Economie, FINANCE, Politique, Société

À PEINE NOMMÉ, LE NOUVEAU PREMIER MINISTRE CONGOLAIS DEVRAIT VITE PRÉPARER LE TOUT PREMIER PROJET DE LOI DE SON GOUVERNEMENT

À PEINE NOMMÉ, LE NOUVEAU PREMIER MINISTRE CONGOLAIS DEVRAIT VITE PRÉPARER LE TOUT PREMIER PROJET DE LOI DE SON GOUVERNEMENT

 

Verlin RICHARD

Verlin Richard BEKA BEKA

Le rapport de la caisse congolaise d’amortissement(CCA) sur la dette publique conduirait le Premier Ministre à se pencher au plus vite à l’élaboration du tout premier projet de loi de son Gouvernement.

Il va s’agir du projet de Loi de finances rectificative 2021 car les données ont changé avec la publication du rapport de la CCA.
En effet, la loi de finances 2021 avait été votée en décembre 2020 avec une prévision de croissance de +0,5% en 2021.
Mais , le rapport de la CCA indique que la croissance économique serait de +1,2% en 2021. Et, que par ailleurs, dans la Loi de finances initiale 2021, le Gouvernement Mwamba ( sortant) avait prévu un excédent budgétaire de 229, 392 milliards de FCFA, soit 3,69 % du PIB. Or, le rapport de la CCA prévoit un excédent budgétaire de 0,4% du PIB en 2021.
Nb : le PIB en 2021 serait de 6211 milliards Fcfa (estimation personnelle).
Par conséquent, avec +1,2% de croissance en 2021, l’excédent budgétaire ne serait plus de 229,392 milliards de FCFA MAIS de 2157, 844 milliards de FCFA.
Dans les pays où les finances de l’Etat sont gérées avec rigueur, l’Assemblée nationale contrôle, l’inspection des finances inspecte, et la cour de compte vérifie, cet excédent budgétaire aurait donc constitué une « cagnotte » pour l’ Etat et donc pour les congolais. Elle aurait permis dans cette période de crise sanitaire de faire une grande politique de relance économique à la Biden.
Le Premier Ministre aurait été le  » Roosevelt congolais », et l’histoire aurait ainsi retenu que c’est un PM de la génération des congolais nés après l’indépendance qui aurait mis les congolais en marche vers le développement.
Non , l’histoire n’a pas encore commencé. Cet excédent budgétaire va vite se réduire comme peau de chagrin.
En effet au 31/12/2020, les arriérés de la dette publique ( extérieure et intérieure) représentent 2133 milliards de FCFA dont 774, 66 milliards de dettes extérieures, et 1358, 40 milliards de dettes intérieures.
Si le Gouvernement décide d’honorer ses engagements et donc de solder les arriérés de la dette, alors cet excédent budgétaire serait ramené à 24, 844 milliards de FCFA, soit 0,4 % du PIB.
L’on pourrait se réjouir de ce résultat qui aurait permis de solder les arriérés de la dette publique tout en réalisant un excédent budgétaire. Mais, hélas non !
L’ Etat à un déficit de trésorerie de – 660,100 milliards de FCFA à financer en cette année 2021 .
Et, cet Excédent budgétaire de 24, 844 milliards permettra de réduire un peu ce déficit de trésorerie. Il restera un Gap de financement de −635, 256 milliards de FCFA.
Le Nouveau premier Ministre, et son Gouvernement devront donc trouver des financements auprès des bailleurs de fonds internationaux pour boucler le budget 2021.
Pour convaincre ces bailleurs de fonds, ou les créanciers aussi bien multilatéraux, bilatéraux, et commerciaux, le Gouvernement congolais devrait apporter des garanties, et inspirer CONFIANCE.
14/05/2021 Par Verlin Richard

Laisser un commentaire