Justice, Politique, Tribune libre

Mr OUABARI MARIOTTI appelle à la dissolution de l’association « Diaspora du Nord -ADN-« 

Par:   OUABARI MARIOTTI

 

Moi, Ministre de la Justice, j’en appellerai à la dissolution.

Un panneau, porté par des Congolais, sur lequel il est gravé, en rouge et noir, « République du Congo. Unité Travail Progrès. Association Diaspora du Nord -ADN-  » circule sur les réseaux sociaux.
Un vrai scandale, une telle association. Sans précédent, dans l’histoire des formations de la société civile au Congo.

Moi, Ministre de la Justice du Congo, j’aurai appelé, d’une part, à la dissolution de ladite association.
De l’autre, à l’audition, par une instance habilitée, de son équipe de commandement, pour comprendre le sens réel de la création d’une telle association dont l’identité est fort troublante.
Même Ministre de l’Intérieur, ma réaction serait la même.
Mais, comme l’autorisation de mise à jour des associations est du ressort du Ministère de l’Intérieur, je me résous à la posture du Ministre de la Justice.
Plusieurs motifs soutendent la dissolution de l’Association Diaspora du Nord.
D’abord, tel que libellé, il est fou de penser que des congolais, sur le territoire qui leur est reconnu par les Nations Unies, comme leur appartenant, se constituent en diaspora. Se disant, donc, étrangers, sur leurs propres terres.

Dans un Congo où l’unité et la cohésion nationales ont du mal à bien se construire, il ne peut être laissé à des citoyens, quelqu’en soit leurs origines géographiques, leurs bords politiques et leurs statuts, la liberté d’aggraver la division.
Au cas où la naissance de cette association serait la suite logique de la réunion tenue par Mr Kando, Maire de Pointe Noire, regroupant les ressortissants du Nord Congo et leur exigeant qu’ils soutiennent le Président Sassou Nguesso, l’audition doit s’étendre également à ce Maire.
Un Maire qui n’a rien compris et de sa fonction et de ses prérogatives.
Le Maire, chef d’une communauté urbaine, n’est pas un partisan. Il rassemble, sans distinction, tous camps loyaux, sans s’enfermer, ni dans des groupes ethniques, ni dans des considérations tribales.
Ce que le Maire de Pointe de Noire a manqué de faire en s’adressant uniquement aux Nordistes, excluant de fait, les Sudistes. Une façon de trahir la République, de la mettre en danger et d’apporter de l’eau au moulin de ces égarés ou autres attardés qui, en toute irresponsabilité, prônent la scission du Congo, en Nord et Sud Congo.
Mr Kando aurait dû être sanctionné pour tentative de balkanisation du pays.
Au-delà de la bêtise et de l’ignorance avérées des initiateurs de l’Association Diaspora du Nord, il conviendrait que le Ministère de l’Intérieur du Congo réexamine les conditions d’établissement d’associations pour épargner aux populations de tels dérapages.
Aux Ministères en charge, de l’éducation, de la culture et de la formation du citoyen, il revient, quant à eux, de revigorer l’instruction civique.
L’ignorance n’a pas de pudeur. Elle a l’habitude très fréquente de suppléer par la violence et l’audace à ce qui lui fait défaut, naturellement, comme les boiteux suppléent souvent par un pied de bois à ce qui manque à leur pied.

Paris le 18 février 2020
Ouabari Mariotti
Membre de l’UPADS

Laisser un commentaire