Politique

Le Général Norbert DABIRA relâché à la DGST hier à minuit

Le général Norbert DABIRA

Par Elie Smith.

Ceux qui me vouent aujourd’hui une haine sans limite à Brazzaville seront, peut-être, les mêmes qui bénéficieront de mon pardon demain pour voler à leur secours. C’est ce que l’on peut retenir du cas Dabira.

Lui qui m’a mené la guerre pendant les derniers moments de mon séjour à Brazzaville. Et pour cause, j’avais osé mener une enquête sur les scandales financiers à la banque LCB, dans les lesquels était empêtré Younès EL Masloumi, son ami en business et directeur général de cette banque Marocaine installée au Congo.

Norbert Dabira, voulant protéger son « cabri » , selon l’expression congolaise consacrée pour désigner celui qui vous accorde d’importants avantages, m’a taxé «d’agitateur».

Dieu merci, Masloumi a été viré grâce à nos sorties médiatiques. Et aujourd’hui, c’est notre publication d’hier qui a mis en alerte tout le monde pour le sortir de la DGST.

Où sa chambre, son lit et le nécessaire avaient été apprêtés pour un sort à la Marcel NTsourou. N’empêche. Ndenguet, Obara et Jean-Dominique Okemba (JDO) vont à nouveau l’interpeller. Accusé par eux de vivre comme « un bourgeois harpagon, plus disposé à conduire ses juteuses affaires qu’à mourir sous le drapeau » , le général Norbert Dabira est depuis longtemps dans le viseur du trio arbitral congolais (Ndenguet-Obara-JDO).

Une affaire de jalousie.

Reste le général Nianga Mbouala, l’homme qui se marie tous les week-ends et dont le directeur de cabinet est toujours gardé sans jugement depuis des mois.

Quand les loups de l’Oyocratie commencent à se manger entre eux : La garde à vue du général Norbert Dabira et la convocation du général Nianga Mbouala

Pas sûr qu’il va échapper au trio arbitral !

Elie Smith, l’œil de l’aigle !

2 commentaires

  1. #URGENT : « La plume qui prévient vaut mieux que le canon qui détruit »
    Le coup d’Etat permanent du trio  »#JDO-#NDENGET-#OBARA’’ dans une fuite en avant suicidaire prend le risque fou d’imploser le pays.
    #JO #BIll Nianga Mbouala serait sortit et pris la direction plateau avec son convoi musclé.
    Encore une fois, le trio  »#JDO-#NDENGET-#OBARA’’ doit arrêter avec ces coups d’Etat présumés, ces  »attaques terroristes fantômes », ces rafles et arrestations arbitraires.
    Le pays va mal ! Très mal ….
    Est-ce qu’un officier ne peut pas donner son avis sur le chaos et la chienlit qui s’installent dans son pays. La grande muette à le devoir de dire tout haut ce que dit le peuple tout bas ? Ma réponse est oui.
    la seule piste de sortie civilisée est :
    – Arrêt des hostilités dans le Pool
    – La libération de tous les prisonniers politiques
    – Un dialogue sous l’égide la communauté internationale.
    Faire autrement, c’est une fuite en avant aux conséquences désastreuses.
    A suivre.
    #Sassoufit

  2. CONGO BRAZZAVILLE, PAYS DE PARADOXE.
    CE QUI ME PARAÎT IDIOT C’EST QUE DEUX GÉNÉRAUX, QUI AU COEUR DU POUVOIR ET QUI CONNAISSENT BIEN LE FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME ET DES RENSEIGNEMENTS, PEUVENT DISCUTER D’UN COUP D’ÉTAT AU TÉLÉPHONE, MON ŒIL OUI! N’EST PAS BIZARRE ?
    ON A VOULU NOUS FAIRE AVALER, L’EXISTENCE DU TERRORISME AU CONGO, PUISQUE PERSONNE N’Y A CRU, ET BEN ON REVIENT SUR LA PILULE MOINS AMÈRE À AVALER, LE FAUX COUP D’ÉTAT, ALLONS SEULEMENT BIENTÔT ON VA ARRIVER.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*