Société

Maurice Nguesso, « Monsieur le grand frère du président du Congo », le Peter Pan de la famille Nguesso

Maurice Nguesso
Par Elie Smith.

Les férus des dessins animés connaissent bien Peter Pan, un personnage âgé mais sans sagesse, qui veut toujours vivre comme un jeune de 18 ans.

Le prototype même de Maurice Nguesso, « monsieur le grand frère du president ». Il est celui qui vient d’induire en erreur son neveu Christel Sassou Nguesso alias « Kiki », dans le cadre du mariage du siècle que ce dernier voulait organiser à Kinshasa avec Nathalie Bumba. Les 400 millions de FCFA que Kiki lui a donnés, en guise de « tais-toi », ont été volés par sa nouvelle femme, qui travaille à MNTV.

Une source proche de cette dame avec laquelle Maurice Nguesso passe désormais ses nuits le confirme. « Mon amie s’est achetée une somptueuse villa au bord de la mer à Pointe-Noire en me disant « si je ne fais pas ça, je n’aurais rien avec ce vieux qui a déjà 20 enfants de mères différentes ». Pour mieux tourner la tête à Maurice Nguesso alias « boma mabala », la « petite » a mis en mode d’attente ses deux autres amants: Okandza et un colonel proche de Jean François Ndengué.

À mon arrivée à Brazzaville, je ne cessais de me demander pourquoi Maurice Nguesso était tant méprisé par ses parents. Lui, le chef de famille après la mort d’Ambendé. Je n’ai eu aucune peine à le comprendre en pénétrant sa vie privée. Non seulement c’est un drôle d’homme d’affaires qui ne respecte aucun engagement. Combien Maurice Nguesso doit-il aux impôts, douanes, sécurité sociale, société nationale d’électricité, société nationale de distribution d’eau, Onemo, banques congolaises, à ses nombreux travailleurs…?

C’est le seul homme d’affaires au Congo, qui ne paie ni factures d’électricité, eau, impôts, douanes…Pendant que les hommes d’affaires comme Odzali, Miakassissa…,sont fréquemment harcelés par ces différents services publics.

Selon de bonnes sources, le pdg Maurice Nguesso doit 1,2 milliard aux impôts. Ne demandez pas à Antoine Ngakosso, le directeur général des impôts du Congo, d’envoyer une simple note de recouvrement aux entreprises de Maurice Nguesso, au risque de sauter de son poste le lendemain. Il en est de même de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), à qui Maurice doit plus de 800 millions de F CFA. Et que dire des banques (LCB, BCI, Crédit du Congo, BGFI Bank, Ecobank..sauf les Mucodec et la Banque postale du Congo), à qui Maurice doit un peu plus du milliard de FCFA.

Un libanais, propriétaire d’un hôtel à Brazzaville, qui a eu le toupet de réclamer sa créance d’une vingtaine de millions de FCFA auprès de vieux Momo, s’est vu répondre vertement : « Attention à toi, je suis le grand frère du président! Tu veux être expulsé chez toi au Liban? ». C’est ainsi que Maurice Nguesso répond à ses débiteurs.

Les banquiers préfèrent même passer en pertes et profits les nombreuses dettes du grand frère du boss. À MNTV, où j’ai travaillé, mes propres arriérés de salaires se situent à plus de 25 millions de FCFA. Pareil pour le gabonais Koumba, le congolais Michel , le francais Laurent Delassusassue…

Dieu seul sait que ce sont des amis haut placés qui s’occupaient de mes problèmes d’intendance à Brazzaville, y compris de mon loyer. N’empêche que Maurice Nguesso ne cessait de recruter des filles de snack bar, à qui il promettait le mariage le soir pour divorcer le matin. Drôle d’octogenaire qualifié de « zoba zoba » par ses propres parents ! Une fois, Denis Sassou Nguesso m’a demandé : «  Comment peux-tu accepter de travailler avec mon grand frère ? Il n’a jamais réussi à mettre sur pied une seule société ».

Pas donc étonnant que les travailleurs de MNTV accusent aujourd’hui 17 mois d’arriérés de salaire. La seule personne à être payée, selon mes sources, est la nouvelle femme de Maurice Nguesso, qui travaille à MNTV. Les deux devraient, en principe, convoler en justes noces, juste après le divorce d’avec Brigitte, en séparation de corps avec son epoux (Maurice) depuis plus d’un an. La nouvelle femme de Maurice gagne 1,7 million de F CFA par mois.

Enceinte du vieux Momo, cette grossesse n’est pas allée plus loin. « Je dois faire un enfant avec Maurice pour être le papa de Eugène, Rodrigue, Lydia. … Koffi ayemba que : « Makango ya papa, ba benga ka yé mama ». Koffi Olomidé a dit que la concubine d’un homme est aussi la maman des enfants de son amant,en français facile. À suivre !

Elie Smith

Elie Smith



            
        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*