AGRICULTURE, Environnement, Politique, Société

Congo Brazzaville: Visitez ses plantations, Mr le Premier Ministre, Chef de Gouvernement Anatole Collinet Makosso.

Congo Brazzaville: Visitez ses plantations, Mr le Premier Ministre, Chef de Gouvernement Anatole Collinet Makosso.

 

Par  OUABARI MARIOTTI

 

OUABARI MARIOTTI

« Jean Prosper Koyo  l’exemple parfait du Congolais qui a su mettre à profit sa formation d’ingénieur agricole »  OM

Je voudrais, ici, à nouveau, saluer le digne, efficace et fécond retour aux activités agro pastorales de Mr Jean Prosper Koyo, sur les riches terres de la région du Kouilou où il a développé de grandes plantations de fruits, parallèlement à l’élevage des moutons et de porcs.

Militant des premières heures de l’UPADS, dès la création de ce Parti, ancien ministre de l’Agriculture, des Eaux et Forêts du Président Pascal Lissouba, Jean Prosper Koyo est l’exemple parfait du Congolais qui a su mettre à profit sa formation d’ingénieur agricole, revenu à la vie d’ordinaire citoyen.

Étant, par ailleurs, le symbole visible de ce qu’en dehors de la politique et des charges d’Etat, il existe, pour un cadre, une grande vie pour servir autrement et bien la nation.

C’est, ici, l’occasion, pour moi, de tirer mon chapeau au jeune agriculteur Bouche Du Peuple dont les capacités et les initiatives fructueuses, dans le domaine agricole, font la fierté de la jeunesse congolaise.

Des Etats, de forte économie, ont bâti leur richesse sur les activités agro pastorales.

Peut-être qu’à la suite de la présentation du Programme d’Action du Gouvernement, devant le Parlement, le Premier Ministre Anatole Collinet Makosso qui y a déplié une longue séquence sur l’agriculture, pourrait visiter les belles réalisations agricoles du Ministre Jean Prosper Koyo.

D’autant que le Premier Ministre est revenu, dans sa déclaration, sur une vieille initiative, non concrètement rentabilisée, du Président Sassou Nguesso qui conseillait aux membres du gouvernement, parlementaires et cadres du pays, de s’investir, à titre personnel, dans le travail de la terre

De larges espaces cultivables, sur le territoire congolais, inexploités, attendent d’être mis en valeur, en dépit de la subvention en milliards du Fonds Agricole qui n’est plus qu’un triste et lointain souvenir.

Les bénéficiaires dudit Crédit ayant tout entrepris, sauf l’agriculture, pour laquelle ils s’étaient, en leur âme et conscience, engagés devant le Fonds.

Puisse, tel que je le souhaite, Mr le Premier Ministre Anatole Collinet Makosso prendre le temps de visiter les plantations de Mr Jean. Prosper Koyo.

Il s’en fera une idée.

L’agriculture est la seule recette véritable par laquelle tous les Congolais pourront apprendre à multiplier et augmenter leurs trésors.

Ouabari Mariotti

Paris 28 juin 2021

Laisser un commentaire