Editorial, Politique

Pour ce noël , le peuple a besoin d’une vraie paix pas de manipulation politique !

Par :    Jean-Claude BERI

Monsieur SASSOU NGUESSO appuyé par ses acolytes de toujours s’est offert une belle opération de communication à deux jours des fêtes de noël : « La signature d’un accord de cessez-le-feu entre le gouvernement et les représentants du révérend pasteur NTUMI»,  ce samedi 23 décembre 2017.

Ainsi le pyromane veut  éteindre le feu dans le pool en proposant l’arrêt des hostilités à travers un accord plus que tendancieux. Traqués de tous bords, le fauve d’Alima croit pouvoir s’en sortir par une nouvelle pirouette médiatique. Seulement le boomerang médiatique pourrait lui revenir en pleine figure. Cette énième mascarade n’est qu’une pure improvisation digne d’un divertissement hollywoodien.

En effet, un accord doit faire l’objet d’un consensus et un calendrier des réparations sur les innocentes victimes. Or il est écrit nulle part dans ce torchon une quelconque décision prise concernant  la suspension du mandat d’arrêt lancé contre NTUMI ni encore moins l’amnistie de tous les NINJA.

Plus encore cet accord est signé par des personnages dont la voracité est synonyme de leur cupidité. Il n’y a qu’au Congo, on peut constater la signature de l’arrêt d’un conflit qui a endeuillé la moitié du pays, privé  le pays des infrastructures routières, etc … par un simple conseiller du ministre. Preuve que c’est encore un dîner des cons que le fauve d’Alima propose aux Congolais à la veille de noël.

Au delà de l’émotion et de la frustration qui anime la majorité des congolais devant le drame du Pool, il serait prudent de ne pas se lancer dans des scénarios plus que funestes. La manipulation de SASSOU ne fait aucun doute et sera encore meurtrière si nous laissons ce dernier reprendre la main pour mieux nous assujettir.  Certes le POOL souffre, les populations galèrent, les enfants privés de tout pas même un simple sourire doit-on se laisser ainsi marchander leurs souffrances sous l’autel des privilèges des quelques escrocs politiques?

Noël est avant tout la fête de la famille,  qu’a fait SASSOU pour rassembler les familles séparées par sa méchanceté politique ? Beaucoup de ces enfants meurtris du Pool sont seuls c’est-à-dire qu’ils n’ont plus de famille, ce n’est pas un moment de fête, mais un instant de solitude exacerbée !

Cette année a été très douloureuse pour les congolais qui ont eu à affronter toutes les humiliations possibles de la part de ceux qui étaient censés les protéger. Un pays divisé et quotidiennement endeuillé. Comme si cela ne suffisait pas le peuple doit affronter une crise économique qui aggrave encore sa situation déjà insoutenable. Oui il est temps d’en finir avec cette triste année 2017.

Non cet accord est un triste Noël que SASSOU adresse aux congolais, une fois de plus !

Congolais, prions afin que la joie et l’espérance de la Crèche, qui depuis Hérode jusqu’à aujourd’hui, ont fait trembler les puissants, éclairent notre route  afin que 2018 ne ressemble pas à 2017.

Que l’année 2018 soit l’année où le soleil brillera pour tous les congolais meurtris.

Joyeux Noël , malgré tout !

Jean-Claude BERI

DAC

 

Un commentaire

  1. Quelle excellente réflexion? Bravo, JCB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*