DIASPORA, Justice, Politique

MOUDILOU règle ses comptes avec les siens, MASSENGO TIASSE en prend pour son grade….

La guerre est ouverte entre MOUDILOU et MASSENGO TIASSE

Par : Tony Gilbert MOUDILOU

 

La guerre est ouverte entre MOUDILOU et MASSENGO TIASSE

 

 

JE VOUS AI DIT QUE MA PLUME TUE, DONNE DES VERTIGES ET FAIT ATTRAPER LA MALADIE DE « ZOUGOUNLOUKE » A MAURICE MASSENGO TIASSE. JE VAIS DÉMONTER PIÈCE PAR PIÈCE LE BOURREAU, L’UN DES PLUS GRANDS CRIMINELS DU POOL, LE COMPAGNON DE SASSOU NGUESSO.

« Quand on a touché du piment », m’avait dit, avant sa mort, Nganga Riclet : « il y a certaines parties du corps qu’il ne faut plus toucher immédiatement» : (l’anus, le vagin, les yeux etc…).
Soyez-en rassurés vous les traitres du Pool qui allez donner un coup de main à notre bourreau, votre retour au Poolailler n’est pas la bienvenue. On ne vous recevra pas avec des fleurs roses, mais avec des sagaies. On vous déportera, on vous flagellera sur la place publique. On vous pendra.

Je ne voulais pas répondre au bourreau des Matsouanistes, et j’insiste : « BOURREAU DES MATSOUANISTES ». Et s’il n’est pas d’accord avec l’acte d’accusation que je prolifère sciemment, les mots exprimés, le ton et le sens des mots, qu’il me traîne devant les Tribunaux pour diffamation car lui et moi : juristes connaissons le sens de chaque mot qui est ici, utilisé. Ce que ça entraîne. Maître Maurice Massengo Tiassé est le bourreau, l’assassin des Matsouanistes et d’autres fils du Pool dans le Pool et dans les quartiers Sud de Brazzaville. On le voit armé, camera à la main avec les Milices Front 400 de son acolyte Okombi Salissa filmant ses victimes : vidéos publiées par lui-même. Elles sont sur You tube donc de notoriété publique.

Maître Massengo Tiassé Maurice s’il était intelligent et sage, ce qu’il n’est pas malheureusement, il est bête. Il se serait intéressé à encaisser mes coups, les boire jusqu’à la lie parce que ça lui valait mieux et ça lui aurait épargné pas mal de fadaises, d’idiotie, d’affrontements. Mais comme un poulet à qui on coupe le cou, il veut prouver qu’il peut encore tenir. Mais pour combien de temps encore quand on sait que, le cou coupé, il finira par s’affaler. Ceux qui le tiennent dans sa barbichette le veulent mort. Donc tout le tralala qu’il vocifère n’est que spasme, la dernière force qui reste à un supplicié, à un coq à qui on a coupé le cou. Maître Maurice Massengo Tiassé, sait là où il est, qu’il utilise sa dernière énergie avant de tomber raide mort sans ne plus se relever. Surtout quand on a un adversaire aussi viril que son confrère Maître Tony Gilbert MOUDILOU. Car lui et moi, c’est la guerre qui oppose les assassins des fils du Pool et qui croient revenir récolter les dividendes de leur forfaiture. Ils seront accueillis sous les hués et les cailloux.

MAÎTRE MAURICE MASSENGO TIASSE EST UN VRAI CRIMINEL DE GRAND CHEMIN. MÉTIER QU’IL A APPRIS DEPUIS SON PASSAGE A L’UGEEC AFFILIE ET PÉPINIÈRE DU PCT.

Beaucoup ont cherché à croiser le fer avec MOUDILOU, aucun n’a survécu de cette lourde épreuve épuisante qui demande endurance et surtout courage. Ils se sont affalés tous par terre sans pouvoir tenir un quart d’heure. Ne sachant même pas comment se relever. Ou ils sont morts ou ils se sont tus à jamais. Quand on provoque Moudilou, c’est comme : « bu bandama benga simba tchicola » (Quand tu tournes le dos à un ravin, il faut un soutien, sinon tu tombes). Vous voyez quand on écoute Maître Maurice Massengo Tiassé, on a pitié de lui. On sent et on voit qu’il est entrain de mentir. Rien de sûr, de concret et de rassurant ne sort de sa bouche.

