DIASPORA, Education, Justice, Politique, Société

Pour ceux qui se réclament du peuple : C’est l’heure du choix !

Par :   Laurent DZABA

 

Le dimanche 26 janvier 1997, quand le vol de la compagnie aérienne Sabena atterrit à l’aéroport international de Maya Maya avec à son bord, le Président Sassou Nguesso, de retour de son exil en France, certains badauds de la ville de Brazzaville qui ont vu passer son cortège étaient euphoriques à l’idée de tourner la page Pascal Lissouba.

Depuis, ceux qui croyaient naïvement que le démocrate Sassou Nguesso allait prendre la place du dictateur Pascal Lissouba, ont eu le temps de faire leurs analyses sur ce qui différenciait les deux personnalités.

Il est triste de constater que depuis le retour au pouvoir, par des méthodes peu démocratiques du fils d’Oyo, ceux qui rêvaient d’un Congo, petit émirat au cœur de l’Afrique, se retrouvent en plein centre ville de l’enfer sur terre. Cela était prévisible !

 Aujourd’hui, la misère est la seule chose qui unit les congolais. C’est d’ailleurs pour cette raison que tous les imposteurs, véritables marchands d’illusion qui ont profité des largesses de ce pouvoir, n’ont plus le courage de défendre celui qu’ils considéraient comme l’enfant prodige alors qu’il était en réalité un enfant prodigue envers d’autres peuples.

Il est temps pour le peuple congolais de prendre son destin en main. Il est temps que tous les pessimistes qui pensent toujours qu’ils vont échouer parce qu’on leur a mis dans la tête l’idée qu’ils ne réussiront jamais, sortent de leur léthargie.

Il faudrait que nous cessions d’avoir de nous l’image qui n’est pas suffisamment puissante, pour que les autres nous voient comme ceux qui ont la capacité de transformer ce pays. Nous n’avons pas besoin de chance mais de courage et de détermination.

Il est clair que les politiques ne nous respecteront jamais si nous avons toujours l’air malheureux et pleurnichard. Il nous faut désormais être capable d’aller chercher ce qui est le mieux pour nous, pour le bien de pays.

 Il nous faut imposer à tous, une société juste et démocratique mais aussi une vision plus holistique, plus innovante de la société, aussi bien pour nous que pour les générations futures.

La jeunesse d’aujourd’hui doit regarder le Congo et le monde avec des yeux de conquérants et non comme des observateurs. Nous devons tous mettre nos pensées, nos paroles et nos actions au service du collectif.

Aucun rêve n’est interdit, aucun défi n’est trop grand pour nous car nous croyons en l’avenir et à la victoire de notre peuple donc celle de notre pays. C’est pour cela que nous nous engageons avec détermination pour la mériter.

Une chose est sûre, la vengeance, le chantage et les grimaces ne font pas partie de notre ADN.

Dans une semaine, nous donnerons notre vision sur l’avenir de notre pays dans une lettre que nous adresserons à l’ensemble du peuple congolais. Nous profiterons de la même occasion pour mettre sur orbite notre mouvement, le Mouvement Panafricain et Citoyen « Bougeons-Nous ».

Nous sommes le Congo Unis, plus jamais sans nous. Que Dieu bénisse le Congo-Brazzaville.

 

Laurent DZABA

Laurent DZABA

Ingénieur Numérique, Innovation & Intelligence Artificielle

Diplômé en Economie Financière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*