DIASPORA, Politique

SASSOU s’emploierait à dynamiter la diaspora à travers la CNLC

NOTE DE DAC :

Est-il nécessaire de commenter une bêtise ???  C’est la question que je me suis posée. Il est parfois utile que la bêtise vienne égayer le quotidien du trop-plein de sérieux. Mais le cas express est tellement grave qu’il utile de relever juste ceci  «  Il est plus difficile de prouver a quelqu’un sa bêtise que sa misère » Jean D’Ormesson    


 

Par : Agathe MABIALA NKOUKA

 LE CONGO N’EST PAS LE PAYS DES TINTINS

Il est vrai qu’Hergé s’est fait une fortune en écrivant ses « aventures de Tintin au Congo », mais le Congo n’est pas le pays des TINTINS.
Pendant près de 40 ans, ce beau petit pays au sein de l’Afrique centrale n’a eu que des tintins pour sa gouvernance et conduire ses destinées. Maintenant nous en payant les conséquences.

Pendant que le peuple congolais tout entier étudie des voies et moyens pour s’en sortir d’autres tintins tout aussi débiles que les premiers, caractéristiques propres a tous les tintins de la planéte du reste, se présentent dans un gouvernement de libération du Congo formé à l’étranger. MAKOME-MOUDILOU-DIAFOUKA un trio tristement célèbre dans la diaspora de France.

Le premier s’appelle MAKOMÉ rampant au Bristol à Paris chercher à rencontrer Monsieur Sassou pour de l’argent. Voyant que ce dernier les a semés, il rampe d’avantage plus à ventre qu’un serpent en enregistrant une vidéo de soumission que nous avons tous regardée. Peut-être descendre plus bas?

Le second MOUDILOU compromis dans une histoire de trahison du général MOKOKO. Qui ne l’a pas vu sur une vidéo tout de blanc vêtu entretenu par le pouvoir dans un des hotels 5 étoiles de Brazzaville et faisant ses courses au Casino de Brazzaville tout cela au frais de l’état congolais ?

Le troisième, encore un bristolien DIAFOUKA, ayant pris initialement des engagements pour aller défendre une cause congolaise à Genève a préféré écouter la voix des sirènes qui lui promettait de l’argent au Bristol. Semé lui aussi pas SASSOU ou, ne se sentant pas suffisamment récompensé, s’autoproclame président de la diaspora pour aller représenter celle-ci ci à un dialogue hypothétique que les uns et les autres attendent de pieds fermes pour refaire leurs finances en piteux état.
Trois tintins de même acabit que ceux qui nous gouvernent aujourd’hui et qui ont conduit un pays choyé, gâté par la nature à une banqueroute jamais enregistrée dans l’histoire?

Ma surprise est de constater qu’il y a quand même des Congolais prêts à suivre des individus comme ça.

Les Congolais, avant de vous en prendre à Sassou, il faut d’abord vous-même comprendre ce que vous recherchez pour votre pays. Si vous ne vous créez pas un profil que vous jugez indispensable pour concevoir un avenir radieux pour le Congo, vous aurez toute votre vie les mêmes problèmes et pendant des siècles nous ferons du surplace.
Le Congo n’est pas un pays de Tintins. Pour faire de la politique en a pas besoin de ces profils boiteux. Comme quand vous cherchez votre conjoint, prenez le soin de bien regarder ses qualités et ses défauts. Mais si vous vous laissez séduire par le superficiel vous serez vous-même responsable de votre propre malheur.

 

Agathe MABIALA NKOUKA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*