Maître Maurice Massengo Tiassé est comme les Kolélas, Pasteur Frédéric Bintsamou alias Pasteur Ntoumi, Claude Alphonse Nsilou, Bernard Tchibambélélas, Hellot Matson Mampouya, Isidore Nvouba, Adélaïde Moughani, Célestine Nkouakoua, Sita Bitori, Manoukou-Kouba Jean Pierre etc….

Tous ces traîtres qui sont allés donner un vrai coup de main pour massacrer leurs propres parents à Sassou Nguesso. Ce ne sont pas des brebis égarés qui cherchent à revenir au Poolailler pour nous dire qu’ils s’étaient trompés, qu’ils ne savaient. Non ce sont des gens qui étaient bien conscients pour aller se faire de la place pour eux-mêmes et de l’argent. Arrivés là-bas, ça n’a pas marché et ils veulent revenir en adoptant le comportement d’agneaux ; de brebis égarés. Pour le juriste que je suis, ces gens là sont des collaborateurs, des assistants qui ont prêté main forte à l’ennemi pour n’avoir rien dit, rien opposé ou même démissionné tout simplement. Bien au contraire, il sont devenus des milliardaires acquis sous le sang de leurs parents, sous la destruction de leur région pour laquelle ils ne protestent nullement.

MAÎTRE MASSENGO TIASSE MAURICE EST UN ASSASSIN NOTOIREMENT CONNU ET UN TRAÎTRE. IL A ASSASSINE LES FILS DU POOL DONT 39 MATSOUANISTES ET ABUSE DE NOTRE CONFIANCE. C’EST UN IMPOSTEUR.

Lors du Dialogue sans Exclusif organisé par Sassou Nguesso en 2001 à Brazzaville, J’avais interrogé 1.500 témoins du drame que nous avions connu entre le 25 octobre 1997 et fin octobre 2000. J’ai 186 cassettes audio et 34 cassettes vidéo dans lesquelles sont enregistrés tous les témoignages dont ceux des Matsouanistes : de la maman qui officiait là-bas. 98 % avaient tous montré du doigt et reconnu Maître Maurice Massengo Tiassé, comme étant celui, lors de leur retour des forêts, avait mis un « bouchon » en face de la Station d’essence Total de Bacongo, à l’entrée de la Faculté des Sciences où avec sa Milice, il triait, séparait ceux qu’il voulait bien faire passer et les autres qu’il estimait être des traîtres certainement. Et il faut lui demander, où les avait-il amenés par la suite ? J’avais parcouru tous les quartiers de la zone Sud de Brazzaville ; organisé 1.500 témoignages filmés toutes les tombes parsemées dans tous les quartiers et enregistrés autant des témoignages de nos parents, victimes de la paranoïa, parfois de leurs propres fils dont le bourreau Maître Maurice Massengo Tiassé. Parmi ces témoins, si beaucoup sont déjà morts dont mon ami de classe Léonard Houndou qui venait de nous quitter et la maman qui officiait chez les Matsouanistes après l’assassinat de tous les hommes, Il y a encore des survivants qui sont là pour reconnaître leur bourreau dont mes hommes de la DGSET.

« La France, pays où il est souvent utile de montrer ses vices, est toujours dangereuse de montrer ses vertus » disait Georges Clemenceau. Et le Congo avec des pervers de la taille de nos traîtres ?

