Armée, ASSOCIATION LOI 1901, CORRUPTION, DETOURNEMENT, DIASPORA, Editorial, FINANCE, Justice, Medias, Politique, Société, Tribune libre

Les SASSOU NGUESSO, une famille de Cleptomane et Christel Denis en clone parfait de son père

Les SASSOU NGUESSO, une famille de Cleptomane et Christel Denis en clone parfait de son père

 

Par  Jean-Claude BERI

Jean-Claude BERI

Comme quoi les chiens ne font pas les chats, A peine deux semaines que les congolais découvraient à travers la presse internationale le scandale de PANDORA PAPERS Scandale financier qui a éclaboussé le microcosme politico-militaro-ethnique avec à sa tête le clan SASSOU NGUESSO, un SASSOU peut en cacher un autre. Voilà que le fils (Denis Christel SASSOU NGUESSO) corrompu et noyé dans les affaires de détournements et pillage de biens publics congolais s’illustre dans une autre affaire scandaleuse d’un luxueux biens immobilier de plus 4 millions d’euros acquis en 2013.

Après les 150 millions d’euros de SASSOU, père (Le Monde.fr, 3 octobre 2021), 4 millions d’euros de SASSOU fils (Africa Intelligence 25 octobre 2021) et « un an de bataille judiciaire, l’épouse de Denis-Christel Sassou Nguesso a conclu un accord financier avec Washington pour clore l’enquête autour de l’achat d’un luxueux appartement à Miami. Près de 90 % de la somme dégagée par la vente du bien resteront dans les mains des Etats-Unis. Penthouse à Miami : les Nguesso évitent le procès, mais s’assoient sur 1,9 million de dollars » ( Africa Intelligence),et cerise sur le gâteau, Claudia Sassou Nguesso s’est offerte un appartement de 7 millions de dollars aux Etats Unis.

Le peuple congolais découvre stupéfait que plus 220 millions de dollars ont été dérobés au peuple congolais par une seule et même famille en peu de temps. On hérite forcément des traits de caractères et des caractéristiques physiques de ses parents. Chez les SASSOU NGUESSO la bêtise et le vol sont transmis génétiquement.  Les gènes transmis par SASSOU NGUESSO à son fils Christel vont au-delà de la simple ambition vorace du pouvoir.

Avec les Nguesso, on n’hésite pas à pactiser avec le diable pour se hisser au sommet de la pyramide ou plus exactement pour conserver coute que coute les rênes du pouvoir. Vendre son âme au diable, selon les prix du marché (ici le pétrole congolais et les biens du Congo) n’est nullement prohibé. C’est même encouragé par d’autres parents familiaux puisqu’ils contribuent à l’exécution du bradage et pillage des ressources congolaises.  Seulement trop de vol finisse par trahir le voleur PANAMA PEPER, PANDORA PEPER… 20 ans de larcins et toujours le même mode opératoire : se faufiler silencieusement au trésor public congolais, se glisser dans les différentes pièces, et ressortir tout aussi discrètement avec le magot convoité et le planqué à l’étranger ou le dissimulé dans les société écran ou prête nom. Le crime était trop parfait et le les SASSOU Kleptomane ont fini par se faire prendre.

 Nous l’avons annoncé ici depuis 2007 (1) que « Christel Denis SASSOU NGUESSO a tendance à croire qu’il est investi d’une mission divine. En conséquence, il s’estime à tort non seulement indispensable pour le Congo mais également irremplaçable. Cette logique pousse ce dernier à tout faire pour rendre perpétuel le pouvoir de son père pour mieux le succéder. D’où la longévité du père qui finit par devenir insupportable pour les populations concernées. Il ne voit pas les signes de la dérive autoritaire du pouvoir qu’il convoite.

Le ver est dans le fruit

Le dialogue, même pour autant qu’il ne s’est pas encore tenu, devient ainsi une panacée, une solution miracle. Il ne serait pas un aboutissement ou un sacrement pour désigner une fois de plus des personnages immoraux de la trempe de Christel Denis SASSOU NGUESSO à la tête du pays. Pourtant, les signes des temps décrivent en perspective les méandres d’un long chemin tortueux parsemé de plusieurs embuches sur lequel l’on ne devrait pas marcher de façon hasardeuse de peur de se faire mal ; au pire, de se blesser et perdre le cap.

