Culture & Loisirs

Musique : est-ce bientôt la “mort” du cd ?

Par : Clément OSSINONDE (  (Avec La Croix, Cnet France).) 

 

Depuis quelques années les majors de l’industrie musicale effectuent de la vente de musique (singles et albums) sur des clés USB, avec en prime des vidéos et autres fichiers multimédia. Cette tendance a pris de l’ampleur, puisque à ce jour,  presque tous les majors ont mis en place des réalisations identiques.

Le CD une technologie vieillissante

“Le CD est une technologie vieillissante qui n’a pas évolué. Heureusement, les gens veulent encore un support physique pour la musique. Avec les possibilités offertes par le stockage sur une clé, nous allons pouvoir leur en donner plus” expliquait il y a quelques années, Eric Daugan, vice-président Europe de Warner Music, dans les colonnes du Times.

Les atouts de la clé USB par rapport au CD

La clé USB n’est pas un espace figé. Elle permet de charger au fur et à mesure l’ensemble des oeuvres d’un même artiste, mais aussi les documentaires ou autres fichiers afférents. Elle se situe à la frontière entre le disque dur et le CD. Mais surtout, la clé est un accessoire, qui peut se transporter partout, dans la poche, en pendentif…

L’un des avantages des clés USB est qu’il augmente sa capacité de stockage sans augmenter sa dimension. La clé USB séduit aussi par ses performances et sa capacité en GB. Et bien plus accessible en termes de prix. Notons aussi, que les majors ont depuis longtemps obtenu la garantie de la prise en compte des clés USB dans les différents classements des ventes.

Le CD, voué à disparaître ?

Alors que la disparition du CD est annoncée d’ici peu, la musique en écoute sur les sites de streaming est en plein essor. Les abonnements aux plates-formes de streaming comme Deezer ou Spotify sont en train de rattraper le CD.

Le streaming, cette “révolution”. Ordinateur ou voiture, la majorité des nouveaux modèles, n’ont plus de lecteur CD. Dans les voitures, c’est désormais la prise USB pour brancher son Smartphone qui prime, pour écouter de la musique. 

À ce rythme là, le CD risque de disparaître complètement dans dix ans, selon Guillaume Leblanc, directeur général du syndicat de l’édition phonographique.

Désormais, avec moins de 10 euros par mois et de la musique illimitéeLe CD risque de devenir un objet de plus en plus rare et sans doute, un objet de collection. D’ailleurs au Canada ou aux États-Unis, Best Buy, la FNAC de là-bas, a complètement retiré les CD de certains de ses magasins. Mais bien que le disque compact disparaisse, les gens écoutent toujours autant de musique, notamment grâce au streaming.

Streaming : En 2016, 28 milliards de morceaux ont été écoutés en streaming en FranceUne hausse (énorme) de 55% par rapport à l’année précédente. Et surtout, grâce au streaming le chiffre d’affaires de l’industrie musicale est reparti à la hausse en France, ces dernières années.

Le retour du Vinyle

Mais alors que le CD est sur sa finle vinyle opère un retour en force… En tant qu’objet de collection. Un million de vinyles neufs sont vendus chaque année en France. Sans nul doute qu’à l’avenir, le CD sera aussi l’objet que l’on chinera…  a dit Mathieu Charrier  sur E1.

Voici maintenant venu le temps de la clé USB. chez les artistes congolais

A notre connaissance, ils ne sont encore pas nombreux les artistes congolais qui ont effectué l’enregistrement de leurs albums sur clef USB. On compte pour l’instant  l’album de Manda chante “Je suis”, en exclusivité chez B.H. Electronic et distribué par Cyriaque Bassoka Productions, avec un profil anti-piratage et le dernier opus de Jackson Babingui “Tribute to Jacques Loubélo”. Cependant sur les réseaux numériques et en streaming, se sont plusieurs artistes qui ont adhéré pour plusieurs chansons éditées sur les nouveaux et les anciens albums.

 

Clément Ossinondé (Avec La Croix, Cnet France).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*