Maître Maurice Massengo Tiassé : « Tchi Toute » disent les vilis. Il n’arrive plus à retenir ses nerfs. Il a perdu le contrôle de ses sens de Maître ou comme disait un des collaborateurs de François Fillon dans le problème qui l’avait emporté pendant les présidentielles de 2017 : «L’intelligence, sert à contrôler ses nerfs, sinon elle ne sert plus à rien ». Mais comment le peut-il quand on lui dit qu’il avait assassiné les Matsouanistes ; quand tous les témoignages corroborent, quand tous, de façon unanime, disent le montrent du doigt. Ca déséquilibre. Dans son emportement, sa colère, Maître Maurice Massengo Tiassé s’évertue même à vouloir nier mon appartenance au Pool : petit coquin ! Mais comment le peux-tu à moi petit fils de Biza le collaborateur de notre héro André Grenard Matsoua. Il m’envoie à Mbanza Ngoungou au Congo Kinshasa. Ce n’est pas trop grave car là-bas ce sont nos frères Bakongos qui y vivent comme moi à Kongo TERRE NKELEKE les « Bassoundi ba buaka ndabu ». Chez moi terre des grands résistants. Alors que c’est lui qui est originaire du Tchad car « Massengo-Tiassé » est un nom d’origine tchadienne. On n’en en trouve pas dans le Pool.

MON BIEN CHER CONFRERE GARDE TES ESPRITS EN PLACE ET NE PERDS PAS TES NERFS !

Je réitère ce que j’ai dit et ce que je dis depuis un temps non prescrit : Maitre Maurice Massengo Tiassé, je l’accuse d’être le bourreau des Matsouanistes à Mpissa le samedi 19 décembre 1998.

« J’ai la rancune tenace » aime dire le Président Nicolas Sarkozy. Eh bien moi aussi ! C’est pourquoi je dis et je répète que : J’accuse :
– J’accuse Maître Maurice Massengo Tiassé d’être le bourreau de celui qui triait les bons et les méchants au « bouchons mis en place par lui lors du retour des forêts de nos parents en 2000.
– J’accuse Maître Maurice Massengo d’être celui qui était parti donné un coup de main aux Troupes Cobras et ceux du Front 400 d’Okombi Salissa qui filme ses victimes dans les vidéos qu’il avait diffusées où on le voit avec les bourreaux tueurs des fils du Pool en 1998- 1999-2000. S’il n’est pas de mèche avec ces Milices qui étaient là au Fronts, que faisait-il là alors ? Assassin Maître Maurice Massengo Tiassé réponds ! Si ce n’est pas pour montrer où on pouvait trouver les fils du Pool, où ils pouvaient se cacher et toi tu leur montrais les cachettes. Sinon, que faisais-tu là ?

CE QUE JE DIS, UN JEUNE HOMME DONT JE JOINS LA VIDÉO ICI EN PARLE, CORROBORE, COMPLÉTÉ MES PROPOS AVEC LES MÊMES MOTS, LES MÊMES TÉMOIGNAGES, LES NOMS. ALORS PRÉPARE BIEN TA DÉFENSE : TRAÎTRE !

Il faut maintenant percer l’abcès. Il faut dorénavant dénoncer tous ces traîtres qui est et reste un devoir. Ces bandits qui vont et viennent quand ils ont fini de nous trahir et reviennent en agneau nous enfariner ; en se présentant à nous comme des gens sans reproche, neuf, qui n’ont jamais rien fait, alors qu’ils sont nos bourreaux, nous devrons les flageller, les pendre même. Ce sont des Collaborateurs. En France comme dans beaucoup de pays qui ont connu des guerres, les traîtres ont toujours été traités de la sorte. Et si Maître Maurice Massengo Tiassé qu’on va le recevoir avec des fleurs après nous avoir distribué la mort, il se trompe. Il sera chassé du Pool.

MES DIFFÉRENTS GARDES DE CORPS ET CHAUFFEURS, CHAQUE FOIS QUE SASSOU M’APPELAIT ÉTAIENT DES AGENTS DE LA PISCINE OU MAÎTRE MAURICE MASSENGO TIASSE A UN BON DOSSIER, BIEN FOURNI ET ÉPAIS. JE L’AI VU.

SA MAISON IL L’A FINIE AVEC TOUS LES MATÉRIAUX PILLES ET VOLES. DÉCLARATIONS DES SERVICES (MON CHAUFFEUR ET MON GARDE CORPS) QUI CONNAISSENT LE BOURREAU..

