Santé

La lèpre en recrudescence dans le district d’Enyellé!

Par Sévérine EGNIMBA

 

Alerte santé La lèpre en recrudescence dans le district d’Enyellé! Maladie contagieuse, la lèpre reprend du terrain dans le district d’Enyelle (département de la Likouala).

Le constat a été fait par Rotary Club Brazzaville-centre qui vient de boucler une campagne d’actions sanitaires dans cette partie du pays. La mission du Rotary international a organisé, pendant une semaine, des consultations générales avec traitement de toutes les pathologies diagnostiquées à Enyelle centre.

Cette mission s’est, par la suite, poursuivie à l’intérieur du district, dans les villages comme Berandzokou, Mimpountou, Mimbeli, Ndongo missa, Mobelou et Mindzoukou. Où elle fait un constat alarmant: la lèpre occupe, dans tous ces villages, le peloton de tête des pathologies diagnostiquées. La mission rotarienne visait le pian qui, lui aussi, est très présent, dans cette contrée. Elle n’a pu faire face aux nombreux cas de lèpre qui touche aussi bien les jeunes que les personnes âgées: hommes comme femmes, au sein de la communauté des peuples autochtones particulièrement.

Le Dr Abiguel Matingou, médecin chef du district sanitaire d’Enyelle, qui fait face à ces malades au quotidien, se dit impuissant devant la recrudescence de cette maladie aux conséquences désastreuses. Les autorités sanitaires de la Likouala, informées de cette situation, demeurent à l’attente du programme national de lutte contre la lèpre qui n’approvisionne plus le district sanitaire en médicaments.

Les difficultés financières du moment expliquent cette situation. Mais le risque est grand, car cette maladie est contagieuse. Par le passé, les cas de lèpre étaient envoyés aux léproseries de Sambala (district de Dongou) et d’Impfondo centre, où leur prise en charge était assurée avec l’appui de la Fondation Raoul Folereau. Mais tout cela relève, dorénavant, du passé, alors que le besoin est plus que pressant ! Une ONG travaille bien sur le terrain. Mais, limitée par les moyens, elle n’arrive pas à assurer la prise en charge des nombreux lépreux, comme elle l’aurait voulu.

Il lui manque, surtout, les médicaments. C’est ainsi que le Rotary Club Brazzaville-centre lance un SOS aux différents partenaires de l’Etat, pour qu’ils viennent en aide aux services de santé de la Likouala pour leur permettre de faire face à la recrudescence des cas de lèpre dans le district d’Enyellé. Le risque est de voir toute la population exposée à la contamination.

La lèpre (maladie de Hansen) est une maladie infectieuse chronique due à Mycobacterium leprae (une bactérie proche de l’agent responsable de la tuberculose identifiée par le Norvégien Gerhard Armauer Hansen, en 1873), touchant les nerfs périphériques, la peau et les muqueuses, et provoquant des infirmités sévères.

Elle est endémique dans certains pays tropicaux. Longtemps incurable et très mutilante, la lèpre est aujourd’hui traitable par antibiotiques.

Sévérine EGNIMBA ( la semaine africaine)

lire l’article ici:   http://lasemaineafricaine.net/images/pdf/3886.pdf

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*