DIASPORA, Politique

Raphael GOMA  » Le bon sens et la raison nous appellent au Dialogue »

Raphaël GOMA , président du CODICORD

NOTE DE DAC PRESSE :

 Le dialogue n’est pas l’apanage de quelques esprits malsains qui distillent le mauvais coton. Nous avions toujours demandé de s’assoir ente fils d’un même pays pour régler nos différends en frères et non en ennemis. Ce message ci-dessous du Président RAPHAEL GOMA datant de Mars 2013 en est la parfaite illustration d’une diaspora éveillée et prévoyante prouvant ainsi son ancrage dans le combat pour la restauration de la démocratie. Or il a été démontré depuis la nuit des temps que sans préparation ni cohésion, aucune organisation politique ne peut faire avancer ses idées et les faire accepter par le camp adverse. Beaucoup des opposants sont restés scotchés à une lecture archaïque, complètement décalée de notre combat. Il est acté par bons nombres de politiciens que la victoire est souvent liée à un bon dosage de rassemblement des énergies et surtout parler d’une seule voix. A mon humble avis c’est là le plus grand dilemme de la diaspora.

Ce discours de 2013 tient-il encore aujourd’hui ?? En tout cas ce n’est pas une déclaration du CODICORD dont Mr Raphael GOMA à la charge de présider. C’est un message qui doit être replacé dans son contexte de l’époque ou les membres du Comité d’actions de la diaspora pour les Etats généraux de la nation œuvraient pour le dialogue

Que ce message ne soit pas pris pour un accord sans concertation préalable pour un quelconque dialogue.

—————————————————-

Par Raphaël GOMA

Mes chers compatriotes, mes chers frères et sœurs du Congo,

Lorsque l’Unité de la Nation est en danger, les Grand Esprits doivent s’illustrer pour que leur Lumières rayonnent à travers les villages, les villes, les forêts, les savanes, les montagnes et les plaines ainsi que les fleuves et les océans les pour qu’elles éclairent les Humains et toutes les espèces vivantes qui sont menacées de disparaître. Le Congo est en Danger!

Combien de temps encore allons-nous rester sourds aux cris de détresses des filles et fils du Congo?

 Le bon sens et la raison nous appellent au Dialogue. Oui il n’y a pas trente-six mille solutions pour sortir de cette grave crise que traverse le Congo. Les populations congolaises attendent que nous leur donnions la raison d’Espérer demain. Demain commencera le jour où tous nous comprendrons que le Dialogue est une vertu et que nous sommes tous les grains issus d’une même pierre, la pierre de l’espérance forgée par l’Amour, la Solidarité et la Liberté.
Il n’y a plus de temps à perdre.

Unissons-nous pour sauver le Congo. Peu importe le nom que nous donnerons au Dialogue, seul l’issue comptera et nous marquerons l’Histoire comme Noé pour avoir sauvé l’Espèce Vivante.

Raphael GOMA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*