DIASPORA, Politique, Société

Pour une concertation d’ampleur nationale pour sauver le Congo

Par : Louis-Modeste ZOUBABELA NGABANKA

Il y a des pays dans le monde et en Afrique qui ont connu des moments de violence, voire même des génocides ! Aujourd’hui, certains de ces pays africains se sont relevés par un sursaut de solidarité et de patriotisme.

Ces pays africains font la fierté de notre continent et sont cités comme modèles de réussite économique et de progrès social. A l’opposé, il y a notre pays, le Congo Brazzaville, dont la réputation a été ternie par plusieurs décennies de mal gouvernance, entraînant la fracture sociale et la misère extrême des populations.

Allons-nous continuer à entretenir la médiocrité ou encore allons-nous prendre des mesures réparatrices pour redonner aux congolais la fierté et la dignité dans la prospérité? Pour ma part, j’opte pour une concertation d’ampleur nationale dans un climat socio politique apaisé car la violence appelle la violence, le sang a trop coulé sur notre terre, il est donc temps de mettre fin au cycle de violence qui nous relègue au rang des derniers sur le continent.

Ensemble faisons du Congo Brazzaville un havre de paix, une terre prospère qui nourrit ses enfants, un pays de référence qui fait la fierté et le bonheur de tous les congolais. Ensemble tout est possible.

 

Louis-Modeste ZOUBABELA NGABANKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*