Politique

Quand la raison monte sur le clitoris, Pierre NGOLO bande !

La distraction Made in SASSOU se poursuit…

 

Par  ARMAND MANDZIONO

Le Roi SASSOU-NGUESSO incontestablement grand sorcier de la cours d’OYO aux yeux des initiés , vient de réussir un coup de maître , qui ne cesse de susciter l’admiration des érudits en déficit de solution pour la sortie de la crise multidimensionnelle qu’il a imposer aisément aux congolais , pendant plus de quatre décades de pouvoir sans partage sur fond d’ une mal gouvernance auréolée des discours sans effets, mais voilà que soudainement l’ affaire de l’audio de la Mama sociale INGANI et monsieur MOBOBOLA circulant sur les réseaux sociaux , vient redorer son blason face aux précédents scandales très honteux qui ont secoués la république des ministres( THIERRY MOUNGALA , MOTTOM MALONGA et l’ambassadeur OLESSONGO ) dont on vu aussi des ZIZI circuler dans les mêmes réseaux sociaux , qui étaient réglés sur le modus vivendi de circuler il n’ya rien à voir , demeurés sans sanction et désormais inscris dans les annales de la chefferie régnante .

Le Roi SASSOU –NGUESSO vient de nous confirmer , cette scène décrite dans l’essai du romancier ALAIN MABANCKOU intitulé mémoire de porc-épique, ou le sorcier pour brouiller les pistes du féticheur mandaté à le débusquer de l’assemblée , avait introduit une noix de palmiste dans son anus , pour échapper à la clairvoyance de celui –ci , alors qu’il est tellement clair ,que cette affaire met à nu son principal ennemi de l’intérieur et tous ses alliés , ce qui pousse à dire que BRUTUS a été sauvé par le père qui l’a voulu tuer.

En se limitant au simple limogeage de ce menu petit fretin par ricochet , sans diligenter une enquête judiciaire sur cette intrigue, le régime du Congo Brazzaville démontre par-là que le mensonge et les pratiques dignes d’un état policer sont omniprésents et très actifs dans la démocrature congolaise, impossible et très difficile de sans débarrasser , dire que cette affaire est une affaire d’état ce n’est que tomber dans une sémantique mal maîtrisée par ceux , qui pensent que l’heure du changement dans la chefferie des deux rives de L’ALIMA pointe à l’horizon , ce n’est qu’un simple abreuvage d’eau impure que le peuple congolais à l’habitude de boire par les narines en dépit de ces maux de ventres .

Quelles sont les intrigues qui se cachent dans les interlignes de cette affaire d’audio de Brazzaville à Paris , après que des bonnes et mauvaises voix se sont fait entendre.

Il ne s »agit nullement question de condamner les personnes prises la main dans le sac, mais plutôt d’essayer de décortiquer objectivement cette INGANIGATE, qui n’est autre que l’arbre qui cache la forêt, pour protéger le véritable ennemi de SASSOU NGUESSO en la personne de son fils Christel SASSOU NGUESSO MWANA NDEYA .

Cette affaire a été aussi l’occasion de débusquer les tortues à doubles carapaces. se trouvant au sein de la diaspora , qui la journée parlent de rupture et la nuit contribue à la destruction du Congo, tout en utilisant des supports médiatiques , qui ressemblent beaucoup plus à une galerie de photo touristique au lieu d’être un lieu d’inspiration ou on peu puiser des réflexions et des idées novatrices nécessaires à l’accompagnement du changement tant attendu au Congo .
Celui là qui hier encore contestait l’authenticité des audios mis en ligne sur les réseaux sociaux au point d’en exiger une expertise dans des laboratoires outre atlantique, pour en réalité mieux diluer la bourde occasionnée par sa muse . ARISTIDE MOBESSI sait bien de lui qu’il s’agit avec son média BRAZZA PARIS INFOS, inspiré de son ancien mentor César NGADI de la RDC , qui lui au moins fait du bon travail.
Ce media Brazza Paris Infos qui à la spécialité de glorifier les échoués de la république, tant aussi bien en affaire qu’ en politique doit aujourd’hui clarifier son positionnement , car il est plutôt dans une bonne farce de communication spécialisée entre autre dans le chantage et le racket , dont il a fait en réalité son activité principale, D’ailleurs dans cette affaire INGANI il a été aperçu récemment avec son comparse sur les bords du rocher (MONACO) entrain de faire la queue devant un guichet spécialisé dans les paiements des affaires louches de la planète.

Par contre , le limogeage de MAMA SOCIALE NEFER INGANI n’est que la face visible de l’iceberg , pour ceux qui ont bonne mémoire , ils se souviendrons de la période trouble de cette diaspora ou une frange des compatriotes avaient basculer dans une violence en inadéquation avec les lois qui régissent une démocratie , opérant incognito en posant des actes terroristes contre les édifices du Congo en France , actes qui non jamais été élucidés , ni attaqués en justice par les autorités congolaise jusqu’à nos jours . Cette léthargie ou négligence n’est pas une maladresse parceque tout simplement le véritable cerveau de ces forfaits n ‘étant autre que le KIKI le pétrolier via la MAMA sociale INES BERTILLE IN GANI par qui, les fonds transitaient à destination du candidat de la réincarnation en la personne de ANDREA NGOMBET MALEWA.

Au regard de tous cela la justice française devrait revoir le procès en intégrant ces éléments nouveaux, afin que justice soit réellement faite.

Finalement cette INGANIGATE ne serait telle pas le symbole du pourrissement intérieur , de la dynastie Oyocratique , car pour remplacer le père, le fils doit le sacrifier , comme avec BRUTUS, .Sachant qu’autour de nous, aucune succession ne s’est faite du vivant du père.

L’un doit disparaître afin que l’autre puisse le réincarné.

ARMAND MANDZIONO ,LE NZOÏSTE.

Laisser un commentaire