Politique, Tribune libre

Une interview acceptable de Mme MUNARI sur la COVID 19

Une interview acceptable de Mme MUNARI sur la COVID 19

Par  Jean-Claude BERI

On attendait la réaction de l’opposition dite radicale, présidée par Mme Claudine MUNARI , elle est finalement tombée par cette interview accordée à VOX TV ce 21 Avril 2020.

Nous tenons avant tout à remercier et surtout à féliciter le media VOX TV pour son travail d’information et de sensibilisation qui apporte une satisfaction immense auprès des populations privées d’information contradictoire et proche de leurs préoccupations

Calme, souriante mais sévère dans un verbe très responsable, Mme MUNARI reste réceptive à l’idée de l’union sacrée, pour se mobiliser tous contre le COVID 19 , a condition que tout le monde joue le jeu.
Mme MUNARI Claudine a noté également que la crise du Covid-19 a montré les défaillances de notre système de santé. Une situation qui perdure depuis plusieurs années. Il est donc temps qu’on améliore les infrastructures ainsi que les conditions du personnel de santé. Bien qu’elle félicite les mesures prises par le gouvernement, elle déplore l’absence des mesures d’accompagnement efficace envers les populations.

Le défi pour le Congo, face à cette épidémie , serait entre autre aussi de développer les capacités à procéder à des tests de dépistage. De ce côté, le gouvernement navigue dans le flou et fait surtout preuve d’une grande légèreté sur le sujet .
Il se trouve que le gouvernement renvoi l’image d’un confinement de la grande précarité auprès des populations annihilant toute idée d’une lutte solidaire. Par son manque de transparence, le gouvernement multiplie les signes de renonciation, d’abandon, d’impuissance qui pourront se traduire par un aveu de mort s’il ne redresse pas la barre.
On se satisfait d’avoir accordé la gratuité de l’eau et l’électricité, seulement tous les congolais le savent que depuis plusieurs années l’eau ne coule, ou presque pas dans les robinets. Comment faire respecter les mesures barrières? « L’eau et l’électricité gratuits est un leurre car gratuité ne signifie pas disponibilité » dxit Munari

On préconise venir aux familles les plus défavorisées seulement on reste dans le flou quant aux personnes susceptibles de bénéficier cette fameuse aide de 50.000 fca. On nous parle d’un fichier existant. Mais depuis quand existent-ils et surtout sur quels critères il a été concu ? A t-il été réactualisé ?
On se rend pas compte du danger d’un désordre social que peut génèrer cette mesure que nous trouvons discriminant. Bien qu’il soit acté que le souhait du congolais face à cette pandémie du Covid-19 est de rester en vie et de sauver des vies. Comment accepter que le gouvernement sans distribution de masques aux populations et l’application des mesures barrières, autorise le marché trois jours par semaine. C’est aberrant! pense t-il que le COVID 19 est sélectif, choisis les jours ou il est plus contagieux ou pas . La valse des bidons jaunes se poursuit vers les stations de forage sans aucun respect des mesures de distanciation.

Comme nous l’avions dénoncé dans nos différentes publications, Mme MUNARI s’insurge contre cet effet de mode complétement indécent et dégradant qui laisse filmer les députés entrain de faire des dons aux populations. Bien qu’il ne soit pas mauvais de copier, le gouvernement congolais s’est vite empêtré à s’engouffrer dans des solutions à l’emporte-pièce. Il ne fait que reproduire sans une expertise des situations locales, les solutions préconisées et adoptées outre-Atlantique. C’est un véritable déni des réalités congolaises.

Enfin , Mme MUNARI dénonce le recensement dangereux car il expose les congolais a un risque évident de contamination. La priorité est ailleurs, sauf si la priorité de ce gouvernement ne serait pas la santé des congolais. En France, pays qui vous sert de modèle, les élections ont été reportées, pourquoi ne serait-il possible de reporter ce recensement à plus tard? Pire pourquoi n’a t-il pas été fait depuis 2017?

Ce gouvernement est irresponsable sur tout plan. Car il accroît la misère qui bouleverse toute conscience humaine, Il dérègle et restreint le débat politique et renforce les nœuds et les chaînes qui étouffent depuis bien longtemps le congolais .
Nous avions eu là un discours clair et responsable d’une opposante qui continue à nourrir l’arbre de l’espérance d’un Congo meilleur.(1)

Jean-Claude BERI

(1) http://www.dac-presse.com/congo-brazzaville-claudine-munari-femme-politique-de-lannee-2017/

Laisser un commentaire