CORRUPTION, DETOURNEMENT, DIASPORA, DROIT, Economie, Editorial, FINANCE, Justice, Politique, TORTURES, Tribune libre

LE DIGNE PATRIOTE BRUNO OSSEBI VICTIME DES RESQUILLEURS

LE DIGNE PATRIOTE BRUNO OSSEBI VICTIME DES RESQUILLEURS

Jean François BISSILA

 

BISSILA jean François

Son professionnalisme dénonçant un petit groupe clanique de hauts fonctionnaires et politiciens truste la plupart des postes clés et lucratifs – dans les grandes entreprises privées comme au cœur de l’État Congolais riche a permis de rompre l’omerta concernant les malversations au Congo-Brazzaville. Depuis le retour par un coup d’État sanglant au pouvoir, jamais cette caste clanique n’a semblé aussi puissante et aussi riche.

Notre pays produit chaque année 14 millions de tonnes d’or noir, ce qui contribue à plus de 75 % aux recettes de l’Etat. Malgré cette richesse, le peuple ne jouit aucunement de ses bénéfices.

Las de voir la Mafia clanique de cette caste de grands commis de l’état souvent plus préoccupés par l’argent et le pouvoir que par l’intérêt général s’organise en prédateur politico-financier tiré un profit frauduleux et scandaleux sur le dos de tout un peuple, Bruno OSSEBI a mis sa plume de journaliste au service de la vérité et le pillage organisé de la  Mafia d’Alima .

 Au premier abord, le népotisme de cette caste favorisa en 2001 à Christel SASSOU d’être administrateur de la Coraf pour commercialiser le pétrole provenant de la Société nationale des pétroles du Congo.

Par la suite, ce dernier (Christel Denis SASSOU NGUESSO) obtient le poste de directeur adjoint de la SNPC , sans vergogne, il s’est permis de détourner une partie de la manne pétrolière . En effet, l’ONG  Britannique Global Witness l’accuse d’avoir détourné  les recettes estimées à 50 millions de dollars , ce qui correspond  à 29 250 000 000 Francs CFA .

Son comportement de resquilleur lui a permis également, avec des fonds détournés d’acheter une villa à Miami coûtant 2,8 millions de dollars, ce qui équivaut à 1,6 milliard de francs CFA et un hôtel particulier, rue de l’hôtel de ville à Paris , un logement de dix pièces situé rue de la Tour qui est estimé à 1,6 millions d’euros, soit l’équivalent de  1 milliard de francs CFA…Bien entendu  cela n’est qu’une partie immergée de l’iceberg des fonds détournés.

Dans cette opération de pillage et détournement a ciel ouvert des fonds congolais destinés au développement des infrastructures du pays mis en lumière par le journaliste Bruno OSSEBI, il  y a également  l’ancien directeur de la SNPC  Bruno Richard ITOUA  qui est cité dans l’affaire des Panama-Papers .

Ce dernier dispose frauduleusement des comptes bancaires estimés à 34 millions de dollars, ce qui correspond à 20 milliards de francs CFA.

Par ailleurs, le fameux conseiller Lucien EBATA avait été interpellé à l’aéroport Roissy Charles De GAULLE , il transportait la somme faramineuse de 182 000 euros , soit l’équivalent de 119 210 000 francs CFA   non déclarés lors de son passage en douane  au mois de Janvier 2012 .

Certes, un manque à gagner pour notre pays qui compte 5,5  millions d’habitants , près de la moitié des Congolais vivent en dessous du seuil de pauvreté ( moins de 5,50 dollars  par jour , soit 3 220 francs CFA ) selon la Banque Mondiale .

La spoliation de la population Congolaise qui est privée de l’argent destiné à la nation, ce qui entraine une souffrance humaine au quotidien pour les milliers de personnes.  On baigne dans un système de cooptation et un occultisme étonnant a tous le niveaux. On ne sait même plus qui dirige cette nation en perdition tellement il y a de la corruption et de la cooptation !

Le journaliste Franco-Congolais OSSEBI fut un précurseur dénonçant le pillage des recettes pétrolières. Son activisme a fait sa notoriété, il est probable qu’il n’avait pas la liberté d’exercer  sa profession en étant au Congo-Brazzaville  où  sévit une dictature  féroce .

Peu importe, le fatwa lancé par les hommes sans foi contre sa vie, le valeureux journaliste poursuivit sa croisade contre le système mafieux en s’impliquant dans l’affaire des biens mal acquis visant le clan SASSOU  qui fait main basse sur les recettes provenant de ventes pétrolières .

Il est probable que le clan vénal ait décrété de l ‘éliminer physiquement, car beaucoup de preuves concordantes laisserait penser que sa mort est l’œuvre d’une opération machiavélique de cette caste . La date du 21 Janvier 2009 fut fatale.

Reporters sans frontières mettant en doute les circonstances troublantes de la mort de Monsieur Bruno JACQUET OSSEBI, l’incendie survenu à son domicile dans lequel ont péri son épouse et ses deux enfants âgés de 8 et 10 ans .

Les éléments à charge tels que cette maison soit   détruite complètement au lendemain de l’incendie plaideraient pour un « assassinats crapuleux d « un patriote engagé pour la vérité et contre le vol et l’impunité au sommet de l’état.

Le patriote Bruno JACQUET OSSEBI   est décédé   le 2 Février 2009, à l’âge de 45 ans .

Nous ne vous oublions jamais car vous êtes parmi les rares patriotes qui osent dénoncer publiquement les malversations suscitant la banqueroute de la nation Congolaise. Certes, notre patriote a fait preuve de bravoure en transgressant l’interdit au Congo-Brazzaville au péril de sa vie

Nous honorons votre mémoire , en substance votre dépouille est hissée au rang des Congolais légendaires  .

Que votre âme repose en paix   

Jean François BISSILA

Laisser un commentaire