DIASPORA, Economie, Politique, Société

Jean-Richard Bruno ITOUA ne devrait-il pas faire profil bas ?

Par  Jean-Claude BERI

 

« Qui ignore que c’est Jean-Richard Bruno Itoua, le courtier attitré du clan pour les transactions financières douteuses en vue de sécuriser la cagnotte du clan. » 

Nous ne le dirons jamais assez, le pouvoir de Mr 8% ne tient pas que par la capacité de nuisance de ce dernier, mais bien par la volonté de demeurer au pouvoir par ceux qui gravitent autour de ce même pouvoir brandi aux congolais comme un trophée.

Les plus nuisibles, ce sont en effet ces petites mains qui ordonnent et exécutent les consignes venant parfois de leurs propres volontés. Le plus actif dans ce domaine, c’est  certainement Jean-Richard Bruno ITOUA, «  le meilleur d’entre nous disent-ils, »

Il se croit tout permis, transgresse  la morale, l’usage traditionnel du droit au respect des citoyens et pour en finir s’érigeant jusqu’au droit d’emprisonner lorsqu’on le contredit. Ceci en obéissant qu’à une seule règle : la famille passe avant tout. Seulement, le Congo n’est pas un bien privé qui doit être géré comme une épicerie familiale et traditionnelle.

Lorsque Jean-Richard Bruno ITOUA  s’active à camoufler les sommes colossales disséminées à travers le monde, il ne protège pas seulement son butin mais tout le circuit financier du Clan SASSOU. Ses frasques personnelles l’ont mis au-devant de la scène des criminels  financiers les plus en vue actuellement au Congo.  Il y a belle lurette que ce dernier aurait déjà dû être démasqué et traité comme tel. C’est-à-dire comme un trafiquant et délinquant confirmé dans les transactions financières entre le trésor public congolais  et les paradis fiscaux.   Celui qui se faisait passer pour le plus « érudit » du clan Sassou  s’est révélé n’être qu’un mercenaire financier. Ces accointances avec les dossiers PANAMA PAPERS, GLENCORE, Global WITNESS…. sont suffisamment édifiantes pour traduire ce monsieur devant les tribunaux de la république.

Ce pasteur est un manager inhumain au sang-froid prônant des méthodes staliniennes de management et surtout aux idées farfelues et complètement irréalisables. A son actif la faillite de la SNE, SNDE et surtout la mise en place du système de détournement du pétrole à la SNPC. CCe système que l’autre délinquant financier Christel Denis SASSOU NGUESSO a hérité. Que peut-on dire de son actuel ministère qui se noie dans une corruption et des grèves à  répétition, des étudiants congolais abandonnés à eux-mêmes à l’étranger sans aucune ressource

L’électrification du Congo, projet mis en route en 2000 qui a coûté plus 1000 milliards n’est qu’un vœu pieu. Un projet qui a plongé le Congo dans les profondeurs de l’abîme économique.

C’est ce même ministre de Sassou, en toute arrogance, narguait les congolais en leur disant que les délestages d’électricité à Brazzaville allaient définitivement cesser à la fin des travaux de construction du barrage d’Imboulou.

Seulement personne n’a jamais su où  les sommes destinés à l’électrification de Brazzaville sont passées. Certainement dans ses bretelles à 500 euros, ses sacs de voyages Louis VUITTION à 7000 euros la pièce…

De même le projet « l’eau pour tous » injustement usurpée à la diaspora n’a jamais vu le jour. On continue à distribuer de l’eau souillée aux populations. Pendant que vous et votre famille, vous vous douchez à la Cristalline…

Ce pasteur IFMC imbu de sa personne, dépourvu d’humilité a voulu imposé de force une conception de management à la poutine, pire un diktat sur les personnes qui ont signalé les opérations frauduleuses commises par Jean-Richard Bruno ITOUA  et ses proches au nom de ce dernier qui pensaient ainsi éviter les phares des biens mal acquis sur lui.

Ces mesures de barbouzardes financiers destinées à dissimuler à travers le monde les fonds injustement détournés sont en voie d’être démasquées. Mais R.B. ITOUA serait-il le seul à faillir dans ce gouvernement en déroute ?

Le cas de Bruno ITOUA n’est que la face cachée de tout un système en perdition et dont le chef est dépassé et lié par des alliances suspectes, mafieuses, maçonniques, et familiales qui l’encouragent à toujours voler et sévir.

Faut-il encore le démontrer que la ville de Brazzaville est toujours victime, de pire en pire, des délestages intempestifs? En ce qui concerne les Congolais, l’accessibilité à l’eau potable doit être une priorité inaliénable. Les arrondissements de Brazzaville sont-ils tous irrigués en eau potable saine ? Combien de source d’eau potable a-t-il installé dans les communes non desservies de réseau de distribution d’eau ? Nous a-t-il expliqué  par quel gouffre est passé les fameux 1000 milliards pompeusement annoncés pour l’électrification de Brazzaville ? Son train de vie, n’est-il que le reflet de son substantiel salaire de ministre ? Un peu de décence pour les congolais que vous osez traiter de «  troupeau de moutons débiles ».

Les exemples d’incompétence de ce ministre sont légions et n’en manquent guère.

Ne poussez pas les gens qui n’ont pas envie de parler à le faire…. Nous avons accès même à vos poubelles.

Faites profil bas Monsieur le ministre incompétent. Si vous tenez à votre honneur, vous auriez déjà démissionné et vous mettre volontairement à la disposition des tribunaux de la République… Mais hélas !

Jean-Claude BERI

Activiste , lanceur d’alerte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*