DROIT, Justice, Politique, Société

INÈS INGANI FAIT VOTER LA LOI HITLÉRIENNE APPELLÉE LOI MOUEBARA

INÈS INGANI FAIT VOTER LA LOI HITLÉRIENNE APPELLÉE LOI MOUEBARA

Par  Parfait BIHANI
Nous venons de voir dans les réseaux sociaux qu’une loi a été délibérée, votée par le parlement et promulguée au Journal Officiel. C’est une loi qui a une origine criminelle et pourquoi est-elle d’origine criminelle ? Parce que cette loi porte un nom inoubliable dénommé Mouebara. Qui ignore la fameuse opération Mouebara façonnée par Sassou Denis pour exterminer et diminuer les populations du Pool et du Sud de la République ? Pourquoi cette femme au nom de Inès INGANI est-elle ministre ?
Parce qu’un ministre de la République ne porte pas dans sa conscience une grande immoralité. Au conseil des ministres où cette loi a été discutée et adoptée en projet de loi pour être présentée devant le parlement qui finit par la promulgation et qui reçoit l’aval du président de fait de la République.
Un nom qui aujourd’hui sonne dans la conscience des congolais comme la venue de satan dans l’espace du Congo-Brazzaville en menant une politique d’éradication des populations.
Collinet Makosso en premier en tant que premier ministre réunit son gouvernement et approuve de discuter un nom aujourd’hui honni par le Pool et le peuple du Sud. Ce Collinet Makosso porte une grande responsabilité dans le cheminement de ce nom devenu une loi.
Nous ne sommes pas étonnés que sous la primature de Collinet Makosso que le nom Mouebara veut devenir cette loi qui protège la femme et qui la libère des sévices de l’homme. Mais Collinet Makosso n’est-il pas celui qui a écrit le génocide imaginaire dans le Pool ? C’est une coïncidence dangereuse, le génocide imaginaire devient réel parce que celui qui tue, qui exclut et qui fait disparaître ne peut défendre la femme contre les hommes. Makosso, Ingani et tout le gouvernement portent la responsabilité d’avoir fait de Mouebara un nom qui va hanter et diviser les familles congolaises dont les femmes porteront le nom de maman Mouebara comme devenue leur protectrice et l’homme devient affaibli face à cette diablesse de Mouebara qui vient hanter l’âme de la famille et du peuple congolais.
C’est encore une victoire de Sassou Denis de faire avaler la couleuvre maternelle à Makosso, à Ingani et à tout le gouvernement congolais. Voilà un monde de criminels sous la direction de Sassou qui ne savent plus quoi faire de ce peuple qu’ils détruisent tous les jours.
Un matin, on se lève, on entend que la terre a été vendue aux rwandais. Un autre matin, Kiki gifle Ngolo. Et un autre matin, un diable va régir le code familial congolais maman Émilienne Mouebara. Où va le pays ? Le pays se perd.
Sassou Denis a légiféré le règne du diable au Congo. Ne voyez plus de ce gouvernement, de ce parlement un parlement mais un enfer où règne la diablesse de maman Mouebara et de son fils.
Congolaises et congolais, prions que les victimes des opérations Mouebara dans le Pool et dans le Sud se lèvent pour barrer la route à une loi folle.

Laisser un commentaire