Diplomatie, Education, FORMATION, Politique

Congo Brazzaville. L’honneur du pays, encore, en jeu.

Congo Brazzaville. L’honneur du pays, encore, en jeu.

Par

OUABARI MARIOTTI

 

OUABARI MARIOTTI

Des étudiants congolais sont inscrits à l’Université Libre de Marrakech, au Maroc.

Mme Fatima Zobra El Mehdi, Directrice des Opérations de ladite Université a adressé, en date du 7 octobre 2020, à ces compatriotes une mise en demeure de paiement des factures de leur scolarité et autres frais qui s’élèvent à 8.893.200 Euros.

La date butoir d’apurement de la dette est fixée au 30 octobre 2020.

Passé ce délai, les étudiants sont appelés à quitter l’Université. D’autant que sont demeurées infructueuses toutes les relances de solde en direction du Ministère congolais de l’Enseignement Professionnel.

Pour l’honneur de la nation congolaise, le destin des étudiants concernés, la sécurité de leurs familles, l’Etat congolais est en obligation d’en finir avec cette affaire des frais de scolarité des étudiants au Maroc.

Il y va du crédit de cet État, en Afrique et ailleurs, dans le monde.

Cette affaire de frais universitaires non régularisés, au Maroc, en est une de plus qui s’ajoute à d’autres, sur une longue liste de charges scolaires impayées, dans des écoles étrangères.

Au-delà de ces questions d’étudiants, une célébration à caractère historique, de portée internationale, non fondamentalement essentielle pour les populations congolaises, se tiendra, à Brazzaville, courant octobre 2020. Organisée par le Congo, on imagine son coût élevé, au regard de la sensibilisation des pays touchés qui l’accompagnent.

Toute proportion gardée, les questions de formation, majeures pour l’avenir du Congo, passent, en terme de priorité, avant cet événement, à connotation historique.

La France, pays du Général de Gaulle, personnalité centrale de l’événement, à l’époque, semble de l’avoir jamais commémoré

D’où vient-il, alors, que le Congo, dans un contexte de vaches maigres, ait pris l’option d’abriter cette commémoration, même si Brazzaville en a tiré dans l’histoire sa gloire ?

A l’Etat congolais de savoir hiérarchiser ses priorités.

 

Ouabari Mariotti

Membre de l’UPADS

9.10.2020

Laisser un commentaire