DIASPORA

OKO NGAKALA confond le droit des villageois au droit universel

Par: Jean-Claude BERI

Soutien indéfectible à Roland-Levy NITOU 

L’administration judiciaire ou le politique qui, pour étouffer des critiques justifiées, veut condamner un simple citoyen pour injure. Ce serait là un délit qui mobiliserait  la république qui serait traînée dans la boue.  Mais de quelle république parle-t-on? Celle où le citoyen se trouve tout à fait démuni devant l’intimidation administrative, policière et judiciaire, et les institutions ne savent pas le défendre des abus d’un procureur débile qui confond le droit des villageois au droit universel.

Ce procureur a manqué l’occasion de se taire au lieu d’enfoncer encore plus la justice congolaise dans une délinquance judiciaire honteuse. Qui ignore que la justice au Congo porte atteinte de façon récurrente  aux  libertés fondamentales des citoyens, la liberté de défendre son bien, de défendre ses idées. Nous sommes en face d’un gouvernement qui peut spolier impunément n’importe quel citoyen. Bien pire, un gouvernement qui commet des exactions pour réprimer les idées politiques qui le dérangent.

Cette justice à deux vitesses doit être sévèrement condamnée car nous sommes tous concernés par ces dérives insupportables. Demain, ce sera peut-être vous, vos proches ou votre voisin, qui serez accusés d’injure, d’agitateurs,  pour peu que par vos opinions ou vos activités associatives ou politiques, vous gêniez un ministre clanique  ou bien une administration.

Nous sommes tous Roland –Lévy NITOU car nous exigeons de cette justice partisane que la lumière soit faite sur :

Les crimes financiers des biens mal acquis
Les disparus du beach;
Les génocides dans le Pool depuis 1997;
La détention arbitraire de prisonniers politiques;
La disparition de 14.000 milliards de FCFA destinés aux générations futures

Avant de prétendre dire le droit sur des citoyens qui défendent leur droit d’exister dans un état respectueux des vertus de la démocratie et de la transparence financière de leurs biens communs c’est-à-dire la gestion de l’économie congolaise, il faut être soi-même excepté de tout reproche. Cette justice spectacle qui est devenue la norme dans une dictature  n’émeut personne. Ni encore moi les agitations d’un singe sur l’arbre ne peuvent inquiéter le lion qui se prélasse sur le sol. Le débile de procureur n’est pas à son premier essai, nos experts en droit sauront lui remettre à sa place pour lui signifier ce qu’il qualifie  de délit n’est rien d’autre qu’une plaisanterie digne des barbares d’Oyo.

Oko Ngakala, est-il procureur de la république ou procureur de Mpila ? Alors qu’il est attendu sur les vrais dossiers de corruption, vol et détournement des fonds publics, il passe son temps à s’intéresser aux histoires montées de toutes pièces par le clan Sassou.

Oko Ngakala, est-il procureur de la république ou procureur de Mpila ? Alors qu’il est attendu sur les vrais dossiers de corruption, vol et détournement des fonds publics, il passe son temps à s’intéresser aux histoires montées de toutes pièces par le clan Sassou.

Il faut arrêter avec la diversion, nous attendons toujours, l’ouverture d’une information judiciaire sur la disparition des 14.000 milliards du fond de garantie des générations futures, les 500 milliards détournés par Denis Christel Sassou Nguesso (SNPC), les 13 milliards de la zone économique spéciale de Maloukou Trechot, etc.

Le peuple congolais souhaite voir la justice ordonnée des enquêtes judiciaires à l’encontre de tous ceux des congolais qui sont devenus du jour au lendemain des milliardaires, des millionnaires sans rien avoir reçu comme héritage de leurs parents paysans ! Et tous ceux qui ont fourni des fausses factures pour vider les caisses de l’Etat…

Cette diversion cynique et puante n’a pour but que de distraire les citoyens congolais debout devant la crise abyssale qu’ils ont sciemment générée pour incompétence, malversation, pillage, détournement et mauvaise gouvernance.

Nul n’ignore que cette opération n’aura aucun crédit devant la justice française. Car l’extradition politique est prohibée. Roland-Lévy NITOU ne court aucun risque.

Il y a un proverbe africain qui dit : « Quand un éléphant s’attaque aux fourmis c’est qu’il est affaibli »  Je laisse le soin  aux Mrs MARION MADZIMBA EHOUANGO et   Felix BANKOUNDA MPELE de remettre à sa place cet énergumène qui se prend pour un procureur.

Force est de rappeler tout de même que  le principe d’égalité des citoyens devant la loi figure à l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme de 1789. Il implique l’égalité des citoyens devant l’application qui est faite de la loi par l’institution judiciaire.

Que le débile procureur OKO NGAKALA commence par traduire en justice les fraudeurs et pilleurs qui ont mis le pays à genou avant de s’en prendre au combattant de la résistance pour le retour d’un état de droit.

Jean-Claude  BERI

Un commentaire

  1. MERCI MON FRERE?TU AS LE SOUTIEN DES VRAIS CONGOLAIS?VRAIEMENT ILS SONT TOUS DES IMBECILES CES GENS DU POUVOIR?SASSOU EST VRAIMENT MALADE,INCAPABLE DE GERER UN PAYS,CE MINABLE D’OKO N’A QU’A INTERPELLER CE WILLY ETOKA,IL A EU CET ARGENT OU?VOUS FAITE HONTE AUX NORDISTE FRANCHEMENT,J’AI HONTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*