Tous unanimement, à commencer par le défunt, le colonel Bakala me disaient que Massengo Tiassé leur rendait la vie difficile. Ils ne voulaient pas l’arrêter parce qu’il répondait de la présidence comme le faisait savoir à qui voulait les entendre : « les katangais ». C’est nous qui avions fait la guerre, donc nous restons intouchables. Voilà comment s’exprimait Maître Maurice Massengo-Tiassé. Ses accusateurs des Services allaient même plus loin. Tous les matériaux avec lesquels il avait terminé les travaux de son hangar car ce qu’il avait construit à Bacongo est une maison de fou qui n’a même pas de forme. Il l’a construite avec tous les matériaux volés, pillés : ciment, barre de fer, tôles, sable etc…

Le patron des « DROITS DE L’HOMME » volait et pillait comme les vulgaires MBochis qui s’étaient donnés à cœur ouvert au pillage des quartiers Sud de Brazzaville à la même période. Massengo Tiassé était aussi des leurs. J’ai les noms de tous ceux qui le dénoncent et qui sont des Services. Ils sont sans état d’âme quand ils le dénoncent. J’ai leurs témoignages.

MAÎTRE MAURICE MASSENGO TIASSE SE DEMANDE CE QUE J’AI FAIT MOI MOUDILOU. POUR LUI MAÎTRE TONY GILBERT MOUDILOU, SON CONFRERE, N’A JAMAIS RIEN FAIT POLITIQUEMENT POUR LE CONGO.

Quand il a commencé à délirer, cherché à dire que Tony Gilbert Moudilou l’en veut lui l’assassin, le bourreau et j’insiste le BOURREAU DES MATSOUANISTES dans la question de savoir ce que moi MOUDILOU fils de Diambaka Paul et de Nkatoukoulou Henriette, petit fils de Biza ait pu réaliser au Congo entre lui le voleur des matériaux de construction des pauvres fils du Pool et l’assassin des Matsouanistes. Maître Maurice Massengo Tiassé est sans oublié sauf quand il a toujours mis en tête sa malhonnêteté sur tous les plans que : LA CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE DE PORTÉE CONTINENTALE EST L’ŒUVRE DE TONY GILBERT MOUDILOU. Que J’en suis le parrain et personne d’autres au Congo et en Afrique ne peut revendiquer cette paternité qui est l’œuvre incontestée de Maître Tony Gilbert MOUDILOU. Rien que ça, me distancie de lui et de très, très loin. C’est Maître MOUDILOU TONY GILBERT avec ma COORDINATION DES ÉLEVÉS ET ETUDIANTS CONGOLAIS de France qui obtinrent et arrachèrent des mains de Sassou Nguesso cet événement survenu dans toute l’Afrique avec l’aide expresse et explicite du Président François Mitterrand, mon ami personnel.

Puisque tu es en France, tu peux aller te renseigner au Quai d’Orsay, au Ministère de l’Intérieur, à l’Elysée d’une part et d’autre part auprès de ton acolyte Dénis Sassou Nguesso il te dira ce que je lui ai enduré et aujourd’hui, pourquoi il tient à tout prix travailler avec moi. C’est parce que je suis très, très compétent et pragmatique. Ce qui n’est pas ton cas. Sinon il t’aurait même nommé Secrétaire d’Etat. Hors moi MOUDILOU, je ne fais que repousser ses propositions ; je les rejette même. Tous te diront qui est Maître Tony Gilbert MOUDILOU que tous les Leaders politiques de notre pays veulent tous ou ont toujours voulu m’avoir à leurs côtés : (Bernard Kolélas, André Milongo, Pascal Lissouba, Sassou Nguesso etc…

SOUS LA RECOMMANDATION EXPRESSE DU PRÉSIDENT FRANCOIS MITTERRAND, J’AI EU LA NATIONALITÉ FRANÇAISE EN UN MOIS. QUI DIT MIEUX.

