régime digne du régime Nazi d’hitler normale et à se rejouir du malheur infligé aux gens du Pool. Les Congolais doivent prendre leur destin en main pour sortir de la servitude, la terreur, de l’intimidation, du peur de la mort au quotidien que nous imposent Sassou Nguesso et sa clique. Luttons pour un meilleur avenir dans l’unité nationale. Ce message s’adresse aussi aux intellectuels,cadres, politiciens Congolais,Africains qui gardent le silence ou sont melés dans la complicité; tel que Parfait Kolelas, Tsaty-Mabiala et d’autres politi-ventre qui ont mis un frein à la dynamique,efforts des Congolais pour chasser Sassou-NGuesso et sa clique du pouvoir. Les grands crimes, les génocides restent ce qu’ils sont. Ils ne méritent pas l’indifférence, la complicité. Ils sont à punir sévèrement quelque soit celui ou ceux qui les commettent. L’impunité engendre inéluctablement des répercussions très négatives à long et moyen terme avec toutes les conséquences politiques que tout cela implique. Sassou Nguesso et sa bande ne méritent plus du tout le pardon, mais la sentence pour les nombreux crimes contre l’humanité, crimes de guerre,crimes économiques, haute trahison sans autres formes de procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*