Medias, Politique, Société, Tribune libre

Interview vérité du MUST

Interview vérité du MUST

Par : Patrick Éric MAMPOUYA

 

Qui de mieux que PEM pour parler du MUST à la DIASPORA. Il fut un des meilleurs d’entre nous dans cette lutte entamée  il y a près de 23 ans. Il apporte ici sa part de vérité devant tant de médisance et de contrevérité.

Interview réalisée par DAC e NEWS

Depuis la présidentielle de 2016 à laquelle la présidente Claudine MUNARI avait brillamment défendue les couleurs de la femme congolaise, elle a marqué un tournant dans l’histoire politique congolaise.

Sa participation à l’élection de 2016, en tant que première femme, dans les conditions tumultueuses et d’insécurité restera gravée dans la mémoire du citoyen congolais.

Comme nous l’avions déjà écrit (1)  «… vous aviez non seulement regagné l’estime des Congolais mais surtout vous avez inscrit la femme congolaise dans le combat politique du moment. »

C’est à ce juste titre d’ailleurs, de combattante et de femme engagée, que vous aviez été plébiscitée par vos pairs politiques de l’opposition qui avaient reconnus vos compétences et vos capacités en vous choisissant comme présidente du FROCAD.

Malheureusement, cette entente politique qui avait suscité beaucoup d’espoir, s’est arrêtée de la pire manière que l’on aurait souhaitée.

Votre participation à la concertation de MADINGOU aurait été la goutte d’eau qui a renversé le vase. On parle d’un bilan catastrophique à la tête du FROCAD et de la Fédération de l’opposition congolaise. Soit, qu’à cela tienne.

Vous voilà aujourd’hui redevenue Présidente du MUST à plein temps, nous allons prendre un peu de temps pour parler justement de ce parti et de son combat pour l’avenir.

Bonjour, comment se porte le MOUVEMENT POUR LA SOLIDARITÉ ET LE TRAVAIL ???

Le Mouvement pour l’Unité la Solidarité et le Travail se porte très bien, le Mouvement a retrouvé sa Présidente et nous avons beaucoup de projets que vous découvrirez au cours de l’année que nous venons de commencer. Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à notre parti et à notre mouvement car comme vous le savez, le MUST est en même temps un Mouvement et un Parti Politique.

Après 4 ou 5 ans de séparation forcée, les militants du MUST ont rendu un vibrant hommage à leur présidente de retour sur ses terres et attendent les consignes pour une redynamisation du parti…Quels sont les axes entrepris par le MUST à ce sujet. ?

La récente visite à de notre Présidente a Mouyondzi a été un grand moment pour le MUST et pour notre Présidente Claudine Munari, nous ne remercierons jamais assez tous les habitants de cette ville de l’accueil très chaleureux qu’ils ont réservé à notre Présidente.

Comme je viens de vous le dire plus haut, le MUST a beaucoup de projets pour redynamiser notre parti, les sympathisants et les militants sont en attente des instructions de notre Présidente Claudine Munari. Permettez-nous de réserver la primeur de nos projets à nos militants, quand à nos sympathisants, nous les invitons à nous rejoindre au plus vite, nous avons beaucoup de travail. Vous ne tarderez pas à découvrir nos projets tout au long de l’année 2021.

Pensez-vous organisez un meeting à Brazzaville pour tordre le coup à cette campagne de dénigrement qui qualifierait le MUST de « parti régional » ? 

« Quand les égouts débordent, il n’y a qu’une seule chose à faire, il faut se boucher le nez et attendre que ça passe ». Beaucoup de choses surtout calomnieuses sont dites sur le MUST et même sur sa présidente, laissez parler, nous travaillons sur les meilleurs options pour abréger les souffrances de nos populations. Le Must n’est pas un parti régional, n’en déplaisent à nos détracteurs. Les personnes qui prennent le temps de connaitre notre parti ne peuvent pas se permettre de telles insultes. Le travail de terrain contredit et contredira toutes leurs assertions.

Au niveau de la diaspora, l’attitude de la présidente du MUST est perçue comme une pirouette politique pour camoufler soit un glissement vers le pourvoir en place, ou un gage pour des éboulements futurs, que répondez-vous pour éclairer leur lanterne ?