Tu sais ici en France quand j’avais effectué le travail titanesque auprès du PS en 1980 qui m’a valu la nationalité française en un mois, s’en est suivie toute une guerre. Le RPR de Jacques Chirac et le PS, avaient voulu en venir aux mains. Car chacun de ces Partis me voulait à ses côtés. Vas à Neuilly Plaisance demander au Maire Christian Demuynck s’il connait Tony Gilbert MOUDILOU. Vas à Neuilly sur Marne demander au Maire Jacques Mahéas s’il connait Tony Gilbert MOUDILOU. Tous les deux sont Maires depuis près de 40 ans dans ces deux villes. En 1995 quand, comme un mercenaire, la Droite avec Alain Juppé, Christian DEMUYNCK, on est venu louer mes services pour la campagne de Jacques Chirac. Les Balladur et Nicolas Sarkozy, me voulurent pour eux, me proposant, au cas où ils gagneraient de m’envoyer comme Commissaire à la Communauté Européenne à Bruxelles.

Tu vois petit pingouin, je te relate là tout mon parcours politique et tu peux aller sur le terrain le vérifier. Tous les acteurs sont encore vivants. La grandeur et la perspicacité de l’homme que tu ne connais pas parce que c’est une énigme : c’est ça. Voila Maître Tony Gilbert MOUDILOU. Tu vois un peu, le civil que je suis, ai employé DEUX GÉNÉRAUX POUR VOULOIR CHASSER SASSOU NGUESSO : MOKOKO et MOTANDO que j’ai fait venir en France en classe affaire avec mes sous. Je les ai logés dans les plus beaux hôtels de Paris 16 ème où j’habite moi-même et non à Grigny où même mes chiens ne peuvent jamais y vivre.

C’est là où tu habites toi. Est-ce que tu peux te comparer à moi ? Mire toi et regarde ma photo : il n’y a pas match ! Tu es exactement le pingouin qui habite Grigny et où moi MOUDILOU où même dans mes pires cauchemars, ne pourrais jamais y habiter parce que je suis trop beau et trop fier comme dirait notre grand Frère et confrère commun Maître Éloïse Moudiléno Massengo quand il ne voulait plus traîner avec les Mbochis et qu’il démissionna. Pour ne pas aller me mélanger avec vous dans une ville où tous les français ont quitté et vous laisser la ville.

Tu as dis que je t’envie ; mais est-ce que tu t’ais bien regardé dans la Glace ? Entre toi et moi ; c’est incomparable sauf si on est fou. Il ne peut pas y avoir de compétition puisque tu es perdant dès qu’on lancera les hostilités. Tu ne me vaux pas et n’arrive pas à ma hauteur. Tu es trop petit et insignifiant.
Tu dis que je suis âgé. Oui mais quand tu te mires, ne vois-tu pas qu’il y a vraiment contraste ? Que tu es de très loin mon grand Frère dont le visage ressemble à celui de mon grand père, comme terrassé par l’âge ? Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Où te trouvais-tu quand je sillonnais les rues de Paris en vue d’arracher la Conférence Nationale ? Encore à la Maternelle ou tu cherchais encore ton BEMG et le Bac qu’on devrait te donner en tant que grand militant de l’UGEEC. Parce que tous ceux qui étaient passés par cette organisation n’avaient jamais fait proprement leurs études. On leur donnait des diplômes. Je me rappelle en 1977, alors que je suis au Secrétariat du Bac, le CMP nous avait donné une liste de 200 élèves Mbochis à qui nous devrions donner le Bac. Tiens, je n’avais pas vérifié peut-être que ton nom s’y trouvait ? Nous ne les connaissions pas ses élèves ni ne les avions vus. Mais il fallait leur donner le Bac. Maître Maurice Massengo Tiassé qui faisait beaucoup de bruit à Savorgnan, qui braillait comme responsable de l’UGEEC et pas de l’Ujeec est de ceux-là.

BATTUS A PLATE COUTURE A GENÈVE AU FORUM DES DROITS DE L’HOMME EN 1998.

