Culture & Loisirs, Musique africaine, Musique Congolaise

Antoine NEDULE MONTSWET « Papa Noël » Un des plus grands guitaristes solo des musiques congolaise et Afro-cubaine à 80 ans

Antoine NEDULE « Papa Noël »

Antoine NEDULE MONTSWET « Papa Noël » Un des plus grands guitaristes solo des musiques congolaise et Afro-cubaine à 80 ans  (29 Décembre 1940 – 29 Décembre 2020) et 64 ans de carrière musicale.

Par  

CLÉMENT  OSSINONDE

 

Antoine Nedule Montswet « Papa Noël » est l’un des plus grands stylistes congolais de la guitare solo. Constructeur d’une grande finesse, il a une sureté rythmique et harmonique exceptionnelle.

On le place généralement dans « L’Ecole African Jazz », dont il est avec Emmanuel Thsilumba Wa Baloji « Tino Baroza» et Nicolas Kasanda « Dr Nico » les meilleurs de cette « Ecole » (mis à part, son ami d’enfance, le prestigieux rythmicien aux accords les plus difficiles, et dont on en parle que très peu ; le regretté Raymond Brainck Kalonji)

Cependant, « Papa Noël » a un autre grand mérite, celui d’avoir été (grâce à l’inspiration de JS Essous) à l’origine de la création d’une troisième école dans la musique congolaise : « L’Ecole Bantoue », dont il a connu la part la plus merveilleuse de sa carrière, et qui a eu du mal à trouver des émules – avant que n’arrive Gerry Gérard Biyela, dont le doigté ne s’apparentait que très peu – Enfin, on apprécie aussi chez ce grand guitariste, l’art de composer les meilleures chansons, tout comme il s’est illustré arrangeur émérite.

Lauréat du « Prix national du mérite de la culture et des arts (RDC) Antoine Nedule Montswet « Papa Noël » vit en France et a continué à se produire ces dernières années avec le groupe « KEKELE », puis en duo avec l’accordéoniste française Viviane Arnoux. Nedule « Papa Noël » on le sait, a effectué un brillant séjour musical à Cuba en compagnie du guitariste cubain Papi Oviedo.

Notons qu’auparavant dans son parcours musical, Antoine Nedule Montswet « Papa Noël » est passé dans les formations ci-après : Groupe de Léon Bukasa  (1957) – Les orchestres Rock-A-Mambo (1958) – Maquina Loca (1959-1960) –  Les Bantous (1961-1963) – African Jazz (nouvelle formule 1964) – Co bantou (1965) – Bamboula (1967) – OK Jazz 1978. Enfin, installation en France depuis 1989.

Parmi ses mérites de reconnaissance, retenons qu’en 1973 Antoine Nedule Montswet « Papa Noël », dont on connaît effectivement, la grande valeur dans l’animation artistique et dans l’élaboration d’une bonne musique orchestrée et harmonisée, se voit confier par la présidence de la république du Zaïre (Congo), une tâche absolument noble : La réalisation d’une Anthologie de la Musique Zaïroise (congolaise) en mobilisant les pionniers des années 50 « « Bakolo Miziki » encore en vie à cette époque. Notamment, Antoine Wendo Kolosoy – Camille Feruzi – Manuel D’Oliveira – Lucie Elenga – Léon Bukasa, et Adou Elenga. Ils vont réaliser deux albums dans lesquels seront repris leurs chefs d’œuvres d’antan (1950 – 1958)

Cette réédition est un véritable succès et une reconnaissance bien méritée pour le directeur artistique de l’œuvre : Antoine Nedule Montswet « Papa Noël » Mais, une reconnaissance qui ne sera pas suivie d’effet ; l’activité du groupe « Bakolo Miziki » s’étant arrêtée nette après la sortie des deux albums (Vol.01 et 02)

Clément Ossinondé 

 

 

Laisser un commentaire