Culture & Loisirs

Rencontre la BDI et les écrivains

La ballade des idées

Note  DAC  e NEWS

Nous vous invitons à la rencontre de la balade des Idées et les écrivains ce samedi 23 Mars 2019. La Ballade des Idées en sigle « BDI » est un espace littéraire qui a conquis les réseaux sociaux avec ses textes courts, avec toute la déclinaison des Histoires pressées, romantiques, exotiques connaissent un immense succès. La rencontre avec des écrivains est un moment important en cette époque du tout numérique. La rencontre avec un écrivain est nécessaire pour revigorer l’esprit assailli par les portables. Aussi elle renforce la pratique de lecture, qui ne se limite pas au moment où l’on ouvre le livre pour le lire, mais recouvre un ensemble de gestes culturels : fréquenter les lieux de lecture, choisir des livres, connaître différents types de textes, échanger autour de ses lectures avec d’autres lecteurs, conseiller des livres, adapter sa lecture aux différents types de textes et à ses propres attentes par rapport à ces textes, etc.

La BDI vous offre un moyen de se faire connaître, de faire connaître ses ouvrages et de rencontrer des gens avec la même passion dans l’âme d’une littérature en mouvement. C’est l’occasion ici pour nous de rendre honneur à CEDRIC MPINDY et sa bande de la ballade des idées pour tout le travail oh combien émouvant et riche en enseignement abattu. Mais aussi d’apporter son aide, d’élargir ses connaissances et de partager ses compétences à l’ensemble de la communauté littéraire africaine en herbe. C’est également une ouverture pour les novices, les débutants, pour tous ceux qui veulent se lancer dans l’écriture. Les échanges et les partages sont les maîtres mots qui définissent parfaitement les valeurs d’une communauté littéraire.

La BDI initie cette rencontre afin d’échanger et de se confronter à ses lecteurs, mais aussi dans un élan de partage avec les écrivains venus participer au salon du Livre de paris, qui aura été un salon très mitigé dans son organisation en ce qui concerne le Congo. C’est aussi l’occasion de remettre les textes en mouvement. Du texte figé, fini, on voudrait lui redonner une nouvelle vie. La véritable rencontre, cependant, se fait dans les textes et la rencontre avec « l’écrivain en personne » n’a de sens que si elle prolonge et prépare ce dialogue silencieux avec l’autre, avec tous les autres, et soi-même, que permet la littérature.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*