Maître Maurice Massengo Tiassé se demande ce que moi Maître Tony Gilbert MOUDILOU, ait pu faire comme acte politique de grande portée. Evidemment moi je ne peux pas l’égaler ou me comparer à lui dans ses grandes œuvres d’assassin et de bourreau de ses propres parents. C’est sur ce terrain là qu’il veut m’amener pour savoir si moi aussi ais massacré mes propres parents. Non bourreau, MOUDILOU n’a jamais tué qui que ce soit, volé, pillé ses propres parents. L’acolyte du putschiste qui avait remis en cause la démocratie dans notre pays du 5 juin 1997 au 11 octobre 1997 où arme à la main, a massacré tous les SUDISTES qui s’étaient opposés à leur culture de coup d’Etat, ce n’est pas moi mais toi MASSENGO TIASSE ; qui était là en bonne place au milieu des bourreaux de la DÉMOCRATIE AU CONGO.

MOUDILOU Tony Gilbert n’ais jamais pris les armes pour tuer qui que ce soit ; pris les armes pour remettre en cause les règles démocratiques que lui le Père des Droits de l’Homme, avait assassinés ; évidemment il ne m’avait jamais vu avec lui quand il allait prendre les millions chez Sassou Nguesso pour service rendu ; c’est-à-dire assassiné les fils du Pool. Maître Maurice Massengo Tiassé est triste de ne pas me voir avec eux quand, en fils du Pool, il massacra les MATSOUANISTES.

Donc il a raison de dire ou de déclarer : « Qu’est-ce que j’ai fait par rapport à lui ». Cependant je me souviens et me rappelle encore comme si c’était hier quand en mars 1998, nous avions battu à plate couture la Délégation du Pouvoir dont Maître Maurice Massengo Tiassé faisait partie à Genève. Mon grand Frère Toussaint Mavoungou et moi-même faisions partie de ceux qui étaient allés défendre la Démocratie pour le compte du Pouvoir défait du Président Pascal Lissouba. Pendant ce Sommet des vrais « Droits de l’Homme », il fallait démontrer qui étaient les bourreaux de la démocratie congolaise. Ils étaient 29 soit la délégation la plus nombreuse du Forum. Il y avait entre autres les Ministres Pierre Nzé de la Justice et Rodolphe Adada des Affaires Etrangères. Chaque année en Suisse au siège des Nations Unies, on y fait le bilan de l’année écoulée sur les Droits de l’Homme. Et là, ça correspondait avec le Coup d’Etat.

Maître Maurice Massengo Tiassé qui veut savoir ce que Maître Tony Gilbert MOUDILOU a déjà fait, comparativement à lui l’assassin et bourreau des fils du Pool, nous les avions battus à plate couture. Pierre Nzé avait même cherché à se battre avec Bernard Kolélas. Heureusement qu’il y avait les Services d’Ordre qui les avaient séparés. Depuis ce jour, le Ministre Pierre Nzé a toujours déclaré que les MASSANGO TIASSE n’étaient que des godillots, des piètres juristes ramassés dans les poubelles de l’UGEEC, qui avaient dû volé ou bénéficié des Diplômes volés ou achetés. Ils étaient d’une nullité insondable. Et jusqu’à ce jour, là où il est, le Ministre Pierre Nzé a toujours dit que Moudilou et Mavoungou sont deux cracks incontestables.
Rodolphe Adada est aujourd’hui Ambassadeur en France, va lui demander et te dira la honte qu’ils avaient essuyé à ce Forum avec des compétiteurs comme toi. Ils ont bu la honte jusqu’à la lie. Et ils ont toujours juré que s’il fallait recommencer, ils ne le feraient plus avec des imbéciles comme toi dans la délégation.

Tu parles des « DROITS DE L’HOMME », Tu me fais vraiment rire car comment un Assassin comme toi peut parler des Droits de l’Homme ? Quelqu’un qui a prit les armes et remis en cause la Démocratie chez nous avec Sassou ton père. Comment dans ces conditions peux-tu parler des Droits de l’homme quand vous avez tué , détruit, pillé, volé et privé des Droits aux congolais ?

