DIASPORA, Editorial, Politique, Société, Tribune libre

Pauvre  MAKOME, tout ça pour ça !!!!!

Marcel MAKOME

Par :  Jean-Claude BERI 

Mr MAKOME, les traites sont peut-être cagoulés avançant nuitamment rejoindre les bourreaux comme vous l’insinuez  mais les pires ne seraient-ils  pas ceux qui livrent l’espoir d’un peuple au sacrifice suprême ?  Jean-claude BERI

 

MBERI Martin, Jean-Michel NGUIMBI, Grégoire LEFOBALa liste est longue. Tous ont été accusés d’être des félons. Posture habituelle dans l’histoire de la trahison politique, il apparaît souvent en période de crise quand se recompose l’exercice du pouvoir. Et si la trahison ouvrait de nouveaux horizons ?

 
Depuis 48 heures, l’ancien Ambassadeur Marcel MAKOME nous inonde de vidéos insoutenables tant la légèreté politique d’un homme censé défendre le peuple se révèle n’être qu’un lécheur de bottes. Le feuilleton de HILTON ou BRISTOL trouve dans ces vidéos mis en ligne l’épilogue d’ un  traquenard nauséabond auquel la diaspora a échappé. Un homme à court d’idée et de moyens se laisse aller à l’auto sacrifice envers son bourreau en s’humiliant de la pire des manières. Son argumentaire frise l’indécence politique et la soumission intégrale entraînant par là sa perte de dignité et de peu d’estime de soi qui pouvait lui rester pour se regarder dans une classe.

Mr MAKOME, les traites sont peut-être cagoulés avançant nuitamment rejoindre les bourreaux comme vous l’insinuez  mais les pires ne seraient-ils  pas ceux qui livrent l’espoir d’un peuple au sacrifice suprême ? Vous avez usé de tous les stratagèmes pour atteindre votre but. L’imposture est une supercherie que vous avez utilisée pour attirer quelques brebis égarées dans votre filet. La délation, une abjection, le parjure, la violation d’un serment, le mensonge, le signe d’une faiblesse grave consciente ou inconsciente, la désertion, une lâcheté dont vous avez mis en scène pour dire que le traître, c’est l’autre. Et enfin pour finir l’infidélité à Pascal LISSOUBA reste une marque d’effondrement totale de votre respectabilité. 

Les deux vidéos en ligne traduisent bien vos grands discours, manipulateurs et malhonnêtes. Discours visant à nous endormir et nous détourner de votre vrai visage : celui du véritable délinquant politique comme le Congo en regorgent des milliers. Des personnages souvent médiocres, perfides et cyniques qui ne reculent devant aucune ignominie pour assouvir leur passion:  la traîtrise.

Mr MAKOME, Laissez-moi vous dire, nous avions commencé ce combat sans vous en 1997-1998 et nous serions très content de ne plus vous compter parmi nous. Nous n’avions rien, nous n’étions encore que de simples étudiants, mais animés d’un patriotisme qui a fini par raffermir nos convictions pour une cause juste. Vous êtes l’exemple même de ce que nous ne voulons plus voir.

 Votre message est aux antipodes de ce que doit être notre combat. Ceux qui vous accompagnent dans cette perfidie croiseront sur leur route la colère du peuple. Machiavel disait qu’on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais qu’on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps. Votre choix est sans équivoque et ne pousse à aucune discussion possible pour en débattre. Les masques sont tombés. La vérité toute nue est là accablante. Les incertitudes d’hier sont aujourd’hui confirmées. En 48 heures, Mr MAKOME vient d’exploser la cocotte-minute de la fourberie, l’indécence, l’avilissement politique
Il est donc temps de mettre fin à de telles pratiques et comportements qu’on croyait révolus. Tout dans vos deux vidéo est affligeant et conspire à nuire. Un discours de caniveau qui tente de mettre en lumière un renégat qui envoie son crachat de la trahison au peuple dans un message enjoliveur. 

Le peuple n’a pas oublié le pouvoir insolent de ce triste personnage que vous appelez gaillardement « papa ». Votre « Père » est le fossoyeur de l’unité du Congo, le responsable en chef de la misère du peuple, le chante de l’injustice et du génocide laris. Le tyran d’Oyo a bombardé avec précision les paisibles populations du Pool, a fait exploser Mpila causant des milliers de morts, lui qui ordonna l’assassinat des jeunes au commissariat de Chocona, lui le maître d’œuvre de la disparition des 353 jeunes revenus d’exil au beach, enfin , lui qui a sème de la terreur, planifie des assassinats et emprisonnements …en quoi peut-il encore garantir la paix qu’il s’emploie à hachurer.

Lion de MAKANDA, Henri Blaise NZONZA venez encore vanter la « brillantisme intelligence »  de votre « gourou …. »

Pauvre MAKOME 

 

Jean-Claude  BERI

 

 

 

 

 

 

 

 

Ah les hommes politiques congolais. Aucune fierté, pas de dignité : que de la mendicité

Gepostet von Thostin Bokena Massamba am Montag, 26. November 2018

 

Un commentaire

  1. Tony Gilbert MOUDILOU

    Très bien exprimé mon bien cher cadet ! Mais je pense qu’il faille qu’on prie pour notre bien cher Frère car il est perdu et j’ai très peur qu’il ne cherche là à se faire du mal. L’acte qu’il a posé est le dernier geste, un spasme qu’un homme en détresse peut lancer pour attirer l’attention de son entourage. Prenons ça plutôt comme un cri d’alarme Soyons réceptifs et apprenons à bien interpréter les gestes. Il faut vraiment prier car mon Frère que je connais depuis plus de 20 ans, courageux, très entreprenant, n’est plus celui-là que j’entends dans ces vidéos. Prions vraiment pour lui.
    Tony Gilbert MOUDILOU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*