Armée, CORRUPTION, DETOURNEMENT, DIASPORA, Economie, FINANCE, Politique, SECURITE, Société

L’INCARNATION D’UN  POUVOIR  DESPOTIQUE

L’INCARNATION D’UN  POUVOIR  DESPOTIQUE

Par  Jean-François BISSILA

 

Jean François BISSILA

Depuis vingt-cinq ans qu’un despote revenu au pouvoir avec l’aide des armées étrangères( Angolaises, tchadienne et gabonaise et avec le soutien des mercenaires, encore étrangers,   Ukrainiens, Rwandais et congolaise RD, sans oublier,  l’aide multiforme de la francafrique) a assassiné la jeune  démocratie congolaise  en instaurant au pouvoir son dispositif militaire regroupant  les hommes issus  de  ( Boundji , Ollombo  , Oyo , Owando , Tchikapika ) qui se révèle   n’être que des sanguinaires en treillis

En effet, depuis son retour sanglant, les Forces armées Congolaises ( FAC )  n’assurent  plus sa vocation primordiale , au contraire  elles sont devenues des femmes et hommes  antipatriotiques , voire une corporation tribale .

Pour preuve, 80 % des officiers supérieurs sont originaires du Département de la Cuvette. Ce n’est ni un secret, ni encore mins une information car cela se passe au vu e su de tous les Congolais.

Le peuple Congolais assiste aujourd’hui à des nominations aux connotations tribales, surtout dans l’armée , devenue la première entreprise de recrutement. A cela s’ajoute des rémunérations exorbitants accordées à ces soldats anti républicain par rapport à la population civile, par exemple un Général gagne 3 millions de francs CFA , cette somme est égale à 4 580 euros . Un Colonel touche un salaire de 3 795 euros , ce qui correspond à 2 485 725 francs CFA . Un Capitaine gagne 2 100 euros, ce qui équivaut à 1 375 500 francs CFA . Un Lieutenant touche 1 990 euros, cette somme est égale à 1 304 470 francs CFA.

Et pourtant l’intégrité territoriale du Congo-Brazzaville n’a jamais été menacée  par les pays frontaliers qui pourrait justifier de telle avantages financiers dans un pays surendetté.

Il  y a un groupe paramilitaire  basé entre boukouelé et tsambitso   , d’environ 15 000 hommes de diverses nationalités et considérés comme des soldats de la république viennent alourdir l’assiéttes salariales de l’armée. Congolaises, selon l’étude du Consortium de journalistes d’investigation .

Le putschiste septuagénaire continue a faire ses emplettes en Azerbaïdjan  pour pouvoir obtenir  100  tonnes d’armement ( 775 obus de mortier , 400 caisses de roquettes ) et dont le coût de la livraison serait  évalué  à 10 millions de dollars , ce qui correspond à 5 850 000 000 Francs CFA . Le prix d’un hélicoptère de combat Russe Mi M35 est estimé à 16 millions d’euros, une somme équivalente à 10 480 000 000 Francs CFA  .

Les pays tels que la Serbie et la Bulgarie aurait vendu  600 fusils d’assaut  ,  250  lance-grenades   à l’Etat  Congolais . On se demande pourquoi tout cet arsenal  militaire  Tout le monde a compris a part ceux qui ne veulent pas ouvrir les yeux.

Le potentat sanguinaire et son système maffieux s’accaparent environ 7 %  du  produit  intérieur  brut afin qu’il puisse avoir à sa disposition un arsenal répressif  , tandis que  la population Congolaise est maintenue dans la misère  la plus abjecte .

Les multiples dérives et violations de droits auxquelles se livrent sans le moindre état d’âme le chef de la junte et ses affidés .comme par exemple la cession de 12 000 hectares au Rwandais de la FPR de Kagamé, une trahison inqualifiable.

Ces collaborationnistes concourent à perpétuer la désolation, Avril  2016  , le gouvernement  Congolais prend pour prétexte que les rebelles vivent à Kinkala  , à Mayama , à Mindouli  donc  les militaires  sans vergogne  se chargent  de bombarder  le Département  du Pool , transformant la région en une boucherie a ciel ouvert.

Le drame de voir les maisons saccagées, les écoles sont pulvérisées sous les bombardements des hélicoptères de combat.

Les arbres fruitiers sont coupés afin que les survivants puissent mourir de faim témoignent de la préméditation de l’opération d’épuration planifié et met en lumière la lâcheté des hommes porteurs d’une arme face aux civils non armés. La nation perd ses natifs à cause des dérives autocratiques. C’est une politique attentatoire à la dignité humaine .

Amnesty International avait révélé que plus de 140 000  Congolais  avaient fui  pour pouvoir se réfugier  dans la forêt .

Les pseudo militaires ont commis un génocide dans le  Département du Pool .

 L’histoire retiendra que  SASSOU  incarne l’un des chapitres cauchemardesques  du Congo-Brazzaville .

Son nom sera relégué aux oubliettes      .

Jean François BISSILA

Laisser un commentaire