Editorial, People, Politique, Société, TRIBALISME, Tribune libre

Nguesso, un patronyme fourre-tout.

Nguesso,  un patronyme fourre-tout.

 

Par Jean Claude BERI

 

« Certes, les NGUESSO ont en compte plus d’une vingtaine aujourd’hui . C’est devenu le produit phare attendu à la veille des élections législatives On a connu des Andrea, Stella, Aujourd’hui on nous sort « MAYI YA SIKA » NGUESSO Love!«   JCB

Jean-Claude BERI, communicant, activiste et libre penseur Lyon

Depuis plus d’une trentaine d’année, on a un premier Nguesso, dit SASSOU NGUESSO qui nous sert de l’eau infectée à boire, nous plonge dans l’obscurité vivant comme des termites, nous affame en laissant malicieusement se propager cette flambée de prix des denrées alimentaires de premières nécessités afin de détourner l’attention du peuple pendant qu’il vend nos terres au Rwandais, déstructure nos cellules familiales.

On a aussi un deuxième Nguesso dit Maurice, promoteur, entrepreneur parfois industriel ou philanthrope à ses heures perdues, seulement aucune des entreprises dont il a eu la charge de gérer n’a prospéré. Pire, il en a coulé plus d’une des sociétés étatiques sans être inquiété. Il est devenu l’un des hommes les plus riches du Congo simplement par son patronyme NGUESSO. En revanche, il serait, d’après les récits de la vie quotidienne congolaise, l’un des plus grands prédateurs sexuels de Brazzaville et Pointe-Noire. Ces proies n’ont pas de limites, tout ce qui tombe dans son filet est vite mangé à toutes les sauces. Maurice Nguesso , monsieur « Apesa atala té » jouit d’une réputation reconnue dans les deux Congo ou le nombre de rejeton accumulé reste inestimable.

On a ensuite Edgar Nguesso dit « GAYA » pour les intimes, malgré ses airs un peu effacé et proche des gens, porte en lui les mêmes germes de prédation économique dont les nguesso sont infectés. L’actuel directeur général du domaine présidentiel est aussi souvent cité dans les affaires des biens mal acquis. C’est un bon vivant et flambeur sans limite qui adore les soirées mondaines dans les lieux très luxueux de la planète. On l’a vu récemment la journée à MALABO( Guinée équatoriale)  et le soir au Radisson hôtel à Brazzaville. Sans vouloir interférer dans sa vie privée il sied quand même de se demander à quel moment travaille-t-il pour l’émergence du Congo d’ici à l’an 2025

La fée de Brazza, comme elle adore qu’on l’appelle, Claudia SASSOU NGUESSO est une femme particulièrement dangereuse qui est très crainte par les autres femmes. Elle serait capable de faire disparaitre une femme qui s’opposerait à elle. Conseillère de son père, poste qui lui permet de se servir dans les caisses de l’État comme dans un pot de miel. En réalité, ce n’est une voleuse de première qui se fait passer pour mère Theresa a Talangai. Les hommes qui lui résistent sont soit hors d’un Congo ou sous ses jupons.

Le plus en vue en ce moment des Nguesso est CHRISTEL. Tout porte à montrer qu’on nous impose de force de choisir des congolais sur lesquels pèsent de lourds soupçons de délits condamnables par un tribunal judiciaire libre et impartial. C’est le cas de Christel Denis SASSOU NGUESSO.

Cet arriviste propulsé sur la scène politique congolaise, au lendemain du coup d’état tristement sanglant et meurtrier du père, Christel Denis Sassou Nguesso s’est progressivement glissé dans l’acceptation d’une politique des plus obscure, permissive et des plus régressive de l’histoire contemporaine du Congo. Il incarne à lui tout seul, l’absence de vision et le déficit  d’un idéal républicain et de liberté. Tout laisse plutôt à croire qu’il serait vide et limité.

Comme le témoignent plusieurs observateurs congolais, cette génération composée de membres du clan Sassou, outre la pratique du détournement des fonds publics, l’incitation à la guerre civile, l’utilisation abusive du pouvoir, la privation des droits n’a rien d’autre à offrir si ce n’est que l’obscurantisme, la dépravation des mœurs caractérisant ainsi l’étroitesse de leur vision de la chose publique animée au premier plan par les magouilles financières comme le prouvent encore une fois les scandales financiers  mis à jour par la presse étrangère . L’un des maitres d’œuvre de toutes ces transactions financières maffieuses est sans aucun doute Christel Denis SASSOU NGUESSO. On croirait que le Congo serait atteint d’un virus politique se transmettant par le sang.

Certes, les NGUESSO ont en compte plus d’une vingtaine aujourd’hui . C’est devenu le produit phare attendu à la veille des élections législatives On a connu des Andrea, Stella, Aujourd’hui on nous sort « MAYI YA SIKA » NGUESSO Love!

Fraichement reconnu par son supposé père biologique, qui n’est rien d’autre que le prédateur sexuel Maurice NGUESSO, le 29 juillet 2021 , notre nouveau Nguesso n’a pas trouvé mieux que de se lancer dans la politique en présentant sa candidature à la députation dans le deuxième arrondissement BACONGO. Comme les MAPAPA , MIZIDY NDEBEKA a renié ce nom, foulant aux pieds toute cette famille qui l’a élevé et nourri pendant que les NGUESSO le rejetaient. Simplement, cela est indigne et contraire aux valeurs bantoues. Acceptez qu’un enfant renie son patronyme pour des motifs aussi mercantiles, de pouvoir est un signe que nous ne sommes plus dans une société unie régie par les enseignements de nos aïeux.

Quelle fierté peut-on en tirer en s’appelant NGUESSO ?

On peut dire que le nom Nguesso exerce un charisme négatif voire même répulsif , comme le souligne la majorité des Congolais. Ceci est du au fait que le second parcours au pouvoir de sassou nguesso est entaché par une encre indélébile. Les Nguesso sont l’incarnation de la honte et la trahison au Congo. Lorsqu’on vous parle de patriotisme les nguesso sont écartés, car ce sont eux qui ont introduit les armées étrangères sur le sol congolais et massacrés les siens pour le pouvoir. Lorsqu’on vous parle du pillage au Congo, les NGUESSO sont au-dessus de la pile, 14.000.000.000 de générations futures, des comptes dans les paradis fiscaux. Lorsqu’on vous parle de valeurs sociétales, les nguesso brilleraient par la création des « bébés noirs » qui sèment la désolation partout ou ils sont présents. Lorsqu’on vous parle de politique, les Nguesso sont en dessous de la pile. Qui vendent nos terres aux Rwandais ? Qui vendent le pétrole congolais aux traders mafieux ? Qui musèle l’Assemblée nationale au point d’en faire demain une Assemblée galopante des Nguesso ? Qui trafique, falsifie les résultats des élections ? Qui assassinent l’éducation et la culture ? …

Le patronyme NGUESSO incarne le diable plus que Staline et Hitler combinés. C’est un nguesso qui a organisé la répression avec presque la même intensité, aux yeux des ressortissants du POOL, que l’Holocauste.

Qu’on s’appelle SASSOU NGUESSO, MAURICE NGUESSO, EGDAR NGUESSO, CLAUDIA SASSOU NGUESSO, CHRISTEL SASSOU NGUESSO, ou NGUESSO LOVE quelle valeur ajoutée apportent-ils aux Congolais qui tirent la langue chaque jour. ?

Jean Claude BERI

 

Le rêve insolent de Christel Sassou Nguesso : transformer la République en monarchie

Laisser un commentaire