Je ne comprends pas votre question. De quelle attitude vous parlez ? Claudine Munari est toujours perçue dans notre pays comme la plus radicale des opposants, elle n’a pas changé d’opinion par rapport au régime qui gouverne notre pays, alors je ne comprends toujours pas votre question. Gage des éboulements futurs ? A quoi pensez-vous exactement. Je ne comprends toujours pas votre question. Nous ne faisons pas la politique en fonction des analyses (fussent-ils éclairés) de la diaspora.

Les futures élections semblent mal parties avec l’engagement précipité de la révision des listes électorales et de la reconduction de la CENI, que pense le MUST ?

Le Must pense que les conditions d’organisation d’une élection libre, transparente et apaisée ne sont pas réunies dans notre pays, nous l’avons dit à la concertation  de Madingou avec nos camarades de l’opposition.

Vous étiez candidate lors de la dernière présidentielle. Qu’est ce qui n’a pas fonctionné pour que vous ne soyez pas candidate cette fois-ci ? 

Je viens de vous le dire plus haut, on ne part pas à une élection pour faire les figurants ou pour perdre d’autant plus que les élections mal organisées dans notre pays entrainent souvent des violences politiques. Les stigmates de la dernière élection présidentielle mal organisée dans notre pays sont encore présents.

Le MUST entretient-ils encore de bons rapports avec ses anciens partenaires de l’opposition radicale ??

Notre parti a des bons rapports avec ses anciens partenaires et avec tous les autres partis. Comment peut-il en être autrement puisque le MUST est le Mouvement pour l’Unité. Et puis vous savez, ce sont tous des frères, on se croise régulièrement dans les rues et avenues de Brazzaville, nous fréquentons les mêmes endroits et pour la plupart nous avons les mêmes rêves. Certes nous n’avons pas la même vision et les mêmes stratégies que nos camarades de l’opposition mais, nous avons les mêmes objectifs : L’Alternance et la bonne gouvernance pour soulager les souffrances de nos compatriotes.

La présidente du MUST ne sera pas candidate aux futures élections de Mars prochain, donnera-t-elle des consignes de vote ou de soutien à un autre candidat de l’opposition ?

Ces choses-là ne se passent pas comme ça. Jusqu’à ce jour, notre parti ou notre présidente n’a reçue aucune demande dans un sens ou dans l’autre.

N’ayez pas la mémoire courte, en 2017 la Présidente du MUST et ses cadres s’étaient abstenus de se présenter aux élections législatives malgré les multiples pressions. A l’époque, la guerre du Pool faisait des victimes et à cause des prisonniers politiques. Notre Présidente Claudine Munari avait estimé que les conditions permissives d’une bonne élection n’étaient pas remplies. Aujourd’hui, pour les raisons que nous avons évoquées à Madingou et lors de nos multiples prises de parole, nous disons que les conditions d’une bonne élection ne sont pas remplies. Si ces conditions n’évoluent pas, nous en tirerons les conséquences. Dire ce qu’on fait et faire ce qu’on dit.

Que peut-on dire du MUST demain ??

Le MUST a un atout majeur et nous comptons bien jouer notre rôle dans la conduite des affaires de notre pays. Notre Présidente Claudine Munari est la personne la mieux qualifiée du Congo pour la conduite des affaires de l’Etat. Ses Etats de services et son curriculum parlent d’eux-mêmes.

Elle a été Directrice de Cabinet d’un Président de la République, Ministre d’un second Président de la République, Deux fois Maire de Mouyondzi, Députée de la République, elle dirige un parti politique qui comptait plusieurs Députés et plusieurs Conseillers à travers la République, elle a enfin dirigé pendant quatre années une plateforme politique qui regroupait la très plus grande diversité ethnique de notre pays. Qui dit mieux au Congo ?

Avec une telle expérience et une telle expertise, le MUST s’inscrit résolument dans les défis de demain. Nous avons le meilleur poulain en la personne de Claudine Munari.

(1) http://www.dac-presse.com/mme-claudine-munari-combattante-premiere-ligne/

 

DAC e NEWS

 

 

Laisser un commentaire