Culture & Loisirs, DIASPORA, Société, Tribune libre

Le GALA de bienfaisance, la NUIT DU POOL, a tenu toutes ses promesses.

NUIT DU POOL 1ere EDITION

Par  Jean-Claude BERI 

Dans le cadre de ses  activités culturelles pour redonner vie à une région sinistrée par la bêtise des hommes, le GALA de bienfaisance, la NUIT DU POOL,  a tenu toutes ses promesses. Une réussite pour les organisateurs qui a surmonté pas mal de difficultés dans une atmosphère polluée d’intrigue et de tribalisme primaire.
Une réussite également pour la diaspora congolaise de France qui a su surmonter les écueils qui voulaient que cet événement se solde par un échec cuisant. Mais la diaspora a refusé de se laisser entraîner dans des  intriques politiciennes inutiles. Pour cela, elle a répondu massivement présente.

Plus de 300 invités présents selon les organisateurs, environ 220 selon l’œil de DAC PRESSE. Une diversité d’invités : musiciens, associations adhérentes, personnalités de la société civile, sportifs et autres ont répondu présent à cet événement. C’est dire que cet événement a fait salle comble en rassemblant tout le gotha des horizons différents.

Pour une première en France, les ressortissants du POOL ont réussi leur pari avec éclat dans un cadre agréable et sécurisé. Cela reflète les valeurs intrinsèques des filles et fils du POOL qui dégagent par là une image positive. Une belle satisfaction pour Mr LIONEL HUBERT GAMBA et son équipe pour cette belle leçon de solidarité entre les Congolais de France.

Dans son discours de bienvenue LIONEL HUBERT GAMBA humblement a tenu à féliciter son équipe et surtout à insister sur le dépassement de soi,  de ceux qui ont tenu à marquer de leur présence a cet événement
Il a tenu à remercier les membres du comité d’organisation pour le travail accompli. « Nous sommes heureux d’être là ce soir et reconnaissants de l’implication de chacun d’entre vous par votre présence à ce dîner de Gala » confie NKOUNKOU MALANDA BAUDRY

Ce gala, au-delà, de son objectif premier, la collecte de fond,  a réuni une série de personnalités venues aborder la question de l’insertion des populations sinistrées du POOL. Un gala de bienfaisance assorti d’une d’expositions d’articles culturelles de la région du POOL, défilé de mode, spectacle de danse avec une pléiade d’artistes qui ont tenu en haleine une salle en symbiose.

Rappelant par là aussi que ce gala est une incitation à la solidarité afin de pouvoir se laisser guider et surprendre le KIMUNTU. Se laissant emporter par ce projet lié à la quantité de personnes, au bénéfice récolté pour le bien d’une population est le signe d’humanité et de réconciliation. La collecter des fonds pour constituer une caisse conséquente permettant aux organisateurs de mener des activités génératrices de revenus dans le cadre de leur autonomisation, à défaut de l’implication de l’état, dans le POOL est une autre façon de dire aux Congolais « prenons nous en main nous-même ».
N’oubliant pas que le POOL fut un champ à ciel ouvert de massacre de population civile. On y risquait sa vie en fêtant un mariage, en enterrant un proche ou en se rendant simplement au marché ou à l’école. Les souffrances des ressortissants du POOL sont un affront à notre commune humanité et un échec des puissances qui ne parviennent pas à défendre les valeurs dont elles se réclament. Ce chapitre honteux de double langage diplomatique, de transactions sournoises et de pure et simple hypocrisie méritait d’être dénoncé. Combien d’enfants sont tués avant que ces massacres et ceux qui soutiennent cette hypocrisie barbare « reconnaissent a demi-mot leur complicité dans cette abomination ? Leurs auteurs et leurs acolytes doivent être amenés à en répondre. Mettre définitivement fin à ces pratiques récurrentes d’assassinat de population civile dans le POOL doit être une priorité pour toutes les parties et les communautés au Congo. C’est aussi l’un des l’objectifs de la NUIT DU POOL.
La soirée était animée par le duo des talentueux maîtres de cérémonies ALEXIS PASSY et PATRICK ANDRE SERGE MAKABA. Suivi des artistes tels que :

NGUNZA KIMOKO qui a ouvert les festivités par une prière matsouaniste, 
MCHEL RAFA, dans une découverte de la danse endiablée KONGO, 

ANGELIQUE KODIA qui a sublimé la salle par sa mélodie sensuelle, DIAMANT NOIR et ses danseuses pour une touche de jeunesse,
DJ SERGINO dans un répertoire qui a réuni l’histoire et le présent a marqué les esprits avec son groupe

LE DEFILE DE MODE qui a mis en valeur la beauté des jeunes femmes congolaise a été l’un moment fort de la soirée.
DOLAR et ses amis et beaucoup d’autres ont fait vibrer la salle dans une ambiance électrique mais chargé d’émotion.
La remise des diplômes aux bienfaiteurs et enfin 
DEFAO a clôturé la soirée à l’unisson avec un public qui lui a réservé un accueil plus que chaleureux.

Au delà de la satisfaction, des questions que tout le monde se pose :  Combien ont-ils récoltés comme fonds et surtout utiliseront-ils ces fonds réellement pour le bien-être des populations du POOL ???????

C’est dans cette ambiance de solidarité partagée que les organisateurs vous invitent à l’Edition deux l’année prochaine.

 

Jean-Claude BERI

 

 

 

 

 

Nuit du POOL
A.OUNOUNOU

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gepostet von Justin Ndandila Ndoudi am Samstag, 25. Mai 2019

 

Gepostet von Brice Landry Decaux am Samstag, 25. Mai 2019

 

Gepostet von Brice Landry Decaux am Samstag, 25. Mai 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*