Politique

Lettre à l’ « okoue »sassou-nguesso, l’enemi du Pool

Par: Fernand Mathias Ndalla

Comment sa guerre contre le Pool terrasse réellement Sassou Nguesso

1°) Sassou Nguesso déteste le Pool, la région environnante de Brazzaville ( sur 150X250km ). Il n’a jamais dit pourquoi, préférant laisser parler les faits. Parmi ceux-ci : le laisser à l’abandon de cette région au niveau du développement. Le développement routier notamment. Un abandon châtiment spectaculaire, sans explication.

2°) Dès 1921, la colonisation avait construit une voie ferrée reliant Brazzaville à l’Océan: le fameux CFCO ( chemin de fer Congo-Océan ), traversant par tunnels successifs une zone de hautes collines appelée le MAYOMBE. Sassou Nguesso a voulu faire passer une autoroute par là. Une autoroute reliant le port de Pointe-noire à Brazzaville. Travail colossal confié à une société chinoise mais qui a tout de suite valu à Sassou un surnom de plus ( après celui de Kaka Ngué : le maître unique ). Un surnom en français cette fois : « LE VAINQUEUR DU MAYOMBE PAR AUTOROUTE ». Un clin d’œil moqueur qui n’avait pu le vaincre que par tunnels.

3°) La construction de l’autoroute Brazzaville-Pointe-noire s’arrête mystérieusement à l’entrée du Pool, pays pourtant de vallées et de petites collines. Mais le mystère ne dura pas longtemps avec Sassou. « Un rebelle m’empêche de traverser le Pool, un rebelle empêche l’autoroute de déboucher sur Brazzaville ». Le rebelle, c’est Ntoumi bien sûr. Et comme Ntoumi tient le Pool (sic) depuis 1998, toujours insaisissable, toujours invincible; la construction de l’autoroute Brazzaville-Pointe-noire attend, aux portes de cette région, que Ntoumi tombe.

4°) « C’EST FAUX » ! Ce n’est pas Ntoumi qui a empêché Sassou de poursuivre la construction de l’autoroute jusqu’à Brazzaville. C’est Sassou qui n’a pas voulu que le Pool soit doté de l’autoroute jusqu’à Brazzaville. C’est Sassou qui n’a pas voulu que le Pool soit doté d’une portion de ce grand moyen de développement. Il s’est rendu compte que sa grande construction allait faire le bonheur du Pool abhorré. Alors, après cette décision bête et méchante, l’autoroute Brazzaville Pointe-noire tombe peu à peu dans l’oubli parmi les grands projets de construction du Kaka Ngué.
« C’est par haine contre le Pool qu’il n’a pas voulu achever sa victoire contre le Mayombe, qu’il n’a pas voulu achever jusqu’à Brazzaville la construction de l’autoroute N°1 » (sic). Ntoumi est un prétexte. D’ailleurs Ntoumi est un rebelle de sa fabrication, Ntoumi rebelle n’existe pas.

5°) Sassou n’a pas voulu achever sa « victoire sur le Mayombe » par haine contre le Pool. Qui ne voit pas la grande absurdité et idiotie que représente une telle réaction, un tel comportement ?
Qui ne voit pas que c’est le farouche ennemi du Pool qui perd dans cette réaction ?
Que c’est Brazzaville privée d’une belle et riche communication ?
Kaka Ngué Kaka Ngué si c’est par haine du Pool que tu as arrêté la construction de l’autoroute Congo-Océan ou ta « victoire sur le Mayombe » même les chiens ont le droit de rire ton passage » ( sagesse ancestrale ).

6°) Ta haine contre le Pool t’a amené à transformer ta « victoire de tous » du 15 Octobre 1997 en « victoire d’un camp ».
N’avais-tu pas, au lendemain de cette date, bien déclaré ceci : « ma victoire est la victoire de tous. Rassemblons-nous autour d’elle, rebâtissons le pays dans l’union et la paix. Revenez d’exil. J’offre l’amnistie à ceux qui regagneront le pays avec une âme de paix, sans armes » ?
Par haine contre le Pool, tu as transformé ton amnistie en Four de Moloch, y enfermant et brûlant plus de 353 jeunes rentrés d’exil. Ta crédibilité y a gagné. Cette tragédie d’enfants revenus vers leur pays natal mais dévorés par une paix panthère, doit hanter tes nuits, quoique tu laisses entendre que tu dors très en paix : la preuve l’invention Ntoumi comme tranquilisant : à ton niveau et détournement de l’opinion du massacre d’enfants revenus d’exil.

7°) Ntoumi, toujours Ntoumi ! Le génocide, toujours le génocide au Pool. Depuis 1998, son armée opère toujours dans le Pool; Sans victoire. Mais sans nom du général placé à la tête de cette armée, de cette interminable expédition. Oui, aucun nom d’un général. Et pourtant 8 ou 10 de la tribu Mbochi portent fièrement leurs galons à la tête de cette armée dite nationale ou congolaise !
Pire, une guerre dont Sassou lui-même, n’a jamais visité une tranchée, un champ de bataille depuis 1998, ni un buisson pris à l’ennemi Ntoumi. Une guerre de plus de 20 ans, sans victoire pour celui qui l’a lancée.

