Armée, CORRUPTION, DETOURNEMENT, Economie, FINANCE, PETROLE, Politique, Société, Tribune libre

Rigueur et BRQ biaisés : le Général Eric Vidaud sanctionné en France ; mais, le ministre Thystère Tchicaya et Cie impunis au Congo !

Rigueur et BRQ biaisés : le Général Eric Vidaud sanctionné en France ; mais, le ministre Thystère Tchicaya et Cie impunis au Congo !

Ghys Fortune BEMBA-DOMBE

Jeudi 31 mars 2022, le général Eric Vidaud, le directeur des renseignements militaires français, a été limogé de son poste pour «  manque de maîtrise des sujets » et « briefings insuffisants ». Cependant, au Congo (Brazzaville), malgré leurs manquements graves et leurs récidives, plusieurs dignitaires et collabos du pouvoir sont maintenus ou promus à diverses fonctions. C’est le cas blâmable de Jean-Marc Thystère Tchicaya et Cie qui ont pourtant empoché les frais de missions, mais n’ont pas pu ramener au bercail, le corps de l’ancien ministre Coussoud Mavoungou dimanche 27 mars 2022. Ce cas précis, et bien d’autres encore, donnent du tournis aux partisans de la rigueur.

Le général Eric Vidaud a roulé sa bosse au Cabinet du ministère de la Défense, sous François Hollande (2012-2017). Par la suite, il a dirigé respectivement le commandement des forces armées de la zone sud de l’océan indien, du 2 octobre 2017 au 31 août 2019, puis celui des opérations spéciales, du 1er septembre 2019 au 31 août 2022. Le 1er septembre 2021, il est nommé directeur des renseignements militaires (DRM) jusqu’au 31 mars 2022, date où il a été informé de sa révocation par mail.

Une révocation qui fait polémique

Depuis l’intervention dans le quotidien français Le Monde, paru le 6 mars 2022, du général Thierry Burkhard, Chef d’état-major des armées (CEMA), qui pointait les défaillances de renseignements de la D.R.M sur l’invasion russe en Ukraine, des rumeurs couraient sur le limogeage du général Eric Vidaud. Dans ce journal, le CEMA affirmait que, « Les Américains avaient raison lorsqu’ils disaient que les Russes allaient attaquer. Nos services pensaient plutôt que la conquête de l’Ukraine aurait un coût monstrueux et que les Russes avaient d’autres options » pour faire tomber le président Ukrainien Volodymyr Zelensky. Aujourd’hui, 44 jours après le début de la guerre, certains experts ne comprennent pas comment la D.R.M n’a pas pris le soin de scruter une certaine presse qui a été instrumentalisée par les Services américains pour tenter de dissuader les Russes d’attaquer l’Ukraine. D’autres pensent que le limogeage du général Vidaud n’est pas lié à la défaillance des renseignements sur l’Ukraine. Car, la D.RM.  « fait du renseignement militaire sur les opérations, pas sur l’intentionnalité » et « les productions de la DRM confirment les moyens de la Russie d’envahir l’Ukraine ». Une source proche du dossier souligne « qu’on ne peut pas résumer ce changement à la seule situation ukrainienne. Il est aussi question de réorganisation du service ». A la vérité, la DRM était déjà dans le collimateur du chef d’état-major des armées françaises. Ce qui justifie la lettre qui relève le Commandant de la D.R.M. ait été entérinée par le président Emmanuel Macron, Chef suprême des armées françaises. Le général Vidaud, âgé de 55 ans, n’a passé que sept mois à ce poste. Il n’a pas attendu des années ou la fin de l’été pour faire ses valises, contrairement à l’attitude qu’affichent la plupart des dignitaires incompétents et mafieux du Congo, qui s’accrochent aux affaires.

Des cas des Congolais qui tirent leur pays vers le bas

Les B.R.Q biaisés ! Oui, l’on devrait en reparler, comme une hydre dans l’eau au regard de la kyrielle des conséquences qu’ils génèrent. Au nom de la fraternité issue du pacte tissé dans leurs relations incestueuses, entre le clan et l’occultisme, des gouvernants congolais se permettent, en toute impunité, de piller, violenter sous toutes les formes (psychologiques, politiques, économiques, sociales et spirituelles) le peuple qu’ils privent de ses droits fondamentaux. Ces gouvernants se cacheraient derrière une certaine franc-maçonnerie pour exécuter leurs basses besognes. Les discussions que nous avons eues au cours de nos recherches avec divers patrons des loges maçonniques occidentales nous amènent à conclure que de nombreux dignitaires congolais sont des pseudos franc-maçons. Leurs actes renvoient au syncrétisme baignant dans « Ossah palé » et aux pratiques qui les rendent insensibles à la misère du peuple. Comment expliquer, par exemple, que nonobstant des milliers des milliards que le Congo à engranger et l’embellie financière actuelle, que la population manque d’électricité, d’eau, d’hôpitaux et d’écoles avec les structures dignes de ce nom. Comment justifier les impayés de plusieurs années de bourses des étudiants alors qu’à côté, des gouvernants se la coulent douce. Les services spéciaux, poumons d’une nation, ne font plus leur travail. Ce sont plutôt des officines de pillage, d’intrigues, de fausses fiches et de montages de complots et pseudo atteintes à la sûreté intérieure de l’Etat.

Vous conviendrez avec moi que les dirigeants actuels et ceux qui vous seront imposés après une nomination occulte par M. Sassou aux élections législatives de juillet prochain au Congo, sont des égoïstes, des démagogues, des criminels, des incompétents qui ont échoué sur toute la ligne. Ils ne méritent aucune confiance du peuple. Les vrais patriotes et croyants doivent se lever pour…

(A suivre)

Ghys Fortune BEMBA-DOMBE

Laisser un commentaire