Editorial, Politique, Société

L’intellectuel du pool devrait prôner l’humilité et l’unité.

 

Par  JEAN-CLAUDE BERI  

Depuis un peu plus d’un mois que HERVE MACHIKA a lancé un pavé dans la marre, les langues se délient. Après la traîtrise des ressortissants du pool, c’est au tour de l’intellectuel de  ce même département  de voir son omerta se fissurer. L’idée de la candidature unique de l’opposition en la personne de  NTUMI suscite un flot continu de messages au contenu divers tant le personnage ambigu et très controversé de Pasteur ntumi  reste énigmatique. Quelle mouche a piqué HERVE pour pondre une ineptie pareille disent certains?  Une bonne idée qui mettrait  la junte au pouvoir devant un mur renchérit les autres.

Les attaques les plus virulentes viennent comme vous pouvez le remarquer des intellectuels du Pool. DE YOULOU à MASSAMBA,  l’intellectuel du Pool a toujours semé le grain de sa propre destruction. En quoi une simple idée émise par HERVE MACHIKA peut – elle susciter un tel branle bas?  Si MOKOKO peut évincer SASSOU,  sans le pool, c’est maintenant qu’il faut le faire.  Si KOLELAS peut gagner,  sans NTUMI,  qu’il le prouve. Ou encore comment peut-on un seul instant imaginer NTUMI président du CONGO. Un homme qui aurait bouffé de la chair de ses frères  ressortissants du pool , un homme qui n’a qu’une seule logique,  celle de la violence, un homme qui viole les femmes de son église, un homme qui sert SASSOU comme une femme sert son mari…. On a tout lu ce dernier mois…..

C’est dans tout ce ramassis de raccourcis que l’intellectuel du Pool fonderait  sa théorie de détestation. Cette traînée de nouvelles fausses ou vraies a entamé l’esprit critique  même des intellectuels les plus futés du Pool au point de tomber dans ce piège.

Patrice Aime MIAKASSISSA, c’est tout en ton honneur de t’adresser à nous, en tant que ressortissant et intellectuel du Pool pour résoudre un dilemme qui nous concerne en premier chef. Seulement je pense que ton cri de colère a été excessif et les mots ont dépassé tes intentions réelles. Car je pense en mon humble avis que ce ne sont pas tous les ressortissants intellectuels du pool qui sont à blâmer dans ce que tu as su bien qualifier de dérive. A moins que tu t’exclus, je ne pense pas que tu as été de près ou de loin actif dans la gestion chaotique du Congo. Beaucoup sont de loin des victimes. Nombreux ont tenté d’agir malgré leurs maigres moyens de défendre le pool et je suis presque persuadé ils ne sont pas à mettre dans le même panier.  Les coupables de la dérive du Pool sont connus et leurs acolytes également sont identifiés. Il serait néanmoins malaisé pour les intellectuels contemporains du Pool d’embrasser absolument cette conviction de justicier sans justice.

Aussi, quel que soit les arguments que les uns et les autres avanceront pour discréditer NTUMI ils seront irrecevables car NTUMI a été blanchi par ceux-là même qui le pourchassait. Eux  curieusement ne font pas l’objet d’un quelconque débat des intellectuels du POOL. La vérité se cache dans les détails.

Je crois savoir que l’intellectuel est aussi celui qui argumente et apporte des preuves tangibles sur les faits accusant un citoyen de délit aussi répréhensible. A défaut,  le bénéfice du doute doit prévaloir. Il ne suffit pas d’être universitaire pour être considéré comme faisant partie d’une communauté d’intellectuels, pour la bonne raison que les intellectuels ne sont pas simplement différents des universitaires, ils  sont presque opposés. Dans les universités, les gens travaillent sur  de nouvelles idées, tandis que les intellectuels tentent en outre de mettre ces idées à la portée de la société et de la culture.

