Economie, Société

Lettre ouverte des agents de la compagnie ECAir

Les agents d’Ecair sont a ce jour à 20 mois sans salaire

Par : Les agents ECAir

 

Lettre ouverte des agents de la compagnie ECAir

Président de la République

Excellence Monsieur le Président,

Excellence Monsieur le Ministre des Transports,

Excellence Monsieur le Ministre des Finances,

Nous sommes agents ECAir. Nous aimons notre compagnie et on espère de tout cœur qu’elle va redémarrer un jour.

Pour l’instant, nous voici complètement abandonner depuis plus de 20 mois à notre propre sort. Le dernier vol de la compagnie a été opéré le 14 octobre 2016. Mais nous, nous ne sommes pas payés depuis le mois d’aout 2016 donc 20 mois.

Dans les premiers mois,  nous agents avons vraiment confiance dans la reprise dont nous parlait la direction générale. Comme nous avions confiance, on a pas pensé a se révolter ou à faire quelque chose qui aurait dérangé la direction et nos deux ministères de tutelle. Aujourd’hui, la situation est différente. Au bout de 20 mois d’arriérés de salaire, comme beaucoup de nos compatriotes, la situation est devenue intolérable. ECAir a plus de 700 agents mais vous savez bien qu’en Afrique et donc au Congo que 700 personnes qui travaillent c’est près de 2000 à 3000 personnes qui sont prises en charge.

Voici la réelle situation des agents ECAir :

  • 20 mois sans salaire :
  • Difficultés financières
  • Abandon des locations des maisons
  • Retour chez les parents
  • Couples divisés et séparés pour d’autres
  • Déscolarisation des enfants depuis des mois car frais d’écolage pas payés.

Aucune visibilité sur notre avenir, aucune projection possible donc misère absolue et dépression pour certains.

Pendant 20 mois, nous avons été conciliants on a tout fait pour rester dans l’ombre, ne pas attirer les regards.

Aujourd’hui, nous sommes à la limite de l’explosion vraiment fatigué.

Pendant des années on nous a dit que ECAir était la fierté du Congo. Mais cette fierté ne vient elle pas aussi du travail de tous ces agents? Donc nous n’aurons pas contribué à rendre le congolais fier pour cette entreprise ?

Pourquoi donc ce manque de considération vis a vis de nous de la part du Ministère et de notre direction ? Pourquoi ce mystère autour de ECAir ? Pourquoi personne ne nous parle ? Pourquoi personne ne veut résoudre notre situation qui est aujourd’hui compliqué ? Pourquoi nous laisser dans la misère? Nous souffrons énormément et personne ne nous aide. Nous savons que la situation du pays est difficile. Mais malgré cette difficulté, nous ne sommes pas congolais avant tout ? N’avons nous pas les mêmes droits que les autres travailleurs ? Certains ont fait la grève et ont obtenu gain de cause…..Devons nous en arriver la pour être entendu ?

Pourquoi nous laisser souffrir ? Nous sommes nombreux a attendre encore un geste du gouvernement car nous ne comptons plus du tout sur la direction d’ECAir car on sait que la solution ne peut plus venir de la bas. Pourquoi ne pas fermer l’entreprise ? Pourquoi ne pas la mettre en liquidation et donc nous libérer ?

Nous sommes conscients que nous ne pourront avoir autant de mois d’arriérés de paie mais que l’on nous paye au moins  l’année 2016…Cela représente 5 mois. Ce qui nous fait mal en plus, c’est de savoir que certain partenaires comme COHEM (qui avait que 17 personnes mais que la masse salariale était plus élevée que celle des plus de 700 salariés) sont payés régulièrement et que nous congolais ayons 20 mois d’arriérés ?

Nous écrivons parce que nous souffrons. Nous ne sommes pas les seuls on sait mais la différence c est que les autres sont représentés par leur direction, par leur syndicats mais nous personne ne se lève pour nous. Quelques personnes ont essayé mais il n y a eu aucune suite.

Notre seul espoir c’est vous Excellence Monsieur le Président, et Mrs les Ministres. Prenez pitié de nous. Nous sommes vos enfants, vos nièces et neveux, vos tantes, vos oncles, des congolais fièrement debout pour leur entreprise.

Merci a vous.

Les agents ECAir

Un commentaire

  1. Pingback Congo-Brazzaville : ecair rétribue en secret les employés de la direction à Brazzaville afin de relancer ses activités - DAC-E-NEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*