Politique, Tribune libre

LES CHRONIQUES D’UNE DÉFAITE ANNONCÉE DE L’OPPOSITION CONGOLAISE EN 2021

 

Par :  Armand MANDZIONO

 

« « Ah ! Que de volumes n’écrirait-on pas, si l’on voulait dénoncer les ravages causés par la connerie BORIS VIAN » »

Qui se complait , se plait con.

Au regard de toutes les déclarations et postures des opposants faisant suite au constat démocratiquement social du president du RDD JJS YHOMBY OPANGO de l’opposition congolaise dans toute sa globalité, il est tant que le peuple congolais se réveille c’est-à-dire les indivuadilaités , la société civile, les cadets sociaux , ainsi que la diaspora consciente pour donner corps à l’idée des états généraux de l’opposition et d’une candidature unique aux prochaines échéances présidentielles contre le roi de la triche, dont la victoire semble être inéluctable et bien ficelée, pendant que les opposant persistent pour une énième fois dans la bêtise , ignorant les conséquences des défaites précédentes, alors que la victoire de l’opposition est à portée de main en 2021 , si la raisonnable et consciencieuse démarche, proposée par le RDD accueille une attention favorable auprès de ses pairs, mais malheureusement les postures des uns et des autres s’apparentent à celles des initiateurs et compagnons de la misère du peuple.

Sinon ,comment peut-on expliquer que dans un pays ou l’ opposition a été constitutionnalisée , ce qui est d’ailleurs une innovation politique dans l’histoire des oppositions du monde entier, que celle –ci privilégie ses égos au détriment du bienêtre du peuple , qui en réalité découle de la victoire de celle-ci contre le pouvoir lignager incarné par SASSOU et les siens.
En scrutant de fond en comble, le refus d’organiser un front unis , pour mettre K.O. l’ogre de Mpila , il apparaît bien une complicité tacite ou un jeu de rôle des oppositions(constitutionnelle et radicale) qui ne veulent pas s’unir pour gagner, car le changement de système entrainera automatiquement la perte des acquis des uns et des autres , d’où l’éternel maintien du statu quo en refusant toute idée novatrice dans l’opposition.

N’est- il pas écrit, entre VIIIe ,IIe siècles avant J.-C. dans un livre sacré et , celle du nouveau testament entre le milieu du Ier et le début du IIe siècles le plus ancien objet sur lequel on retrouve un texte biblique est l’amulette de Ketef Hinnon datée vers 600 av. une phrase très sage qui pourrait édifier les oppositions du Congo « « De même, si un Roi part en guerre contre un autre Roi , il s’assied d’abord , pour examiner s’il peut , avec 10 000 hommes, affronter celui-ci.

Pour illustrer ces propos , un diaporama spacio- temporelle s’impose afin de comprendre que le diable est maintenu à la tête du Congo par la volonté des oppositions ayant pignon sur rue , en jouent l’antichambre d’un système politique démagogique , qui paupérise, a la fois clientéliste qui inculque la peur aux citoyens lambda pour se pérenniser , ce qui est antinomique aux aspirations du peuple qu’il est sensé defendre .

En guise d’illustration le grand meeting du 27 Septembre 2015 au boulevard des armées , livra un spectacle ahurissant de l’impréparation stratégique de prise du pouvoir de la part des leaders de l’opposition , sachant que le régime avait déjà validé son fin règne face au peuple congolais présent au boulevard.

Mais diantre ! que c’était – il passé ?

RAPPELS DE FAITS :
la nuit du 26 au 27 SEPTEMBRE 2015 une partie de la jeunesse congolaise très mobilisée et prés à en découdre avec le pouvoir avait passé la nuit à la belle étoile dans la forêt de la patte d’oie, le parc zoologique , tennis de Brazza , les platanes derrières le ministère des affaires étrangère, le conseil constitutionnel afin de sécuriser jusqu’au matin la zone déclaré rouge du boulevard des armées tout en contrôlant les quelques éléments de la garde républicaine( GR) postés habituellement au palais de congrès.
Cette stratégie de la jeunesse congolaise, malgré la pression des sbires du pouvoir , permit de ne compter aucun mort parmi les manifestants.

In fine avec beaucoup de recul , il est temps de se poser une ribambelle de bonnes questions qui demeurent toujours non élucidées , pour la bonne marche de l’opposition actuelle.

Qui avait eu l’idée de créer l’IDC ?

Pourquoi les ministres qui avaient quitté le gouvernement n’avaient jamais rejoint le Frocard qui avait déjà pignon sur rue ?

A qui profite l’IDC ?

Lors du méga meeting , pourquoi les leaders de l’IDC n’avaient pas respecter les consignes donnés à l’ensemble de l’opposition , en évitant le lieu de rencontre et point de depart de tous les leaders qui était le siège du FROCAD ?
Pendant que les populations des quartiers Nord , Sud , Est, Ouest occupaient déjà le boulevard des armées depuis 9h du matin, qui bouleversa l’ordre établi des interventions des leaders étant donné que le peuple congolais n’attendait que le top départ des leaders ?
Quel est le groupe des leaders qui annonça le repli des populations

l’IDC ou le FROCAD ?

En essayant d’ apporter , sans passion des réponses à ces questions, nous pouvons esquissez, quelques éléments de logos qui permettra que le peuple ne soit plus floué , et que l’opposition se retrouve face à ses responsabilités , pour que demain que tout le monde sache et comprenne que SASSU NGUESSO ne demeure le seul diable qui maintien le Congo dans les ténèbres.

Prenons notre destin en main.

Armand MANDZIONO ,LE NZOÏSTE.

Laisser un commentaire