Tu ne sais même pas l’essence et l’éthique des mots. Qui pouvait dire mieux alors que nous étions reconnus par nos ennemis qui étaient partis à Genève comme étant les meilleurs. Nous battions le Groupe de Massengo Tiassé qui était de 29 et deux Ministres et nous ; nous n’étions que DEUX. Nous ne n’étions rejoints par le Premier ministre Bernard Kolélas et Hellot Mampouya qu’une semaine après. Voilà la vérité entre les deux MAÎTRES de DROIT (Tony Gilbert MOUDILOU et Maurice Massengo Tiassé.

SASSOU NGUESSO DE 2013 A 2016, N’APPELAIT QUE MOUDILOU AU NOM DU POOL POURTANT LUI LE PASTEUR DES DROITS DE L’HOMME ÉTAIT A BRAZZAVILLE. POURQUOI N’AVAIT-IL PAS ÉTÉ CONSULTE ? Parce que tout simplement nul et ne vaut rien.

Maître Maurice Massengo Tiassé veut me comparer à lui. Lui l’assassin et bourreau des fils du Pool et pas moi. Chaque fois qu’il s’est agi d’une concertation au Congo, Sassou Nguesso comme tous les autres chefs du Congo qui, à chaque fois, ont toujours eu besoin du point de vue du Pool parce que locomotive du Congo et pour ce faire, on a besoin de sa voie, de son droit de véto. Et depuis 2013, Sassou Nguesso ; que ce soit pour son référendum dont la réunion fut tenue à Sibiti en 2015, et quand il a voulu avoir le point de vue du Pool, c’est Maître Tony Gilbert MOUDILOU qu’il avait appelé depuis Paris pour qu’il vienne donner le point de vue du Pool qui était attendu. Pourtant Maître Massengo Tiassé son co-auteur et bourreau des massacres des Matsouanistes était à Brazzaville. S’il était aussi crédible, compétent, politiquement important, efficace pourquoi fallut-il recourir à Moudilou qui était à 6.200 kilomètres en France ? Maître Maurice Massengo Tiassé, voit-il la différence entre lui et moi ? Il n’y a pas match entre nous deux. L’un est voleur et bourreau et l’autre patriote, intelligent et sincère.

JE DEMANDE A MAÎTRE MASSENGO TIASSE A ME PORTER PLAINTE S’IL LES A ENTRE SES DEUX CUISSES, AVAIT LANCE LE Président Jacques Chirac au Président Pascal Lissouba le 7 septembre 1997.

Mais peuple congolais, sachez qu’il ne peut le faire parce qu’il sait qu’il va se faire écraser par des milliers de témoignages des congolais qui veulent le crucifier vivant. C’est un imposteur, un pilleur, voleur, bourreau, assassin des Matsouanistes et un « Tchi toute » qui n’a pas ses couilles bien suspendues. C’est un lâche. Je le mets au défi.

A PROPOS DE SES DROITS DE L’HOMME DONT IL PARLE ET DONT IL NE CONNAIT MÊME PAS LE SENS. QUI PEUT EN PARLER AVEC SASSOU NGUESSO SON PARRAIN ET CO-BOURREAU DES DIZAINES ET DES CENTAINES Des milliers des morts de ses PROPRES PARENTS DU POOL, EST-CE QUE C’EST VRAIMENT CET IMPOSTEUR ?

Que Maitre Maurice MASSENGO TIASSE me prouve le contraire ou me traine devant les tribunaux. Ce qu’il ne sera pas capable de faire parce que je ne le vois pas affronter Maître Tony Gilbert MOUDILOU ; fils de Diambaka Paul et de Nkatoukoulou Henriette et petit fils de Biza qui lui fera défiler tous les témoins que je ferai venir du Congo.

J’ai parlé !

A Paris le 12 Septembre 2018.
Maître Tony Gilbert Moudilou
Président de « Agir pour des Espaces démocratiques et Républicains en Afrique » AEDRA.

2 commentaires

  1. Eh bien dis-donc !! Quel réquisitoire !! kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk Qui s’y frotte s’y pique kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*