ASSOCIATION LOI 1901, DIASPORA, Editorial, Medias, OPPOSITION, Politique, Société

L’unité, seul rempart contre les cancres

L’unité, seul rempart contre les cancres

Jean Claude BERI

Pendant que nous tergiversons dans des choix de perditions en ne privilégiant que notre propre égocentrisme. On continue à se chercher tout en étant pourtant si proche et malheureusement sans jamais se trouver. Il est temps que nous fassions des choix responsables qui puissent mettre en route une vraie dynamique irrémédiablement constructive pour notre pays. C’est pour cette raison, en toute modestie et humilité, nous estimons qu’il est temps de discuter, de décider ensemble.

Nourris souvent par des querelles égoïstes et complètement superflues, notre action dite d’opposition, en vue d’insuffler une vague de protestation et de propositions salutaires, se laisse enfermer dans une relation conflictuelle qui annihile toutes nos bonnes intentions.

Celles-ci brillent aujourd’hui par des échecs. Faute d’avoir ignoré l’essentielle substance qui doit animer notre action : L’UNITÉ DANS LA PAIX. Comme le disait si bien Nordahl Grieg « La paix n’est pas comparable à un objet précieux qui nous appartient. Il faut toujours la conquérir. »

Ne nous voilons pas la face, le Congo a changé, et l’émergence de nouveaux acteurs, dont la jeunesse congolaise modifie profondément la traditionnelle conception politique du chacun pour soi qui semble encore prévaloir dans le prisme de certains congolais.

Il nous faut collaborer aujourd’hui si nous voulons rassembler et véhiculer le discours de reconstruction et d’équilibre national demain. Il nous faut recadrer notre action autour de deux objectifs : d’une part ; redonner la priorité à une approche collégiale et d’autre part ; garantir la cohérence de nos actions.

Dans cette démarche, nous accordons une place centrale au renforcement des partenariats entre tous les Congolais épris de paix. Seuls à même de créer les conditions de l’émergence d’une réelle force capable d’inciter à une concertation, de reconstruire une paix durable pour le Congo. Que Christel Denis SASSOU soit ministre ou premier secrétaire c’est un non-évènement… Le moment venu les cancres retrouveront leur vraie place.

 

Jean-Claude BERI

Laisser un commentaire