8°) Avec cette longue guerre au Pool, Sassou Nguesso apparaît un tragique Don Quichotte. Tragique parce que son jeu tue des gens, fait reculer une région sur tous les plans. Et à son niveau que gagne-t-il ? Chaque jour, il se réveille et vu partout comme sauvage, sanguinaire, rétrograde, barbare, tyran, destructeur de son peuple. Non, ce n’est pas la population du Pool qui est à l’origine du mal, c’est Sassou lui-même qui s’est jeté dans l’imbécilité, le ridicule et la défaite. C’est lui-même qui devient ouroboros, serpent qui se mord la queue.

9°) Le Pool souffre, le Pool brûle du feu que Sassou déverse sans cesse sur lui. Mais c’est un feu qui ne le détruira pas parce que c’est un feu impur; impur parce que celui qui le lui lance est impur, n’est qu’un « Okoué », un diable. Ce feu le brûle, le détruit lui-même. Mais il ne le reconnait pas encore. Oui, Sassou ferme les yeux, Sassou serre les dents devant le retour sur lui-même du feu qu’il lance contre le Pool. Ce feu cause d’énormes dégâts au Pool. Mais le brûlé final ce sera lui-même. LE BRULE FINAL CE SERA SASSOU ET NON LE POOL. LA MECHANCETE NE PEUT VAINCRE. D’où la série de nos lettres que nous adressons à ceux qui soutiennent cet incendiaire dans son entreprise contre le Pool.

10°) Combien de ceux qui ont raisonné ainsi ( des complices encore vivants du complot contre Marien Ngouabi ( 1977 ) à ceux de l’affaire dite Nianga Mbouala ) regardent déjà aujourd’hui Sassou comme un grand brûlé partout le corps ? Combien de juges ne veulent plus siéger, parler d’application des Lois dans le cadre d’un régime né dans l’illégalité ? Le régime de Sassou n’est pas légitime. Comment peut-on y appliquer la Loi ? C’est la question que beaucoup de congolais se sont posés après la décision de la COUR CONSTITUTIONNELLE qui vient de déclarer mal fondés « 53 RECOURS portant contestation des résultats des élections législatives et locales du 15 au 22 Septembre 2017 ».
Un régime illégitime est-il capable de fonctionner par la suite en respectant scrupuleusement la légalité ? NON ! Car l’illégalité rode sans cesse au-dessus de lui, autour de lui, en-dessous de lui.

11°) Pour revenir au Pool, « sa destruction ne détruit pas que lui ». Nous avons déjà dit que Sassou se détruit. Sur le plan international, chaque fois qu’il sort le nom du rebelle Ntoumi et déclare son impuissance à l’attraper, à le rappeler à l’ordre et à la paix ; ceux qui l’entendent le prennent pour un président en perte de crédit. Le Pool ne tombe pas tout seul. Ceux qui dans le monde, tiennent Sassou-Nguesso pour un chef d’Etat se comptent sur les doigts d’une seule main. Aujourd’hui le sort qu’il inflige au Pool depuis plus de 20 ans joue beaucoup sur la perte du crédit que lui avaient accordé beaucoup de gens après ses paroles du 15 Octobre 1997 : « MA VICTOIRE EST LA VICTOIRE DE TOUS ». Paroles aussitôt trahies.

12°) Aujourd’hui, les juges ne peuvent juger qu’en tournant autour des dossiers et contentieux, qu’en mettant en attendant que des arguments de fond, sachant que leur régime est fondamentalement illégitime, opposé ou contraire aux principes du droit.
Le Pool se venge-t-il ? Non c’est Sassou qui se prend à son jeu. C’est Sassou qui s’enlise, avec son régime, dans une tragédie dans les plus profondes et dramatiques scènes se joueront sur le plan national quand il ne sera plus là.

13°) Oui, quand Sassou ne sera plus là. Quel spectacle de chienlit ! Quel état de mort ou agonisant partout, de POINTE-NOIRE à BETOU, c’est-à-dire de l’Océan atlantique à la frontière actuelle avec la CENTRAFRIQUE ! Le Pool agonisant parmi tant d’autres régions, parmi lesquelles le pays Mbochi dit aujourd’hui « territoire biologique », territoire de vie, on risquera d’y rechercher vraiment à la loupe, le champ de bonheur que Sassou dit y semer laborieusement depuis qu’il a pris le pouvoir aux Kouyou et aux autres tribus du Kongo. Oui, Les Mbochi se rendront compte, à ce moment- là, que ses gestes et paroles ne semaient que des illusions au-dessus de leur « terroir ».