Or, il se trouve que les dictateurs même en gestation lisent mal les signes du temps et finissent généralement dans l’abime. Le peuple congolais est las d’être martyrisé et humilié. Il s’est engagé résolument d’en finir une bonne fois pour toutes avec les dictateurs de père en fils qui disposeraient de leur vie comme bon leur sembleraient. Oubliant que leur chute devient inéluctable et ses jours sont comptés. Christel doit savoir : « le cafard peut se maquiller tout le corps de la cendre, le coq le reconnaitra toujours » proverbe africain. KIKI peut essayer de porter tous les vêtements d’un blanc immaculé, le peuple saura toujours reconnaitre en lui l’odeur de kleptomane.

On ne peut rien contre la volonté d’un peuple qui s’affranchit de ses peurs et prend son destin en main. La force d’un peuple qui se révolte, qui avance, qui manifeste, est sans limites.

En guise de conclusion Denis SASSOU NGUESSO nourrit la très indécente ambition de léguer son fauteuil a son fils. Ce dernier a dû ronger son frein durant les deux précédents mandats présidentiels d’un SASSOU NGUESSO moribond, que les généraux qui affutent leurs armes n’attendent que le moment propice pour finalement le sacrifier pour sauver leur à la contestation populaire qui monte de jour en jour.

Seulement les SASSOU NGUESSO ne prennent la mesure de la nouvelle donne que le qui se dessine. Ils continuent à faire confiance à ceux qui ne sont là que pour s’enrichir oubliant que c’est le peuple son meilleur partenaire dans ce grand œuvre du développement du Congo.

Son fils, Denis Christel SASSOU NGUESSO ne représente que la façade vide d’un régime toujours fermement tenu par la haute hiérarchie militaire. Beaucoup de généraux sont prêts à en découdre avec Denis Christel SASSOU NGUESSO qui tente de constituer une armée parallèle pour appuyer son ambition. L’exposition de ces scandales financiers diminue fortement la puissance de nuisance financière du Clan SASSOU, qui au lieu de lire les signes du temps continue à jouer à l’aveugle-autiste

Aux soutiens de ce régime nous disons que nous n’attendons aucun soutien de votre part, votre abstention aurait été moralement compréhensible pour le peuple congolais. Par contre, votre soutien affiché au régime de Brazzaville, un des plus liberticides de l’Afrique centrale, dévoile votre mauvaise foi et votre hypocrisie politique.

Nous nous en souviendrons des vrais amis du Congo-Brazzaville, comme les ONG qui se battent pour dénoncer cette complicité des occidentaux pour enfermer le peuple congolais dans cette marmite d’eau bouillante.

« Au lieu de se dédire vis-à-vis du serment qu’il a prêté lors de son accession au pouvoir ( celui de défendre la Constitution et la démocratie !) , en encourageant ceux qui veulent l’imprimer dans la conscience des congolais comme « l’Homme-Dieu » , il devrait plutôt penser aux mécanismes qui , désormais devraient organiser une sortie honorable à un homme qui avec des succès , mais aussi des déboires ( normaux) ,a présidé aux destinées du pays . Une telle réforme permettra au président de se retirer progressivement jusqu’au terme de son mandat  et de ce fait, le mettra à l’abri des pressions de la communauté internationale dans un contexte sous régional au potentiel conflictuel déjà trop élevé »Marion Madzimba Ehouango, universitaire ; (Ancien Candidat à la présidence de la République -Élection de juillet 2009- )

Que les AFRICA INTELLIGENCE, GLOBAL WITNESS, OCDE, ICIJ , GUY  MAFIMBA, MARCUS KISSA, MARION MANDZIMBA, FELIX BANKOUNDA-MPELE,  RAPHAEL GOMA, HERVE MAHICKA  et beaucoup d’autres qui agissent dans l’ombre,  toute la reconnaissance et un grand BRAVO pour le travail abattu ces derniers mois. En tout cas,  vous avez les félicitations de DAC PRESSE

 

Jean-Claude BERI

http://www.dac-presse.com/reve-insolent-de-christel-sassou-nguesso-transformer-republique-monarchie/

 

Laisser un commentaire