OPPOSITION, Parti Politique, Politique, PRESSE, Société

UDR-MWINDA : GUY ROMAIN KINFOUSSIA EXHORTE LE GOUVERNEMENT À DONNER LA PRIORITÉ AU DIALOGUE DANS LA VÉRITÉ

UDR-MWINDA : GUY ROMAIN KINFOUSSIA EXHORTE LE GOUVERNEMENT À DONNER LA PRIORITÉ AU DIALOGUE DANS LA VÉRITÉ

 

Par  : Cyr Armel YABBAT-NGO

Parti de l’opposition, l’Udr-Mwinda a présenté ses vœux à la presse le samedi 29 janvier dernier à la Préfecture de Brazzaville. Par la même occasion, le président de cette formation politique, Guy Romain Kinfoussia, a procédé à l’ouverture de la première session ordinaire du conseil national de transition issu des assises de la réconciliation de son parti, organisée le 6 septembre 2021.

Guy Romain Kinfoussia a fait la rétrospective de l’année 2021 marquée par le scrutin présidentiel de mars, qui a abouti à la réélection de Denis Sassou-Nguesso. «Une consultation malheureusement endeuillée par la disparition inopinée de Guy Brice Parfait Kolélas, un des candidats», a-t-il souligné.
Le président de l’Udr-Mwinda a aussi eu une pensée pieuse pour tous les cadres politiques qui ont quitté la terre des hommes: Paul Dihoulou (ancien Secrétaire général de notre Parti), Dominique Nimi-Madingou (ancien Ministre), Christophe Moukouéké (ancien secrétaire général de l’UPADS), Clément Mouamba (ancien Premier ministre, chef du Gouvernement). Il a fait observer une minute de silence en leur mémoire.

Pour l’orateur, le monde est confronté aujourd’hui à deux tsunami: sanitaire et économique qu’ «il faut absolument maîtriser sinon des années très sombres nous attendent. Le pire est devant nous si nous n’y prenons garde. Et pour l’écarter, il faut regarder loin, en arrière et devant, afin de comprendre ce qui se joue pour l’avenir des générations futures», a indiqué Guy Romain Kinfoussia.
La crise socio-économique, doublée d’une crise sanitaire, a-t-il dit, «persiste sans laisser percevoir des lueurs d’une sortie à court terme. Aucun patriote sincère ne peut s’en réjouir. Une nouvelle ère s’ouvre qui doit se consacrer à la lutte acharnée contre cette situation préoccupante. Ce combat commun exige le rassemblement de tous les citoyens du pays».

Il s’est réjoui du fait que le projet de société du candidat Denis Sassou-Nguesso, «Ensemble, poursuivons la marche vers le développement», devenu programme du Gouvernement, contienne neuf axes: «La consolidation des fondements du Vivre-ensemble constitue l’essence de notre proposition de sortie de crise présentée au Gouvernement et à la Communauté internationale à travers le mode opératoire du dialogue de bonne intelligence».
Au nombre des valeurs à promouvoir pour la paix et l’unité nationale contenues dans ce projet de société, Guy Romain Kinfoussia a relevé entre autres «le dialogue dans la vérité, «la tolérance», «le pardon entre compatriotes» et «la non-violence», qui, selon lui, sont des valeurs intrinsèques du dialogue de bonne intelligence pour atteindre le Vivre-ensemble en Paix. «Un dialogue dans la vérité, dialogue fécond, dialogue entre gouvernants et gouvernés de type nouveau qui prend racine dans le terreau nourricier du Souverain primaire. Nos citoyens doivent être consultés au plus près de leur lieu de résidence, notamment sur les cinq piliers d’un développement harmonieux et durable: social et santé, économie, éducation, écologie et cadre de vie, gouvernance», a affirmé le président de l’Udr-Mwinda.
Pour lui, le dialogue de bonne intelligence est la solution idoine pour rétablir la confiance entre les citoyens à tous les niveaux, et ainsi réconcilier gouvernants et gouvernés. «Cette consultation inédite qui n’est pas une Conférence nationale bis dans notre pays, dépend de la décision du Président de la République, seul responsable politique habilité à déclencher la mise en œuvre de ce dialogue de type nouveau», a-t-il fait savoir.

Au cours de la session ordinaire du conseil national de transition, il s’est agi, non seulement de poursuivre le processus de réconciliation, mais aussi de propager les propositions contenues dans le plaidoyer pour le dialogue de bonne intelligence.
Restructuré et rassemblé, Guy Romain Kinfoussia a estimé que son parti est prêt à relever les défis du moment et du futur pour entraîner le Congo dans la voie d’un développement durable et harmonieux.
Il a lancé un appel d’encouragement au Gouvernement afin qu’il donne la priorité au dialogue.

Cyr Armel YABBAT-NGO

UDR-MWINDA : Guy Romain Kinfoussia exhorte le Gouvernement à donner la priorité au dialogue dans la vérité

 

Laisser un commentaire