14°) Quand Sassou ne sera plus, quand du Nord au Sud, les congolais se rassembleront autour du Pool pour panser toutes ses plaies, de souder tous ses os brisés, de reconstruire les routes, les écoles, les villages, les dispensaires, de ressusciter des cendres tout ce que les bombes auront détruit; quand il faudra chiffrer le budget de la reconstruction du retour à la vie de cette région, tout le monde verra alors que Sassou a condamné tout le pays à mort. Car cette reconstruction va coûter à l’Etat plus que ce que celui-ci possède et peut donc dépenser. L’Etat, demain, va être quémandeur, demander à l’étranger qu’on l’aide à redresser le Pool. Il risque de s’entendre dire ceci:  » Tu t’es auto-détruit tu demandes maintenant qu’on t’aide à te reconstruire « 

15°) On lui accordera l’aide. Mais celle-ci ne sera plus dépensée dans des fêtes « ledza, lenua, lebina, leyiba » ou dans les cérémonies folles à Edou sur tapis rouges mystiques dans les cimetières. L’humanité aidera le Congo à redresser le Pool. Mais pendant ce même temps, l’Etat congolais ne pourra pas avancer comme il l’aurait souhaité. Les dépenses pour la reconstruction du Pool seront si énormes et impératives que tout le monde maudira Sassou-Nguesso à l’unissons. En détruisant le Pool, Sassou est entrain d’handicaper le Congo, de réduire sa force de marche vers demain. Et ceci non pas seulement au niveau de ses capacités financières, mais aussi à celui de ses ressorts intellectuels et moraux. Un pays s’est permis sur une partie de lui-même, à des actes de barbarie comme ceux auxquels se livrent Sassou et son armée au Pool. Le Pool ne peut pas se reconstruire sans honte, sans pesanteur sur lui-même. A moins qu’il soit un autre Rwanda, qu’il trouve à sa tête un autre Kagamé. Oh ! le fils de Julien Nguesso et d’Emilienne Mouébara, Panthère mbochi ! Dans quel état vas-tu laisser nos forces demain ? Et vous qui comme des grenouilles, vous vous rassemblez autour de lui et chantez  » ledza, lenua, lebina  » comment ne voyez-vous pas que la mare devient de plus en plus boue ? que la mare va sécher un jour ? De quel ciel attendez-vous une nouvelle pluie ? Du même ciel de bonté que vous n’avez cessé d’offenser par tant de crimes ?

16°) Poussez d’autres cris que  » ledza, lenua, lebina, leyiba « . Ayez d’autres yeux que ceux qui regardent sans voir. Sassou vous entraîne vers le chaos depuis le 18 Mars 1977. Demain vous ne pourrez plus prononcer son nom sans provoquer des frissons même à Oyo ou Edou.
L’assassin de deux Présidents:  » MARIEN-NGOUABI et MASSAMBA-DEBAT « ; l’assassin du premier cardinal du pays:  » EMILE BIAYENDA  » ; le père des guerres civiles depuis 1993; toutes ont été fomentées, alimentées, déclenchées par lui. Oui, poussez d’autres cris que  » ledza , lenua, lebina, leyiba !  » Prononcez d’autres noms au soleil que celui de Sassou-Nguesso devenu Okoué ( le diable destructeur ).

17°)  » Un vrai diable, un véritable Okoué, Sassou-Nguesso. Il est allé jusqu’à donner le nom de sa mère Mouébara aux opérations aériennes qui sèment massivement la mort dans le Pool. Mouébara, le nom de sa mère honoré par les larmes, le sang et la mort d’autres mères, d’autres bébés dans le Pool. C’est le Moloch ressuscité. Mère Mouébara, es-tu en paix dans ta tombe d’Edou ? Avec quels sentiments les mères et les enfants du Congo viendront-ils la visiter demain ? Tombe de la mère d’un monstre ? Mouébara, le nom de mort qui tombe du ciel sur le Pool et qui tue des mères et des enfants. Des milliers de morts dans le Pool depuis 1998, tués par des  » bombes filles Mouébara « .

18°) Terrible et horrible Sassou, il va jusqu’à manipuler l’esprit de ses soldats et ses pilotes.  » Allez courageusement au-dessus du Pool, l’esprit de ma mère est avec vous « . Et ces pilotes de la mort, protégés par la mort du Moloch, vont tuer des mères et des enfants au Pool, jour et nuit.

19°) Mouébara, ta tombe est à Edou. Elle est entretenue aux frais de l’Etat et saluée au clairon de la République quand ton fils vient la fleurir, alors qu’un ancien Président du Congo a été jeté dans un lieu inconnu après avoir été assassiné par ton fils. Quel régime !

Intellectuels, Hommes politiques et Sages traditionnels Mbochi et Kouyou, Comment pouvez-vous penser qu’un beau soleil se lèvera au-dessus de notre pays si nous ne nous appliquons pas tous à purifier le ciel de tous les sombres nuages que le régime Sassou y accumule depuis le 18 mars 1977 ?

Fernand Mathias Ndalla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*