Politique, Société

Et si c’était nous le problème !

 

Par  Laurent DZABA

Après le scandale du luxueux Boeing 787 Dreamliner loué à 300 millions de CFA par M. Sassou Nguesso Denis pour son déplacement à Paris, après l’affaire des 12 milliards de CFA confisqués par l’état de Saint Marin au courtier français domicilié en Suisse, Philippe Maurice Chironi, qui a été reconnu coupable de blanchiment d’argent du Congo, aujourd’hui nous apprenons qu’une enquête a été ouverte par la justice belge sur des soupçons de fraude fiscale entourant l’activité du prince belge Henri de Croÿ, le gestionnaire de fortune de M. Sassou-Nguesso Denis.

Malgré la crise économique qui frappe la majorité des ménages congolais, M. Sassou Nguesso Denis et ses différents collaborateurs continuent à mener une vie de prince avec les maigres milliards qui restent encore dans les caisses de l’état. Se moquer éperdument des souffrances du peuple congolais, cela n’agace personne dans les cercles du pouvoir.

Aucun peuple au monde ne peut accepter qu’un pouvoir aussi médiocre ne puisse le rabaisser sans qu’il ne réagisse.

Alors, les seules questions que nous devons nous poser sont les suivantes :

–         Sommes-nous devenus un peuple dépourvu d’intelligence au point d’accepter de telles     humiliations ?

–         Sommes-nous génétiquement prédisposés à devenir des esclaves dans notre propre pays ?

–         En restant les bras croisés devant un pays qui s’effondre, nous trahissons toutes ces âmes intrépides qui sont morts pour ce pays. Sommes-nous fiers de nous ?

–         Aimons-nous vraiment notre pays ?

J’invite chaque congolais à porter sa réflexion sur les solutions qui nous permettront de sortir de cet engrenage.

Ensemble, pour un Congo uni, libre et prospère. Plus jamais sans nous. Que Dieu bénisse le Congo.

Laurent DZABA

Président du Mouvement Panafricain et Citoyen « Bougeons-Nous »

Laisser un commentaire