Pour ma part et  c’est comme cela que j’ai pris l’idée d’HERVE MAHICKA, de  mettre à la disposition de tous les congolais d’une autre idée de sortie de crise. Vous êtes très bien placé, tous les deux pour échanger afin de dégager un consensus, compromis. La modestie et l’humilité qui caractérisent l’homme du pool doit primer sur nos rapports et ce n’est pas un hasard si l’annonce de cette probabilité de candidature unique de l’opposition fasse grincer les dents de la junte au pouvoir. Sinon pourquoi la surveillance sera-t-elle renforcée autour de NTUMI?    Alors que ce dernier n’a encore rien dit, peut-être même il serait  très loin de cette préoccupation.

L’intellectuel du Pool doit œuvrer à assainir le paysage politique par justement sa force de proposition, sa vocation à être la locomotive du Congo. Lorsque les intellectuels, ou qu’il soit gardent le silence, n’avertisse pas,  ne dénonce plus, la société se meurt.

HERVE MAHICKA et Patrice Aime MIAKASSISSA c’est un honneur d’être des intellectuels du POOL ne vous dénigrez point. Vous émettez des théories qui sont exactement comme une boîte à outils. Il faut que ça serve, il faut que ça fonctionne. Et pas pour soi-même. S’il n’y a pas des gens pour s’en servir, à commencer par l’intellectuel lui-même qui cesse alors d’être un intellectuel, c’est qu’elle ne vaut rien ou que le moment n’est pas venu. On ne revient pas sur une idée, on en fait d’autres, on en a d’autres à faire.

Les intellectuels du Pool ne doit pas demeurer dans le troupeau des hommes menés par la politique de représentation de masse qu’incarne l’industrie de l’information ou des médias ; ils ne peuvent lui résister qu’en contestant les images, les comptes rendus officiels ainsi que les justifications émanant du pouvoir et mises en circulation par des médias de plus en plus complaisants et partisans. Et parfois par des courants entiers de pensée qui entretiennent et maintiennent la fausseté au sein d’une perspective acceptable.

L’intellectuel, au sens où je l’entends, n’est ni un pacificateur ni un bâtisseur de consensus, mais quelqu’un qui engage et qui risque tout son être sur la base d’un sens constamment critique, quelqu’un qui refuse quel qu’en soit le prix les formules faciles, les idées toutes faites, les confirmations complaisantes des propos et des actions des gens de pouvoir et autres esprits conventionnels.  A ce titre je conçois l’idée pourquoi pas NTUMI futur candidat unique de l’opposition comme le propose HERVE. Que risque t-on  de pire ???

Faut que l’intellectuel du Pool sorte de la passivité qui l’enferme dans des logiques à contre courant. Qu’il agisse activement à le dire en public. Quand on sait même combien il est pernicieux dans une société tétanisée par la rumeur paralysante de revendiquer autre chose que ce que  l’establishment proclame  comme vérité d’église à coup de milliards

Le choix majeur qui s’impose à l’intellectuel ou qu’il soit est le suivant : soit s’allier à la stabilité des vainqueurs et des dominateurs en acceptant le statut quo, soit – et c’est le chemin le plus difficile – considérer cette stabilité comme alarmante, une situation qui menace les faibles et les perdants de totale extinction, et prendre en compte l’expérience de leur subordination ainsi que le souvenir des voix et personnes oubliées.

Quand on a dit tout cela en quoi l’idée d’HERVE MAHICKA est-elle scandaleuse ??? Sauf prouver de la dangerosité de NTUMI. Or sur ce plan  aucun argumentaire  crédible n’est porté à la connaissance du public. A part  les faits totalement dénaturés et truffés de contre-vérités par celui-là même qui l’a blanchi. De qui se moque-t-on ??? Il ne suffit pas de dire qu’on est la locomotive du Congo, il faut en être aussi les illustres exemplaires. Mes frères, c’est totalement contre-productif ce front entre intellectuel du POOL, pourquoi tombez-vous toujours dans les pièges tendus ?

 

JEAN-CLAUDE BERI  

 

Laisser un commentaire